Ordre Royal des Chevaliers de la Licorne


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Cours d'armes d'hast

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Ethan NEWTON

avatar

Nombre de messages : 3328
Date d'inscription : 22/03/2008

Feuille de personnage
Nom: Ethan Newton
Rang de noblesse: Chevalier
Rôle/grade: Lieutenant Commandeur Diplomate

MessageSujet: Re: Cours d'armes d'hast   Dim 5 Avr 2009 - 17:46

Alors que Breccan l’assurait que la première partie de son énoncé avait été comprise, c’est une nouvelle retardataire qui se joignit à eux. Il n’eut que le temps de la saluer d’un signe de tête, et avant qu’il ait put reprendre la parole, Seleina posa une question pertinente cependant encline d’un trop grand respect pour les équidés. Sepa lui fit une réponse très intéressante qu’Ethan allait compléter lorsqu’une nouvelle damoiselle se joignit au groupe. Pas l’envie de tout recommencer, mais il était cependant bon que chacun sache qui les avait rejoints. C’est donc une fois encore qu’il salua et entreprit de présenter les uns et les autres, demandant aux deux nouvelles d’en faire autant. Puis sans attendre plus que nécessaire, il entreprit de compléter la réponse de Sepa.
Seleina, tu parles d’honneur et de droiture. Je ne vois pas ce qu’il y a d’honorable à mourir piétiné sous les sabots de chevaux lancés au galop, lors d’une charge de cavalerie.
Loin de moi l’idée de penser que tous les moyens sont bons pour vaincre, cependant, nous ne parlons pas là de duels chevaleresques.

Nous faisons référence à des combats de grande envergure, au cours desquels des dizaines d’hommes et de femmes sont engagés de part et d’autre des belligérants.
Des combats dont on voudrait qu’ils n’eussent jamais lieu, et pendant lesquels chacun ne songe qu’à en sortir indemne de toute blessure, et si possible en être le vainqueur.

C’est pourquoi il est impératif de pouvoir stopper ou détourner une charge telle que celle que nous venons d’évoquer.
Quand des sièges de longue durée s’imposent, il est possible d’installer des rangées de pieux plantés devants les troupes. Mais quand il s’agit de la confrontation de deux armées, au petit matin dans la première plaine rencontrée, ce barrage ne peut alors être remplacé que par des fantassins munis d’armes d’hast.

Je ne suis pas adepte de la souffrance inutile, qu’elle soit humaine ou animale. Mais je n’hésiterais jamais à blesser ou tuer un cheval pour sauver ma vie ou celle d’un frère d’armes. Et sur ce sujet, Sepa a grandement raison. À la guerre, il n’y a pas plus de sentiments à avoir envers une femme armée dont la seule idée est de vous faire passer de vie à trépas, qu’envers les chevaux ou je ne sais quel autre animal.


L’Errant savait pertinemment que ses paroles n’avaient rien de tendre, mais la guerre et les combats ne l’étaient pas plus. Combien de sœurs et de frères avait-il vu tomber devant ses yeux ? Combien de farouches guerriers s’étaient écroulés sans vie sous ses coups ? De ces histoires que l’on garde pour soi par peur de dévoiler les horreurs des guerres, il en avait vécu de nombreuses comme beaucoup des licorneux. Mais pour ces nouveaux accédants à l’Ordre, il n’était pas encore temps de les entendre. Ethan espérait seulement qu’ils auraient le temps d’apprendre avant d’être jetés au combat.

Avez-vous d’autres questions ? Et à défaut, pouvons-nous continuer ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cours d'armes d'hast   Dim 5 Avr 2009 - 22:43

Quelques arrivées tardives ... Enfin tant mieux, il serait plus nombreux et comme dirait certains, plus on est de fou, plus on rit. Malheureusement bien rare était les fois où l'on pouvait apercevoir le jeune Armagnacais rire. On lui tendit une gourde d'eau, et il se contenta de montrer la paume de sa main en signe de refus puis reporta son attention sur les paroles de l'instructeur du jour. Le peu qu'il connaissait sur ces armes, et bien justement il croyait savoir mais sur quelques points il avait tort, il s'en coucherait moins bête le soir même, mais n'était-ce pas là le but du cours ?

Un signe de la tête pour répondre aux salutations de la nouvelle femme d'armes et il détourna son regard vers l'Errant. Puis une brève discutions s'engagea sur les montures des ennemis, les tuer pour mettre son ennemi à terre. Gamling avait son avis sur la question, mais ne l'exposa, sans doutes que tout le monde s'en foutais royalement car il n'apportait rien de plus à la discutions, l'essentiel avait été dit. Enfaite jusqu'à présent le jeune homme ne s'était jamais posé la question, et bien que jeune, il avait déjà participé à des batailles. Quand une cinquantaine de cavalier vous fonce dessus, le sol tremble sous vos pieds, on ne réfléchit pas car c'est l'instinct de survie qui prend le dessus. Et puis il se foutait de tuer l'animal qui lui fonçait dessus, car il en était de même pour l'animal, il n'aurait aucun scrupule à l'écraser, il écoute son maître.

D'autres questions ? Gamling secoua la tête. Il ne se sentait guère à son aise dans sa position actuelle, l'homme décroisa ses jambes et se releva, ne manquant pas de secouer ces dernières au passage.
Revenir en haut Aller en bas
Ella

avatar

Nombre de messages : 110
Grade : Dame d'arme
Date d'inscription : 29/03/2009

Feuille de personnage
Nom: Ella
Rang de noblesse:
Rôle/grade: Dame d'arme

MessageSujet: Re: Cours d'armes d'hast   Lun 6 Avr 2009 - 0:43

Un bref silence laissait planer un espace dans le temps! Le moment favorisait une intervention. Elle se leva en même temps que Gamling. Ella observa son entourage et s’adressa au groupe en ces mots.

Bonjour à tous! Je me présente, je suis Ella de Dijon.

J’ai une longue histoire. Je vais essayer de l’abréger. Mais je tenterai de vous en donner les grandes lignes, pour que vous ayez une idée de quoi je suis faite.

La Vérité…seule chose qui me guidera dans mon pénible parcours. Je viens tout juste d’être complètement innocenté par la cour d’appel. Accusée à tort, on a cherché ma mort. Mais je m’étais promis que même si je devais passer par milles morts je résisterais à toute tentative de corruption pour accomplir ma quête de vérité et prouver mon innocence.

À coté de cela, j’ai une expérience de l’armé. J’ai été capitaine. J’ai participé à 3 missions de chasse aux brigands. J’ai aussi organisé la défense de la ville de Dijon en collaboration avec les autorités, dernièrement, contre un assaut de brigands sur une durée de six semaines. J'ai continué en tant que Maréchal en Chef à garder les abords de la ville et son enceinte. Je suis en grande forme aujourd'hui et pleine de d'espérance pour l'avenir.

En bref, je crois que j’ai beaucoup donné à mon Duché. Je serai toujours loyale à la Bourgogne, mais pour un temps j’ai le goût de vivre ailleurs. Mes cicatrices à l’âme sont encore fraiches. J’ai pardonné tout le mal qu’on m’a fait, pour en effacer toutes les marques et recommencer à vivre.
Et, c’est ici que j’ai choisi de le faire, avec vous…


Ella regarda les gens un à un dans les yeux avec amabilité et en faisant un léger signe de tête courtois pour les saluer. Puis elle se rassit par terre pour écouter la suite du cours.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cours d'armes d'hast   Lun 6 Avr 2009 - 18:59

Oui... Il fallait bien se rendre aux divers arguments lancés par ses frères d'armes... En cas de charge il faudrait éviter de réfléchir... L'objectif étant de défendre et de protéger les siens. Un cheval à terre, c'était un cavalier affaibli, une cible plus facilement atteignable, qui ferait bien moins de dégâts. Elle le savait bien. Supposa qu'ils auraient donc à s'en servir.

L'affaissement de ses épaules ainsi que sa mine défaite parlaient pour elle... Se résigner à... Pour la survie des siens.

Répondre ne servirait à rien, d'autant qu'une jeune femme les ayant rejoints se présentait.
Elle l'écouta avec respect, sentant dans la voix de la blonde comme une pointe de retenue douloureuse à évoquer son passé et les démons qui semblaient le peupler.

Elle lui signifia la bienvenue d'un signe de tête et d'un sourire franc, puis repporta son attention sur le chevalier errant, attendant qu'il poursuive.
Revenir en haut Aller en bas
Flaiche

avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 15/11/2007

Feuille de personnage
Nom: Flaiche
Rang de noblesse: Baron
Rôle/grade: Cavalier

MessageSujet: Re: Cours d'armes d'hast   Lun 6 Avr 2009 - 23:48

Décidément, les arrivées étaient plus nombreuses que prévues. Trois hommes et femmes d'armes étaient venus se rajouter aux effectifs depuis le début du cours, certains plus connus que d'autres de Flaiche, mais jamais totalement inconnu de par son poste de médicastre de l'Ordre. Le dépôt des fiches médicales permettait un premier contact, même si celui ci était souvent assez bref, les nouveaux admis passant juste remettre leur fiche comme une formalité d'arrivée.

Soit, le cours avait de plus débuté, les explications, jusque la très claires, étaient assez fournies, ce qui n'était pas pour déplaire à Flaiche tant ses connaissances des diverses armes, en particuliers celles ci, étaient limités. Première question posée, par Seleina, sourire du médicastre. Lui aussi répugnait à tuer des animaux, étant très lié à sa monture, car il estimait que ceux ci n'était que les otages de la folie des hommes. Cela dit, il ne souhaiterait en aucun cas mettre sa vie en danger, pas plus que celle d'un de ses frères ou soeurs licorneux pour épargner celle d'un animal, et n'hésiterait pas à faire ce qu'il faudrait pour cela.

Les réponses furent ce qu'il s'attendait à entendre, acquiessant de légers mouvements de tête tant aux paroles de Sepa qu'à celle de leur professeur.
Revenir en haut Aller en bas
Breccan

avatar

Nombre de messages : 512
Grade : Errant
Date d'inscription : 15/03/2009

Feuille de personnage
Nom: Brec'hellean Ddeallgar
Rang de noblesse: Seigneur x3
Rôle/grade: Errant - Assistant du Tyran

MessageSujet: Re: Cours d'armes d'hast   Dim 12 Avr 2009 - 2:32

Le déroulement du cour prenait une tournure différente durant cet interlude destiné au question.
Il s'orientait plus protection des animaux et plus particulièrement au sort des équidés lorsque la guerre fait rage.
Breccan ne connaissait pas encore très bien ses nouveaux frères et sœurs mais d'après lui la personne qui s'inquiète du sort d'une bestiole plutôt qu'a celle de ses frères d'armes n'a jamais dû foutre un pied sur le champs de bataille.

Mais n'allons pas trop vite en besogne, il est vrai que les armes d'hast sont efficaces contre les cavaliers étant donné qu'elles sont pourvue d'un long manche tenant à distance son porteur d'un danger immédiat comme par exemple un cavalier nous menaçant de la pointe de son épée sur son fidèle destrier.

Si on choisit de blesser la monture ce n'est pas par pur plaisir, il faudrait avoir une case en moins pour apprécier ce genre de pratique, mais par soucis de sauver sa propre vie ou alors celle d'un frère.
Bien que les armes d'hast soient efficaces contre un cavalier elles ne sont pas infaillible car une fois leur relative protection franchie, les choses se compliquent rapidement.
Pas facile de se battre au corps à corps avec un manche de 16 pieds de long.

S'inquiéter des chevaux c'est bien un soucis auquel on pense lorsque l'on est peinard dans un champs à suivre un cours mais dans la fureur du moment lorsque l'on est cerné par l'ennemi qui vient de toute part on a bien d'autre chose à penser que la blessure infligée à la monture du cavalier adverse.
Breccan connaissait tout ça pour l'avoir vécu en Bretagne, en Anjou lors de la prise d'Angers ou encore à Orléans...il jeta un bref regard à Seleina en se disant qu'elle connaitra ça aussi un jour ou peut être qu'elle connait déjà qui sait...elle sert l'ordre depuis plus longtemps que lui et le fait qu'elle se soucie du sort des chevaux n'est peut être que le signe d'une bonté intérieure.

L'attention de Breccan fut perturbée par la venue d'une nouvelle qui se présenta devant l'assemblée suivant le cours d'Ethan.
Décidemment, l'ordre de la Licorne revisite les dictons les plus anciens à sa manière.
Il est de notoriété public qu'à la forteresse de Ryes on dit jamais deux sans cinq ou six.
Brec esquissa un leger sourire puis attendit la suite du cours.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ethan NEWTON

avatar

Nombre de messages : 3328
Date d'inscription : 22/03/2008

Feuille de personnage
Nom: Ethan Newton
Rang de noblesse: Chevalier
Rôle/grade: Lieutenant Commandeur Diplomate

MessageSujet: Re: Cours d'armes d'hast   Dim 12 Avr 2009 - 8:31

Ethan ne savait pas si son cours était aussi soporifique qu’il y semblait, ou bien si tous les présents étaient encore quelque peu dans les bras de Morphée. Il est vrai qu’écouter patiemment un cours sur la théorie des armes d’hast ne devait pas être des plus passionnants. Cependant, il s’agissait là d’une des armes dont ils auraient à faire usage en tout premier lieu sur les champs de bataille. Il fallait toujours rompre les rangs de l’ennemi avant de pouvoir l’affronter au « corps à corps ». L’usage et le maniement de l’épée ne venait qu’en second. A quoi bon savoir tenir une épée si l’on se faisait bêtement écraser sous une charge de cavalerie ?

Il allait falloir rendre le cours plus participatif, aussi, l’Errant se dirigea vers l’emplacement où il avait déposé une grande partie de ce dont il savait avoir besoin. Fouillant sous la toile abritant son « trésor » du moment, il en revint les bras chargé d’une couverture qu’il déplia sur le sol face à lui, et sur laquelle il déposa différentes armes.




Il nota les regards intrigués de certains, et se dit que le moment était venu de mettre leurs connaissances et compétences, voire leurs capacités de réflexion à contribution. Car qu’ils y connaissent quelque chose ou non, ils allaient maintenant devoir répondre à ses questions.

Vous avez devant vous un échantillon de diverses armes dont vous pourrez avoir l’usage. Sur un champ de bataille, on peut perdre ou briser son arme au cours d’un combat. Il est donc nécessaire de connaitre, ou tout au moins d’appréhender rapidement, l’utilisation de la première arme qui vous tombera sous la main.

Chacun d’entre vous va donc prendre une de ces armes, au hasard, et me dire ce qu’il en sait. Et si vous n’en connaissez rien, vous allez tenter de me dire quel semble en être son ou ses usages principaux. Vous êtes neuf et il y a onze armes différentes, largement de quoi faire donc.

Alors ? Qui commence ?


Ethan s’était rassit face au groupe. Il jaugeait du regard chacun des participants, se demandant lequel ou laquelle oserait prendre la parole en premier. Il est vrai qu’ils étaient bien sages en cet instant. Mais ce n’était là que le début du cours, ils allaient bientôt devoir se bouger … et pas qu’un peu …

_________________
Revenir en haut Aller en bas
boucanier

avatar

Nombre de messages : 830
Grade : Cavalier
Date d'inscription : 02/11/2008

Feuille de personnage
Nom: boucanier
Rang de noblesse:
Rôle/grade: Errant

MessageSujet: Re: Cours d'armes d'hast   Dim 12 Avr 2009 - 8:52

Jusque la Boucanier gène d être arriver en retard n osait trop bouge et c était intéresse qu il écoute le cour car
a part une bataille aux frontières de Guyenne il n avait aucune expérience en armes
Sauf évidemment sa hache de bûcheron mais qu il maniait comme un bûcheron fort de ses
Deux cent livres
Aussi quand Ethan leur montra toutes ces armes il s empressa de prendre la numéro deux
Car avec logique il pensa savoir a quoi pouvais servir ce truc

Voila je prend la deux il me semble que cette arme a trois fonctions
La première serait de percer sois le cheval ou son cavalier
La deuxième je pense que ça a la même utilité qu une hache
Et la troisième est sûrement destinée à crocheter le cavalier et le faire tomber de sa monture

Je ne vois pas d autre chose!!

Et il resta debout à attendre la réponse d Ethan.

_________________


Honneur et Fidelite
Revenir en haut Aller en bas
Flaiche

avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 15/11/2007

Feuille de personnage
Nom: Flaiche
Rang de noblesse: Baron
Rôle/grade: Cavalier

MessageSujet: Re: Cours d'armes d'hast   Dim 12 Avr 2009 - 8:55

Après avoir écouté les indications du leur professeur, Flaiche se leva pour choisir une arme. Bien qu'il n'y connaissent strictement rien, il ne redoutait pas de le montrer, et se décida à passer en premier afin de ne pas être influencé par les paroles des autres.

Si vous me le permettez, je vais commencez. J'avoue ne pas connaitre grand chose de ses armes mais autant essayer.

Flaiche se dirigea vers les différentes armes, les inspectant quelques secondes et en choisit une au hasard, ne souhaitant céder à la facilité. Il prit une arme qu'il lui avait déjà été donné de voir, mais pas d'utiliser, et encore moins de devoir combattre. Il l'inspecta avec plus d'attention pour en déduire quelques utilisations logiques. Il se racla discrètement la gorge et commença.

Bien, pour cette arme ci, je dirais au vue de la forme, qu'elle doit avoir plusieurs utilisations.
La pointe doit évidemment servir à transpercer, lors d'une charge de cavalerie principalement, mais pourquoi pas aussi en combat à au sol. S'empaler sur une telle arme ne doit pas être des plus réjouissant, surtout lancer à grand galop. J'aurais tendance à croire étant donner que la petite lame courbe est affutée qu'elle doit servir à provoquer encore plus de dégâts chez l'adversaire, découpant ses chairs ou les arrachant en ressortant d'un corps transpercé.

La lame circulaire doit d'après moi servir à trancher, membres ou tête, ce qui, avec la portée du à la hampe, en fait une arme redoutable au corps à corps, permettant de se tenir éloigner de l'adversaire tout en ayant une force importante du à l'élan qu'il doit être possible d'imprimer à l'arme.

Si elle n'est après ce que j'ai vu des autres armes, pas celle qui doit être susceptible de faire les dégâts les plus horribles, elle est à mpon avis une arme faites pour tuer, et tuer rapidement.


Flaiche s'immobilisa, tenant l'arme debout dans sa main droite, le bras tendu, regardant son professeur et guettant un signe d'approbation ou de dénégation, ne sachant si ses explications étaient bonnes ou en partie erronées.

_________________


« Flaiche, l'antidépresseur qui devrait être remboursé par la Sécurité Sociale »
Flaiche by Cerrid ©
Revenir en haut Aller en bas
Breccan

avatar

Nombre de messages : 512
Grade : Errant
Date d'inscription : 15/03/2009

Feuille de personnage
Nom: Brec'hellean Ddeallgar
Rang de noblesse: Seigneur x3
Rôle/grade: Errant - Assistant du Tyran

MessageSujet: Re: Cours d'armes d'hast   Dim 12 Avr 2009 - 16:36

[Après la théorie place à la pratique]

Un cours sur les armes ne peut être complet s'il n'est constitué que de la partie théorique de la chose.
Il y a un moment où si on veut savoir faire du cheval et bien il faut le monter y a pas d'autre solution.
On a beau tourner autour c'est pas comme ça qu'on apprend,rien ne vaut la pratique...et Ethan l'avait très bien compris.
Heureusement d'ailleurs.
Le temps d'un aller retour,une couverture fut dépliée sur le sol et des hallebardes,vouges ou on ne sait quoi d'autre furent déposées sur celle ci.

Breccan détailla d'un regard de droite à gauche ces armes parfaitement étudiées pour tuer son adversaire en toute circonstance.
La suite du cours voulait qu'il en choisisse une parmi les 11 armes d'hast présentes devant lui.
Son choix se porta sur la dernière dont la forme lui rappela vaguement la forme d'une feuille de boucher que sa femme maniait avec dextérité autrefois.
Une fois l'arme en main, il l'inspecta minutieusement afin d'en extirper toute les spécificités qui la constituent.
Chacun leur tour les hommes d'armes allaient se succéder et faire un petit topo sur l'arme d'hast qu'ils ont choisi.
C'est Flaiche qui se jeta à l'eau en premier et bien que, selon lui, il n'y connaissait pas grand chose, sa logique et son observation ne lui firent pas défaut et sa présentation tenait foutrement debout.

Brec s'avança à son tour pour dire un petit mot sur son arme.


Alors on va commencer par ce qui est évident, c'est une lame métallique fixée au bout d'une hampe en bois.
On en déduit que c'est une arme favorisant un combat à distance et qui est particulièrement efficace contre les cavaliers.

Sur la lame on peut distinguer trois parties distinctes.
Une partie effilée et pointue qui sert de baïonnette.
Cette partie peut facilement transpercer l'armure de l'ennemi grâce à l'énergie déployée lors d'une charge.

On peut remarquer également un petit crochet qui à surement pour fonction de désarçonner le cavalier en le tirant par les pièces de son armure ou alors sa cotte de maille.
Ce petit crochet peut aussi bien sectionner les jarrets des chevaux entrainant la chute de ce dernier.

La partie la plus importante de l'arme, celle qui ressemble le plus à un couperet, doit servir à exécuter des attaques latérales bien puissantes afin de littéralement couper en deux l'ennemi.

Voila je pense que c'est à peu près tout.
Hmm peut être un petit mot sur le fait que la hampe est plus ou moins flexible.
Je pense qu'on peut l'utiliser à notre avantage, du genre l'incliner ou la tordre légèrement pour briser la défense de l'adversaire.
'Fin si c'est possible.


Tout comme Flaiche avant lui, Breccan prit une pause semblable, l'arme d'hast plantée dans le sol et tenue fermement dans sa main droite.
Il garda le silence et attendit un signe de la part d'Ethan ou alors la suite du cours et des présentations.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ella

avatar

Nombre de messages : 110
Grade : Dame d'arme
Date d'inscription : 29/03/2009

Feuille de personnage
Nom: Ella
Rang de noblesse:
Rôle/grade: Dame d'arme

MessageSujet: Re: Cours d'armes d'hast   Dim 12 Avr 2009 - 19:05

Ella examina longtemps les armes avant de fixer son choix.

Elle se demandait sur quoi elle devrait mettre l'accent. Elle était vraiment indécise et se rendait compte qu'elle devrait faire un effort pour comprendre et avoir un peu de précisions avant de se lancer dans une description.

Elle décida de laisser jouer le hasard. Elle ferma les yeux bien clos. Elle se plaça devant les armes. Les mains grandes ouvertes, elle frôlait le métal brulant chauffé par le soleil...

Elle en tira une et se dit puisqu'il le faut, ne trainons pas! Les armes portaient chacune un numéro : sur la sienne on pouvait voir le numéro 5.

Ella regarda l’arme attentivement. Oui elle se souvenait. Elle avait eu affaire à elle, lors d’une chasse aux brigands. Elle la soupesait et en examinait chaque détail.

Cette fois-là aussi, elle l’avait tenue dans ses mains. Elle l’avait brisée et cassée dans sa lutte contre un grand homme balafré. Il avait failli la défiguré! Elle s'en était échappée de justesse. Sa vitesse de réaction lui avait bien servi… Elle en garde un souvenir peu plaisant.

Si l’arme n’était pas venue entre ses mains par le plus simple des hasards, elle ne l’aurait surement pas choisie. Et la revoilà encore!

Après la lutte elle l'avait déposée sur un mur. Elle la revoit encore. Bien mal entretenue comparé à celle qu’elle tenait entre ses mains.




Une Bardiche avait-elle appris par la suite.

Dans ce combat, un de ses hommes avait été blessé par cette arme. La pointe avait lacéré ses chairs profondément. Elle s'en rappellerait encore longtemps.

Elle se promena avec l’arme en main pour la laisser voir à chacun.


La bardiche est une arme, équipée d'un fer de hache allongé en forme de croissant. Le fer a deux points de fixation à la hampe : une à l’extrémité basse du croissant, l’autre en son milieu.

L’extrémité haute du croissant forme une pointe permettant une utilisation d’estoc. Si le combattant est habile et méthodique, cette arme lui permet de se tirer d'affaire avec efficacité. La bardiche s’employant pour désarçonner le cavalier ou sectionner les tendons du cheval, elle coupe et tranche sa pointe acérée représente un réel danger.

Mieux vaut ne pas s’y piquer.

_________________


Dernière édition par Ella le Ven 17 Avr 2009 - 5:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cours d'armes d'hast   Dim 12 Avr 2009 - 19:53

Le chevalier avait pris le parti de passer à la pratique, les laissant manipuler les armes offertes à leurs yeux.

Quelques frères et soeurs d'armes avaient pris la parole exposant leur point de vue quant aux armes qu'ils avaient choisies et qui lui semblait des plus logiques. Apparement toutes ces armes avaient une voire deux fonctions évidentes qui revenaient systématiquement. Soit Percer, soit trancher, souvent les deux.

Elle avait aperçut sur la couverture une arme légèrement différente, la première de la série, attendit que la jeune femme qui se prénommait Ella ait terminé son explication riche en détails pour se lever, s'emparer de l'objet qui avait attiré son attention et prendre la parole :


Celle ci ressemble à une hache si ce n'est sa pointe effilée... On peut donc percer, trancher... Quant à cette partie... Elle montra l'arrière de l'arme où l'on pouvait distinguer comme une sorte de marteau... Je suppose qu'elle sert à assomer par exemple un adversaire de valeur qui pourrait servir de monnaie d'échange en tant qu'otage ?

La brune réfléchit plus avant...

Et même sans aller jusqu'à assomer l'adversaire, imaginez qu'un coup précis donné avec force dans un combat de proximité peut certainement permettre de fausser les articulations de son armure lui interdisant ainsi une certaine liberté de mouvements, le neutralisant bien plus sûrement sans l'abîmer, si encore une fois on souhaite le garder en vie pour d'éventuelles transactions.

Elle se tut, reposant l'arme sur la couverture.
Revenir en haut Aller en bas
sepa

avatar

Nombre de messages : 1049
Date d'inscription : 14/09/2008

Feuille de personnage
Nom: Sepa Von Strass
Rang de noblesse: Seigneur de la Croix de Bléré
Rôle/grade: Errant

MessageSujet: Re: Cours d'armes d'hast   Mer 15 Avr 2009 - 5:47

Les choses sérieuses commençaient enfin, place à la pratique. Sepa préférait largement plus la pratique que la théorie comme il en avait fait la remarque à la Capitaine Zalina lors du débourrage de Valafar. Ethan présenta aux hommes et femmes d’armes onze armes d’hast. Il prit en sa possession la neuvième arme, elle lui semblait simple, comme une dague tout en métal avec deux petit crochet en bas de celle-ci. On prit la parole avant lui ce qui lui permit de mieux réfléchir sur l’usage de l’armes d’hast dont il avait choisit mais que dire sur un objet qu’on ne connaissait pas. Une fois que Seleina eut fini de prendre la parole, il expliqua comme il le pensait son arme.

Cette arme d’hast à une légère forme de poignard. Je pense que si le manche, sur lequel elle est mise, se casse, on peut se servir de celui-ci comme d’arme proche.

Il resta un moment intrigué sur les deux piques sur le coté, qu’en dire puis il se lança dans ce qu’il pensait le plus correct sur l’utilisation de ces deux éléments.


Ces deux piques sur les cotés doivent servir lors de mouvement circulaire ce qui évite tout armement pour porter le coup ce qui fait un gagne de temps plutôt très pratique. Sinon lorsque l’on pique l’adversaire, les deux petits piques peuvent aussi servir pour agrandir la blessure si on ne plante pas l’endroit précis que nous avons choisi.

Une fois son petit discours finit, il posa l’arme verticalement, laissant le pique vers le ciel. Il tenait celle-ci de sa main droite, il ne voulu pas la ranger au cas où si Ethan leur demandait de faire quelques mouvements par la suite à l’air libre.

_________________

2duels: 1victoire(Niark)/1 défaite(Flaiche)
Revenir en haut Aller en bas
http://fiefsepa.actifforum.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cours d'armes d'hast   Mer 15 Avr 2009 - 13:13

Un discours théorique pour le moins intéressant avait fait comprendre à Gamling qu'il se trompait lourdement dans ce qu'il croyait connaitre des armes d'hasts. Il ignorait même qu'il y en avait plusieurs sortes. Ce discours théorique laissa place bien vite à la pratique et tout le monde s'accordait à penser que la pratique restait bien plus intéressante. Gamling toujours debout vit s'étaler 11 différentes armes d'hast que avait amené le professeur du jour.

Ses yeux se posèrent sur la 6ème d'entre elles. Elle avait le mérite de plaire au jeune Armagnacais de part sa forme, une arme intéressante tant dans son aspect que son utilité. Il la saisit rapidement et l'examina.

Certes elle lui plaisait mais il ignorait tout de son utilité, sa forme étrange devait avoir une utilité bien précise pourtant, c'est ce qu'il pensait.

Mais ce qu'il constata bien vite c'est que cette arme pouvait servir dans plusieurs sens, une pointe pour transpercer là était la base d'une arme d'hast, mais en plus un double tranchant. Certains parlèrent, lui restait là à examiner son armes, puis un silence lui offrit l'opportunité d'expliquer ce qu'il pensait de cette arme.


Et bien cette arme doit être utile pour transpercer sans doutes, comme chacune des armes ici, mais celle ci à l'avantage d'être tranchante sur les deux côté de la lame, avec une pointe ici. Cela laisse donc penser que, en plus de s'en servir pour transpercer, on peut l'utiliser pour trancher.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cours d'armes d'hast   Jeu 16 Avr 2009 - 23:39

Arme un, à quoi peut elle bien servir de plus que ce que vient déjà de citer la femme d'arme Seleina.
Esperenza la regarde songeuse, planter des clous peut être...ou?
Blanche sourit, leur professeur du jour venait toute fois de leur expliquer quelques choses de très sérieux sur les armes d'hast et demandait maintenant une description d'une des armes exposé.
Elle s'approcha de celle qu'elle avait choisit écoutant en même temps Seleina.

D'abord il fallait encore qu'elle se présente, ce genre de chose la, avait le chic de la mettre mal à l'aise et du coup elle n'était jamais très bavarde.
Une peur inexplicable peut être un manque de confiance en soit, ou d'imagination sur la mise en forme de ce qu'elle pourrait dire.
Bref soupire, puis elle sourit à ceux qui l'entoure avant d'examiner de plus près l'espèce de hache.

Bonjour, très simplement je suis Esperenza je viens de Poitiers, en Poitou...

Elle fit un petit clin d'œil à son jumeaux caché dans le tas d'homme et de femme d'arme, puis le sourire venu d'un entrain maintenant éteint s'estompa petit à petit pour revenir à une façade sérieuse.

Donc une hache, pas vraiment hache, suivit d'une lame plutôt fine, assommer, trancher, couper, percer...
Attaquer de près ou de plus loin... Le principal était dit dans la réponse de sa sœur d'arme.
Elle se tourna vers Ethan pour essayer de comprendre si une réponse était indispensable, puis en déduisit d'elle même que ce serait mieux d'au moins approuver les dires.

Que rajouter? je suis d'accord avec ce que dit Seleina, cette double fonction: percer et assommer sinon...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cours d'armes d'hast   Dim 26 Avr 2009 - 2:44

Les différents apprentis se précipitaient un à un. Coupantes courbettes entre ceux qui s’enduraient auparavant, plus coupantes encore quant aux autres.

Il avait perçu le sermon du Chevalier errant sans hésiter. Intonation inoffensive or animée malgré. Nulle nécessité d'être plié de tout truisme. Séparé, un ris moqueur interprétait le coin du goulot du Pelé à présent. Comme d'habitude...

Extraordinaire. Il n'avait pas cherché, attrapant carrément une des armes présentées à lui. Il aurait dû subodorer qu’un unique drill ne réclamait pas de lame fragile. L’élan, sa plus épaisse privation qui l'avait constamment avantagé. Il coopta pour une épée à moitié concise. Il révérait le fait d'avoir une plus terrible frappe comme vide à partir de l’instant pendant lequel on savait employer une lame. Une faiblesse pour s'aboucher un brin plus, ça se sentait commodément.

François Joseph se défoula de sa massive pelisse et s'installa à l'opposé des autres. Constamment ce désagrément de ne pas se faire détromper. Une ruine de son enseignement sans défiance.

Intervenir. Point affaibli. Pratique. Et aubaine. Étendue planification. Jeune ris courtois. Après tout, s'il fallait se parachuter...


J'ai le culot de me penser foudroyant, et je miserais sur le fait que cette arme l’est, avec un ébranlement essentiel, un effort plié à la bonne localité... Fit-il d'une voix tranquille et olympien. L'épée devant lui, et l’attention dans la même direction. L’ahurissement fait partie plénière de ce que j'ose nommer son look. Relativement, ses points affaiblis, j’examine qu'il s'agit encore d’une arme lourde.

Je n'ai pas à soigneusement causer de maturité de troupier des riflettes avec les armes d’hasts. Contorsion incessamment souterraine en appréciant sa balafre à estomac se remémorer à son plaisant souvenir.

Je pense avoir tout objecté...
Revenir en haut Aller en bas
Ethan NEWTON

avatar

Nombre de messages : 3328
Date d'inscription : 22/03/2008

Feuille de personnage
Nom: Ethan Newton
Rang de noblesse: Chevalier
Rôle/grade: Lieutenant Commandeur Diplomate

MessageSujet: Re: Cours d'armes d'hast   Mar 28 Avr 2009 - 15:19

Ethan n’était pas mécontent des facultés de réflexion de ses élèves du jour. Chacun s’était efforcé de trouver les applications possibles à chacune des armes qu’ils avaient choisies. C’est Flaiche qui se lança en tout premier lieu. Il en décrivit les principales fonctions et ce n’est que pour conforter ses explications qu’’Ethan intervint.
C’est là une analyse exacte, Flaiche. Ce que tu tiens en main se nomme une hallebarde.
Pour compléter tes arguments, cette arme est utilisée pour le combat rapproché. En raison de son poids important, elle demande une forte assise au sol pour celui qui la manie. Cela en fait une arme très puissante, capable de tailler, percer et arracher les armures.
Elle permet d’arrêter une charge de cavaliers en plantant la hallebarde dans le sol face à l'ennemi. Un autre maniement est de couper le jarret des chevaux à l'aide du crochet dont elle est munie, toujours, à distance ou encore de désarçonner les cavaliers en l'employant tel un hameçon au niveau des jointures de leurs armures, ou de leurs cottes de mailles.
Au combat, la hallebarde s'utilise à deux mains, placées au tiers de la hampe. Ainsi, le combattant peut utiliser la hache, le pic, le crochet et l'autre partie de la hampe pour asséner des coups à ses adversaires.


Ethan lui adressa un signe de tête le remerciant pour son intervention, puis s’appliqua à écouter Breccan.

Tu as toi aussi raison, Breccan. La vouge, puisque tel est le nom de ce que tu tiens, est quelque peu identique à la Hallebarde dans son utilisation.
Comme beaucoup d'armes d'hast, la vouge est issue d’un outil agricole, et est constitué d'un soc de charrue, monté sur une hampe d'environ 2 mètres. Il lui est parfois, comme dans le cas présent, ajouté un croc du côté opposé à la lame, ce qui permet de l'utiliser de taille comme une lourde hache, d'estoc grâce à sa pointe et de crocheter l'adversaire avec le croc d'acier.
Comme tu l’as explicité, cette arme est conçue pour atteindre les cavaliers et tailler les jarrets des chevaux.
La vouge est utilisée par hommes d'armes qui se mettent en lignes, à deux mètres l'un de l'autre, sur 2 ou 3 rangées, et dont le but est de briser la cavalerie.


Nouveau signe de tête à l’intéressé, et passage à Ella qui sembla en proie à quelques difficultés pour effectuer son choix. Cependant, une fois encore, c’est avec étonnement qu’Ethan eu la surprise de constater que ses élèves en savaient bien plus qu’il n’aurait pu l’imaginer.
Il s’agit en effet là d’une bardiche, Ella.
Elle est d’un usage équivalent aux deux armes précédentes, si ce n’est qu’elle est dépourvue d’un crochet sur son revers. Je doute cependant qu’il soit aisé de pouvoir en user pour couper les jarrets des chevaux, à moins d’être fort habile dans son maniement.


Remerciement courtois à la sœur d’armes, avant que Seleina ne s’empare elle aussi d’une des armes disposées sur la couverture. L’errant fut quelque peu étonné du choix. Il s’agissait en effet là d’une arme bien spécifique dont il doutait qu’elle fut celle d’une femme, quand bien même elle fut Licorneuse.
A la différence des précédentes, le marteau d'armes est principalement une arme offensive utilisée contre les armures. Conçu pour le combat rapproché il ressemble au marteau par sa forme, le manche pouvant avoir différentes longueurs.
Le marteau se rapproche dans son usage de la masse d'armes et du fléau d'armes, dont je n’ai pu obtenir des exemplaires. Il est particulièrement utilisé pour fausser les articulations des armures empêchant ainsi certains mouvements.


Cela s’annonçait plutôt bien. Il n’aurait bientôt plus qu’a s’en retourner s’ils pouvaient tous d’ores et déjà identifier ce qu’on leur collait dans les mains, et appréhender l’usage qu’on pouvait en faire. Léger sourire pour la remercier, et vint le tour de Sepa.
Encore une bonne réponse. Sepa, tu tiens là un épieu de guerre, appelé aussi corsèque.
L'épieu est certainement l'arme d'hast la plus simple. Sa forme générale est celle d'une lance, dont la lame est complétée par des pointes latérales.
On l’utilise cependant principalement dans le domaine de la chasse, entre autre, celle du sanglier.


Comme quoi, toutes les armes pouvaient être semblables, et leurs usages quelque peu différent. Il n’empêchait que l’épieu de guerre pouvait se retrouver lui aussi sur un champ de bataille. Signe de tête pour lui aussi, et Gamling se décida enfin à forcer son introversion habituelle.
Gamling, le fauchard, ou faux de guerre, est une arme d'hast dérivée de la faux agricole.
La lame de faux est emmanchée droite sur la hampe plutôt que perpendiculaire. Cette arme est utilisée par des paysans armés et des soldats aux moyens réduits, pour donner des coups de taille mais aussi d'estoc.
La lame, fixée dans le prolongement de la hampe, est une arme particulièrement redoutable, pour ne pas dire effrayante.
Il suffit d'imaginer un chevalier chargeant une troupe de fantassins avec cet engin à la main, pour en apprécier toute la cruauté.


Les deux tiers des effectifs avaient répondu, et vint le tour de la dernière arrivée. Elle choisit elle aussi le marteau d’armes. A croire que les Licorneuses préféraient n’avoir qu’à blesser leurs adversaires. On ne pouvait pas leur en vouloir, après tout. Il est toujours difficile de gérer émotionnellement d’avoir occis un ennemi. Rien de spécial à rajouter donc, mais il était vrai que Seleina en avait fait le tour.

Enfin François Joseph prit la parole, dont le parlé interpellait plus qu’à l’accoutumé l’errant qui n’était pas sorti de la cuisse d’un quelconque illustre personnage. Enfin bon, l’en fallait pour tout l’monde hein … Pis tant pis pour le « qu’en dira t’on ». Il n’allait pas dégazer plus haut que son fondement l’Ethan, parce qu’il ne savait pas faire ça non plus. Il s’en tint donc à tenter de comprendre le laïus de l’homme d’arme et s’attacha à lui répondre.

En fait, François Joseph, tu tiens là la version de chasse de l’arme que détient Sepa. Voici donc le pieu de chasse que tu ne trouveras en principe jamais sur un champ de bataille, à moins que ce soit la seule arme qui soit encore disponible.

Grand sourire à l’attention de l’attrapé du moment, regard et froncement de sourcils à l’attention de Boucanier qui n’avait toujours pas pipé mot. Bon, on n’allait pas y passer la matinée, il leur restait encore un tas de chose à voir. En tout premier lieu, leur énumérer les quatre armes restantes. Toujours assis, Ethan se saisit de la première d’entre elle, à savoir la troisième dans l’ordre dans lequel elles avaient été rangées, et la présenta au groupe.
Voici la hache d’armes. Vous remarquerez qu’elle est semblable aux autres armes précédemment montrées. Elle aussi issue d’un outil, elle peut s’apparenter à la bardiche, avec cependant un fer de pointe et un crochet antérieur.

Se saisissant de la suivante, il poursuivit.

Nous avons là une guisarme, qui est une arme parente de la hallebarde, constituée d'un manche en bois et d'une lame à double tranchant prolongée d'une pointe.
Le fer comporte généralement une grande lame en forme de serpe sur un côté et une pointe en opposition, perpendiculaire au manche. Fort utile lors de combat contre des troupes montées, ce petit éperon peut être employé pour désarçonner le cavalier ou sectionner les tendons du cheval.
L'ensemble est agrémenté de toute une série de petits crochets répartis sur les deux tranchants.


Déposant la guisarme sur la couverture, il montra la huitième et la dixième arme.
Je pense que vous avez tous reconnu la lance.
Pour votre information, et contrairement au javelot, la lance est une arme d'assaut qui n'est pas destinée à être lancée, malgré son nom. En revanche, elle est plutôt portée sous le bras du chevalier, ou par des piquiers, et se faufile entre les mailles de l'armure du combattant adverse.

Et pour en finir, la sacquebutte, appelée aussi baston à sacquer. C'est un simple fer de lance ou de pique, généralement muni d'un seul croc à la base du fer.


Petit temps de pause nécessaire à l’errant pour pouvoir continuer ses explications. La température ambiante continuait à croitre, et il allait bientôt leur donner de quoi transpirer quelque peu.

Vous aurez compris qu’il y a un bien grand nombre d’armes d’hast, principalement issues d’outils ou d’armes déjà existantes, et que leurs noms sont tout aussi différents que leur nombre.
Néanmoins, on peut les classer en trois grandes catégories, celles d’estoc qui sont pointues et piquantes comme la lance, celles de choc qui sont utilisées pour frapper comme le marteau, et pour en finir celles de taille qui coupent comme la hache.
Cependant, nombreuses sont celles qui regroupent deux ou trois de ces usages, telles la hallebarde, la vouge, la hache ou le marteau d’armes, et bien d’autres encore.


C’en était fini des explications et de la théorie. Ethan allait maintenant pouvoir apprécier leurs qualités physiques.

Voilà, maintenant que vous en savez tous un peu plus sur ces armes, nous allons faire un peu d’exercice.
Pour commencer, vous allez vous scinder en trois groupes.
Une fois n’est pas coutume, je vais jouer de galanterie, et confier le commandement de chacun de ces groupes à la gente féminine.

Le premier sera donc composé d’Ella, Flaiche et Gamling. Le second d’Esperanza, Breccan et François-Joseph. Enfin le dernier de Seleina, Sepa et Boucanier.
Saisissez vous chacun des armes que vous venez de me présenter, et formez les groupes.


Ethan profita de ce petit moment de répit pour se désaltérer un peu. Puis il leva sa carcasse quelque peu fatiguée pour se diriger à nouveau vers l’endroit où il avait remisé ses accessoires pour le cours du jour. Soulevant la toile, il fit apparaître un énorme rouleau de paille qui avait été muni d’un axe métallique en son centre. Un assemblage de fers soigneusement préparé, permettait de pouvoir pousser le tout afin de le faire rouler sans trop d’efforts pour plusieurs bras. Souriant déjà à l’idée de ce qui attendait ses élèves, il leur présenta l’engin qui allait bientôt devenir leur torture. Il se décida enfin à leur expliquer la suite.
Le principe est simple. Vous allez avoir l’occasion de mettre en application la première fonction de la majorité des armes d’hast, à savoir l’estoc.
Son but principal étant de stopper l’élan d’une course, ce rouleau de paille fera office d’un cheval lancé.

Pour ce faire, un à un, chaque groupe aura à le pousser en direction du groupe adverse, qui lui devra tenter de le stopper.
S’il n’y a aucune question, on va commencer. Groupe d’Ella pour pousser, celui d’Esperanza pour stopper.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Breccan

avatar

Nombre de messages : 512
Grade : Errant
Date d'inscription : 15/03/2009

Feuille de personnage
Nom: Brec'hellean Ddeallgar
Rang de noblesse: Seigneur x3
Rôle/grade: Errant - Assistant du Tyran

MessageSujet: Re: Cours d'armes d'hast   Mer 29 Avr 2009 - 16:48

[Oh mon dieu, ils foncent droit sur nous!]


Après les explications pas si hasardeuses que ça des hommes et femmes d'arme,Ethan nous éclaira de son savoir à propos des armes d'hast.
Mine de rien, savoir le nom de chaque bâton muni d'une pièce de métal qui pique,tranche et sectionne, ça impose quand même.
Et si on connait en plus chacune de ses spécificités,là on a plus qu'a s'incliner.
Enfin pas trop non plus, ce n'est pas le genre de la maison.
Maintenant que Breccan en connaissait un peu plus sur sa vouge,il la voyait d'un autre œil et imaginait le carnage que cette arme pouvait faire sur le champs de bataille.
Stopper net un cheval au galop, lui sectionner les jarrets, faire valser son cavalier et le finir une fois au sol.

Un vrai carnage...

Le cours prit une nouvelle tournure lorsqu'Ethan leur annonça qu'une mise en situation propre à l'utilisation des armes d'hast allait commencer.
Par groupe de trois, les hommes et femmes d'arme de l'ordre s'affronteront tour à tour cavaliers chargeant les lignes de lancier et lanciers stoppant la charge dévastatrice des chevaux au galop fonçant droit sur eux.
Un exercice fort bien trouvé et qui permettait à chacun de connaitre sa réaction face à ce genre de danger.
Bien entendu durant le cours le risque de périr dans d'atroce souffrance était moindre et en guise de cheval on avait un rouleau de paille poussé par une poignée de frère et sœur.
Incomparable niveau risque mais semblable en ce qui concerne la sensation éprouvée lors d'une charge.

Brec s'empara de sa vouge et se posta auprès d'Esperanza et de François-joseph.
Son groupe devait stopper coute que coute le démoniaque rouleau de paille qui allait les charger sans ménagement.
Va falloir manier l'estoc et prendre un bon appuie pour éviter d'être entrainer par la vitesse et la masse du "cheval au galop"
Caler la vouge dans le sol est la meilleure des solutions pour faire un mur solide.
Après il ne reste plus qu'à s'accorder sur une position...les trois membres du groupe en ligne ou alors en "v" avec deux à l'avant et un à l'arrière pour simuler une deuxième ligne.
Fin bref, tout ceci sera abordé en temps voulu.
Pour l'instant on attend les directives de la meneuse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cours d'armes d'hast   Sam 2 Mai 2009 - 23:43

Impatiente d'en découdre, la brune avait écouté les explications avec attention.
L'exercice semblait facile, cependant, elle s'était rendue compte par expérience que c'étaient souvent les choses les plus faciles qui étaient les plus compliquées à mettre en oeuvre.

Les groupes d'Espéranza et d'Ella se préparaient chacun de leur côté à l'affrontement.

Elle sourit, se demandant comment ses frères et soeurs d'armes allaient s'en sortir face à la charge des attaquants. Déjà la tension montait, même s'ils n'exécutaient là qu'un simple exercice, il s'agissait de ne pas le prendre à la légère. La rigueur du chevalier errant devait y être pour quelque chose. Observer, tirer des leçons pour élaborer une stratégie cohérente avec Sepa et Boucannier, voilà ce qu'elle devait faire. Ils se mirent en retrait, afin de ne pas gêner la charge.
Revenir en haut Aller en bas
Flaiche

avatar

Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 15/11/2007

Feuille de personnage
Nom: Flaiche
Rang de noblesse: Baron
Rôle/grade: Cavalier

MessageSujet: Re: Cours d'armes d'hast   Lun 11 Mai 2009 - 14:35

Flaiche écouta avec attention les différentes présentations de ses frères concernant les différentes armes que leur professeur avait amené. Acquiesçant à certains propos, en ajoutant parfois d'autres mentalement lorsqu'il voyait une utilité supplémentaire à une arme, il se dit que la pluaprt des hommes et femmes d'armes devaient avoir déjà une expérience des armes et du combat, aucun d'eux n'étant rester à ne savoir quoi dire comme cela aurait très bien pu se produire.
Seule l'explication du dénommé François Joseph lui tira une grimace, non que l'explication était mauvaise...encore fallait il en comprendre un traitre mot.

Les explications d'Ethan firent suite. Nombres d'informations intéressantes furent données, et pour beaucoup d'entre elles, Flaiche ne les connaissait pas. Il n'aurait pas imaginé faire chuter un cavalier en l'hameçonnant comme un poisson, et si parfois, s'attaquer aux chevaux était une technique comme une autre, il n'aurait eu lui même l'idée d'utiliser l'arme qu'il avait choisie pour le faire.

Il suivit attentivement le reste des explications, notant certaines utilités, certains défauts, autant que le nom des diverses armes présentées. S'il connaissait la lance, la hache d'arme ou la vouge, des noms comme guisarme, saquebutte ou le fauchard lui étaient totalement inconnu.

La partie théorique terminée, le visage de Flaiche se fendit d'un grand sourire lorsque désignant le rouleau de paille, Ethan leur fit part de sa volonté de leur faire utiliser les armes d'hast. Gardant son sérieux sous son masque souriant, Flaiche n'en était pas moins amusé, trouvant l'exercice aussi sympathique qu'intéressant. De toute façon, il avait pour habitude de tout prendre pour jeu, l'entrainement n'y ferait pas défaut. Cela dit, il mettrait tous ses moyens, sa concentration et son sérieux a mener à bien l'exercice.

Ella, Gamling et lui se placèrent donc derrière la botte de paille. Il fut décidé que les deux hommes pousseraient sur les cotés tandis qu'Ella prendrait la place centrale. Ils placèrent leur semblant de monture face à leurs adversaires et se préparèrent. Lorsque tous furent prêt, et que le signal fut donné par Ethan le groupe poussa de toutes ses forces, faisant avancer le ballot de paille a grande vitesse. Le groupe d'en face parviendrait il à stopper une telle charge ?

_________________


« Flaiche, l'antidépresseur qui devrait être remboursé par la Sécurité Sociale »
Flaiche by Cerrid ©
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cours d'armes d'hast   Jeu 21 Mai 2009 - 10:18

Gamling écoutait attentivement les explications d’Ethan sur les armes d’hast. Il en avait déjà vu quelques unes mais jamais il n’avait pensé que chacune de ces armes avaient une utilité précise. Il expliquait les différentes formes comme suivant les préférences de ceux qui les utilisaient, juste une question d’apparence. Et c’est là que le jeune homme se trompait, le peu qu’il croyait savoir de ces armes se révélait faux.

Au moins le cours lui aurait beaucoup apprit, une nouvelle fois. Car il est vrai que chacun des cours qu’il avait put suivre en ces murs l’avait enrichit de nouvelles connaissances. Il y avait vécu de même de très bonnes expériences, plus que lorsqu’il fut simple soldat au service d’un comte. D'ailleurs au service d'un comte changeant tous les mois et dans un ost instable de part les nombreuses démissions ou les dissolutions.

Les explications finies, l’écuyer forma trois groupes dans la vue d’un exercice. Tant mieux ! Comme beaucoup de monde, il préférait de loin la pratique que la théorie, mais la théorie, elle, était indispensable. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres, il rejoint le groupe d’Ella et Flaiche derrière la botte de paille. Flaiche et lui sur les côtés de cette dernière.

Le signale fut donné, et le groupe poussa de toutes ses forces la botte contre l’autre groupe qui leur faisait face. La rencontre eut lieu, violemment, et le groupe d’Ella commençait petit à petit à remporter sur le groupe d’Esperenza.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cours d'armes d'hast   Jeu 21 Mai 2009 - 18:20

Juste après Seleina elle donne sa version sur l'arme, chacun fait de même très sérieusement, elle écoute, elle n'ai pas toujours d'accord avec ce qui est dit, hausse les épaules des que quelques choses la contrarie.
Puis vient ensuite la correction, le professeur si on peut dire ainsi, Ethan repasse chacune des armes exposés en revue, ajoutant certaine chose ou corrigeant.
Elle se balance légèrement d'un pied sur l'autre tout en restant concentré sur ce qu'il se dit, haussant parfois un sourcil quand ce qu'il explique l'étonne.
De temps en temps elle s'attarde sur le visage d'un des hommes d'armes présent, par curiosité de voir ses réactions puis revient toujours au principal.

Et vient l'explication de la suite, chacune des femmes d'armes se retrouve responsable d'un groupe, tout du moins deux personnes, Esperenza n'échappe pas à la règle.
Breccan, Francois Joseph et ils devront tout trois repousser la botte de paille, si elle à compris correctement la consigne...
Les membres du groupe se rassemble, meneuse... alors que... elle ne comprend pas tout à fait le principe.
Comprendre qu'il faut repousser le groupe adversaire mais que vient faire le cheval... et...
Est-elle blonde, elle tente de sourire à l'homme d'arme qui c'est approché d'elle, sourire.
Fortement ridicule tombé à l'eau... panique... presque!

Elle se dirige vers l'autre coté du tas de paille, regarde le groupe en face sourit mais toujours de la même manière, garde courage, espérant que les deux hommes auront mieux compris qu'elle.
On attend un top départ, quelques choses puis le reste ne se fait pas attendre, très vite la ballot de paille avance sans pouvoir l'arrêter
Revenir en haut Aller en bas
Breccan

avatar

Nombre de messages : 512
Grade : Errant
Date d'inscription : 15/03/2009

Feuille de personnage
Nom: Brec'hellean Ddeallgar
Rang de noblesse: Seigneur x3
Rôle/grade: Errant - Assistant du Tyran

MessageSujet: Re: Cours d'armes d'hast   Dim 31 Mai 2009 - 1:39

Breccan ne bougeait pas d'un poil,attendant auprès de François Joseph et d'Esperanza l'arrivée du cheval au galop.
Et en le voyant débuter sa course, ça ne laissait rien présager de bon.
Rien à part une percée fracassante dans leur ligne.
Peu importe le résultat,il ne fallait pas fuir,tout tenter...il ne suffisait d'un rien pour passer de vie à trépas mais ce principe était également de rigueur concernant la victoire.
Tant que la défaite n'est pas effective,il y a une chance.
Cependant une attitude comme celle là peut être très risqué voir même suicidaire.
Brec se dit que ce genre d'exercice ne servait qu'à réduire le temps de réaction,à reconnaitre plus rapidement où on se rend compte que c'est perdu et qu'il faut battre en retraite pour sauver sa vie et celle de ses frères et sœurs.
Quitte à revenir un poignée de seconde plus tard pour un second assaut.
La frontière est infime entre un héros ayant survécu à la charge folle des cavaliers ennemis et le soldat zélé pour ne pas dire suicidaire, mort piétiné par de nombreuses paires de sabot.

Le rouleau de paille se ruait littéralement sur eux poussé sans ménagement par des frères ayant surement été cheval dans une vie antérieur...quoi de plus normal pour des membres de la Licorne.
l'homme d'arme regarda brièvement si ses compagnons étaient bien en place.
Apparemment oui..tout comme lui, fixant la meule qui fonçait sur eux,le vouge planté dans la terre pour stopper d'un coup le cheval faisant ainsi voler par dessus sa monture le cavalier un peu trop hautain et sur de lui au goût de Breccan.
Il n'y avait bien entendu aucun cavalier hautain sur la meule de foin et des jets de vapeurs ne sortait pas non plus de ses naseaux pour la simple raison qu'un rouleau de paille en est totalement dénué,cependant tout cela mettait Brec dans la bonne situation et il s'en trouvait de ce fait plus immergé dans l'exercice,capable de ressentir les même sensations que sur le champs de bataille.

On y était...on pouvait à présent voir le blanc des yeux du cheval meule de foin hennissant de rage.
L'impact était imminent.
Soudain quelque chose ne se passa pas comme prévu.
Son vouge ne résista pas à la force exercé sur ce dernier car au lieu de rester dans la terre et de stopper l'animal...il arracha superficiellement la surface du sol glissant sur le sol et ne stoppant rien du tout ou vraiment très peu.
Breccan,lui pour ne pas se faire percuter par le cheval ou se prendre un coup d'épée du cavalier,se recula d'un bond lorsqu'il sentit son vouge se dérober.
Le cul par terre,il chercha son épée à taton afin de repartir sur le cheval mais ici c'était un exercice et il ne l'avait pas.
Echec cuisant pour lui et exercice terminé.
Le groupe composé d'Esperanza la meneuse, de François Joseph et de lui même venait de perdre une bataille face à une meule de foin mais la guerre n'est pas terminée.
Il ramassa son vouge et se tint debout sur le côté en attendant la mise en place du deuxième groupe et les éventuelles critiques et conseils du chevalier errant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ethan NEWTON

avatar

Nombre de messages : 3328
Date d'inscription : 22/03/2008

Feuille de personnage
Nom: Ethan Newton
Rang de noblesse: Chevalier
Rôle/grade: Lieutenant Commandeur Diplomate

MessageSujet: Re: Cours d'armes d'hast   Dim 31 Mai 2009 - 13:11

Ethan observait chacun des protagonistes des deux groupes en lice. Du moins avenant au plus entrain, tous réagissaient de façons bien différentes. Des caractères distincts se faisaient déjà ressentir, et l’errant notait mentalement chacune des particularités des uns et des autres. Ce premier exercice n’avait rien de bien particulier s’il était bien encadré. Il avait de plus l’avantage de les mettre en position « semi-réelle » de ce qui pouvait les attendre tous sur un champ de bataille. Mais peut-être était-ce déjà bien trop leur demander pour une première fois.

Tant il était vrai qu’il ne leur avait expliqué que la théorie de l’utilité des armes qu’ils avaient tous en leur possession, il attendait d’eux qu’ils trouvent instinctivement leur maniement le plus adapté en de telles conditions. Mais il semblait cependant difficile pour certains d’entre eux de ne serait-ce que l’entre apercevoir. Pourtant, bon nombre avaient déjà des notions du combat du fait de leurs expériences passées. Il savait cependant, pour avoir été soldat d’un OST dans un lointain passé, qu’on n’y apprenait pas le maniement de telles armes. Une lacune en fait pour ces protecteurs des divers duchés et comtés, qui ne comptaient que sur le maniement des armes de corps à corps.
C’était en quoi les Ordres Royaux bénéficiaient de bien plus de pertinence. Ils n’avaient pas à chercher désespérément comment compléter leurs effectifs, puisque les postulants se bousculaient presque aux portes de la citadelle. Qui plus est, ils pouvaient se permettre d’accepter les meilleurs d’entre les candidats, et de ce fait bénéficier de leurs diverses compétences pour en faire profiter tous les membres de l’Ordre.

Il était demeuré attentif au déroulement du premier assaut, se tenant prêt à intervenir en cas de danger. Mais mis à part la déconvenue encaissée par le groupe d’Esperanza, il n’y eut aucun bobo pour personne. Il était désormais temps de passer à la suite et de voir comment les autres allaient se comporter. Aucune explication ni commentaire ne serait apporté tant que tous n’en seraient pas passés par cette épreuve. À chacun d’entre eux de commencer à tirer leçon de leurs erreurs. Toujours aussi impassible, il se rapprocha des groupes et se contenta de leur dire.

On échange les rôles … Groupe de Seleina pour pousser, celui d’Ella pour stopper.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ella

avatar

Nombre de messages : 110
Grade : Dame d'arme
Date d'inscription : 29/03/2009

Feuille de personnage
Nom: Ella
Rang de noblesse:
Rôle/grade: Dame d'arme

MessageSujet: Re: Cours d'armes d'hast   Lun 1 Juin 2009 - 1:26

"Groupe d’Ella pour pousser, celui de Seleina pour stopper." Ethan avait arrêté la théorie.

Quel bonne idée cet exercice! Son cerveau avait emmagasiné bien de nouvelles données sur toutes ces armes. Elle avait prise des notes et dessiner les armes : chacune avec leur nom et une annotation pour bien se rappeler et pouvoir y revenir. Les souvenirs sont les enfants du hasard, seule la précision des mots et des images donnent un ordre à la mémoire. Mais elle commençait à ressentir des picotements partout.

On attaque! Elle pourrait enfin se dégourdir un peu. Elle commençait à se sentir échauffée quand Ethan lança :
"On échange les rôles … Groupe de Seleina pour pousser, celui d’Ella pour stopper."

Oui! Encore un peu de remue ménage ne ferait pas de tort. Elle avait envie de bouger et de se sentir bien. Elle se sentait à l’aise avec sa bardiche. Elle s’habituait à sa main et sa main à elle. Elles étaient liées dans cet exercice. Elle acquerrait de l’habilité rapidement.

Bienvenue attaquants nous vous bloquerons dans vos moindres reflux et tentatives.

_________________


Dernière édition par Ella le Lun 8 Juin 2009 - 1:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cours d'armes d'hast   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cours d'armes d'hast
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cours d'armes d'hast
» Les armes d'hast
» [HRP] Topic de régulation du cours sur les armes d'hast
» Du bois dont on fait les armes d'hast
» liste des armes pour l'obtention des runes RA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ordre Royal des Chevaliers de la Licorne :: Ryes et les environs de la Forteresse :: La région de Ryes :: Les champs-
Sauter vers: