Ordre Royal des Chevaliers de la Licorne


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Conseil des Flandres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ethan NEWTON

avatar

Nombre de messages : 3328
Date d'inscription : 22/03/2008

Feuille de personnage
Nom: Ethan Newton
Rang de noblesse: Chevalier
Rôle/grade: Lieutenant Commandeur Diplomate

MessageSujet: Conseil des Flandres   Lun 25 Jan 2010 - 9:41

Merci de ne mentionner en ce lieu que le conseil une fois qu'il est formé, et non pas le résultat des élections.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Conseil des Flandres   Ven 5 Fév 2010 - 20:33

Icarionnoste a écrit:
[rp]Oyez ! Oyez ! Peuple de Flandres !

Qu'il soit su que,
Le nouveau Conseil Comtal Flamands, élu le 31 janvier 1458 est composé comme suit :


Citation :
*Le Comte*

Sire Ascalon, nommé par ses pairs.

*Pôle justice*


Dame Bathylde est nommée Juge
Sire Skal est nommé Procureur
Sire Julien789 est nommé Prévôt des maréchaux

*Pôle armée*

Dame Malycia est nommée Connétable
Sire Kristof est nommé Capitaine

*Pôle économique*


Dame Xiangying
est nommée Commissaire au commerce
Sire Alinéaire est nommé Commissaire aux mines
Sire Donchile est nommé Bailli

*Pôle communication*

Sire Icarionnoste est nommé Porte-parole

*Suppléants*

Sont nommés suppléants Sire Duncan. et Sire Jeromator

Pour le Conseil Comtal,
Proposé, rédigé et annoncé par Icarionnoste, Porte-Parole des Flandres.
Validé et scellé par Ascalon Breydel, Comte des Flandres.




Faict à Bruges le Cinquième de Février de l'An Mil Quatre Cent Cinquante Huit.[/rp]
Revenir en haut Aller en bas
Mehar

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 01/09/2010

Feuille de personnage
Nom: Mehar
Rang de noblesse:
Rôle/grade:

MessageSujet: Re: Conseil des Flandres   Mer 15 Sep 2010 - 19:46

Citation :
Le conseil du Comté

Cyana

Eloelo (Prévôt des maréchaux)

Khalidia (Capitaine)

Xiangying (Comte)

Ascalon (Commissaire au commerce)

Camaro05 (Porte-parole)

Duncan.

Quiou (Procureur)

Karlheinz (Juge)

Tokagero (Bailli)

Pinolebouru

Lani44 (Connétable)


Afin de vous tenir informé de la situation Flamande dont j'ai succinctement abordé la question avec Sindanarie, voici quelques informations supplémentaires. Je vais tenter de ne pas me perdre en remontant trop dans l'histoire du comté, même si cela permettrait d'éclairer un peu mieux les évènements présents.

Nous avons en Flandre en plus de l'Ost Flamand, une armée nommée Forces Spéciales Flamandes (FSF) dirigée par le Baron de Ronse/Renaix. Historiquement créée afin de servir le comté là ou l'Ost ne pouvait intervenir, parfois pour de biens sombres besognes...
Le 2 aout de cette année, les FSF ont pris la ville de Tournai (soutenu d'ailleurs par certains "bourrins artésiens") pour en faire une ville Franche afin de peser sur les décisions de la comtesse quand à l'affaire Sernays et du magot ramené de Normandie. Bien que ne connaissant pas tous les tenants et aboutissants, il semblerait que certains membres de l'ost Flamand aient brigandé les possesseurs du magot sur les terres Artésiennes (sur demande comtale), dont les autorités n'ont pas manqué de demander réparation par la voix légale. Et c'est pour faire appliquer cette décision que les FSF ont pris en otage la ville de tournai, afin de demander que le butin pris aux normands soit rendu à ceux qui visiblement l'avaient dérobés. Il est à noter que le dit Sernays a depuis rejoint les FSF...
La comtesse ayant cédé aux demandes des fsf afin de récupérer sa ville perdue, nous avons découvert hier que ces derniers s'étaient installé en notre capitale, Bruges, en posant un nouvel ultimatum à la comtesse: faire appliquer la décision de justice, restituer l'argent et demander la démission des membres de l'ost concernés sous trois jours ou voir le château de Bruges pris.

Voici la déclaration du Baron de Renaix, Slamjack.

Citation :
Suivi d’une cohorte de guerriers en armes, le Général des Forces Spéciales Flamandes vint faire une annonce en place publique. Il s’exprima en ces termes, sur un ton solennel :

Au Conseil Comtal,
Aux cinq malfrats condamnés par la justice,
A l’ensemble des habitants du Comté de Flandres,


Après moult palabres de conseillers qui refusaient de prononcer la condamnation artésienne à l’égard des cinq soldats désobéissants entamant une carrière de brigand, c’est avec une satisfaction non dissimulée que nous avons pris connaissance du verdict :

Slamjack resta une seconde en suspens. Et reprit plus fort :


COUPABLES !

Petit sourire mal contenu. Le Sanguinaire semblait ravi. Mais c’est avec une plus grande joie qu’il poursuivit, victorieux.

Deux jours de détention et remboursement de l’entièreté du butin, aux victimes et dans les 72 heures. Ah ça ! L’Artois ne s’est pas moqué de nous !

Le Baron de Renaix prit un faux air peiné et reprocha :

Il est quand même malheureux d’avoir du hausser le ton pour que cette condamnation soit enfin prononcée. Il aurait été plus simple, et surtout plus juste, de faire preuve de bonne volonté tout de suite, sans attendre des actes de protestation qui n’enchantent personne.

Grimace du Seigneur de Guerre, volontairement exagérée. Il prend un air incertain.

Maintenant, tout ce que j’espère pour les Flandres, c’est que le Pouvoir Comtal démontre sa réelle volonté de voir le jugement appliqué par les cinq condamnés. Il serait fâcheux que nous ayons à nouveau besoin de hausser le ton, de protester, pour que la justice flamande soit appliquée.

Le Baron Noir fixe les quelques fonctionnaires comtaux déjà présents, en ce compris les officiers de l’Etat major.

Qu’on ne me fasse pas croire que les autorités flamandes ne disposent d’aucun moyen de pression contre ces gens ! Je ne peux pas y croire ! Et il ne faudrait pas qu’on nous prenne pour des cons : ceci nous rendrait particulièrement hargneux.

D’un mouvement de tête ostentatoire, afin que tout le monde fasse comme lui, le Général jette un coup d’œil en direction de sa cohorte : ces guerriers-là n’ont pas l’air commode. Il s’agit très certainement des nouveaux aspirants formés par le légionnaire Sernays lui-même, dans l’académie moderne des FSF.

Nous sommes venus spécialement à Bruges, afin qu’on nous entende mieux. Car je n’ai plus envie de crier. N’y voyez point de menace. Mais ainsi, si nous devons à nouveau protester, le château n’est pas loin…

Sourire inquiétant. Une menace à peine voilée. Le Sanguinaire semble y prendre un malin plaisir. S’attaqueraient-ils à la Capitale s’ils n’avaient pas gain de cause ? Oui, ils en étaient capables.

… Souvenez-vous de notre premier avertissement et ne nous obligez pas à mettre en place le deuxième.

Le Général s’adressa directement au Pouvoir Comtal.

Appliquez simplement la Justice ! Un verdict a été prononcé, que la condamnation soit maintenant exécutée : le remboursement des victimes, à raison de la totalité du butin, dans les 72 heures. Ce n’est pas moi qui l’ai inventé : un Juge artésien l’a prononcé et le jugement a été entériné par un Juge flamand.

Comme je le disais à Sa Grandeur la Comtesse des Flandres…

Petite attaque personnelle, ça lui fera les pieds.

… dont le nom figurera peut-être dans l’Histoire flamande comme celle qui sera restée le plus longtemps à la tête d’un Comté au prestige nul…

Il reprend comme si de rien n’était.

… je peux concevoir que les cinq condamnés refusent obstinément d’obéir, d’abord à un décret comtal, ensuite à un ordre hiérarchique et enfin à une décision judiciaire, mais je ne peux pas admettre que le pouvoir comtal soit démuni face à ce genre d’énergumènes !

Parlant plus fort afin de mettre en évidence ses revendications.

Si le pouvoir comtal souhaite être mis hors de cause dans ce litige, et ainsi préserver la paix en Flandres, il doit nous prouver qu’il met tous les moyens en sa possession pour que la décision de justice soit respectée.

ET LES MOYENS NE MANQUENT PAS !

Le Bâtonnier du Barreau flamand, qui venait d’intégrer deux nouveaux avocats spécialistes du droit flamand, sortit son Corpus législatif. Il lut à haute voix les articles de loi qui fournissaient des moyens au pouvoir comtal pour mettre la pression sur les cinq condamnés.

Article 2 de l’Opus 3 du Chapitre 2 du Livre 2 a écrit:

| Tout refus, manquement, ou omission volontaire ou involontaire par un accusé, en dépit du fait qu’il soit trouvé coupable ou relaxé, de se conformer à une sentence ou à une condition de libération conditionnelle imposé par un juge tel que énoncé dans son verdict, sera sanctionné par un nouveau procès pour trouble à l’ordre public.


J’espère que la Justice flamande ne tardera pas à poursuivre les cinq condamnés sur base de cet article, s’ils ne réagissent pas dans les 72 heures. Le pouvoir comtal nous démontrera ainsi sa réelle bonne volonté.

Article 3 de l’Opus 3 du Chapitre 2 du Livre 2 a écrit:

| Tout citoyen refusant de se soumettre à une décision du conseil Comtal se verra inculpé pour trahison.


Qu’attend le Conseil Comtal pour ordonner aux cinq malfrats, parmi lesquels un conseiller comtal, d’exécuter la sentence ? Là aussi, ce serait une belle démonstration de la bonne volonté du pouvoir comtal, laquelle nous apaiserait.

Article 1.1 de l’Opus 1 du Livre IV – Code Militaire a écrit:

Le Comte de Flandres est le premier officier de l'Armée de Flandres, il a donc autorité dans la promotion ou la révocation de tout soldat. De par sa fonction, il est le seul à décider de l’orientation diplomatique et militaire du comté. C’est lui qui décide des crédits alloués pour l’armée.


D’un simple claquement de doigts, la Comtesse a le pouvoir de révoquer les cinq malfrats. Pourquoi n’agit-elle pas ? En ne les révoquant pas, elle tolère leur désobéissance et nie la sentence judiciaire. La Comtesse n’a pas besoin de Cour martiale, ni de l’accord de l’Etat major ni d’un vote du Conseil, pour révoquer les soldats ! C’est un des seuls pouvoirs qu’elle possède entièrement et elle n’en profite pas.

Le Baron Noir s’adresse directement à la Comtesse.

Derrière quelle mauvaise excuse vous cachez-vous pour ne pas les menacer de révocation en ne se conformant pas à vos ordres et à une décision de justice !?

Le Seigneur de Lys-Lez-Lannoy poursuit.

Craignez-vous que votre Ost comtal ne vous lâche ? Et si c’est le cas, est-ce que les Flandres doivent maintenir un Ost comtal qui se complait à vouloir couvrir les agissements délictueux de soldats désobéissants à leur hiérarchie et qui refusent de respecter une condamnation judiciaire ?

La main sur le cœur, l’autre sur le pommeau de l’épée, Slamjack fixe la Comtesse dans les yeux.

Votre Grandeur… Si c’est de cela que vous avez peur, je m’engage devant le peuple à signer un traité garantissant la sécurité des Flandres le temps que vous remettiez de l’ordre dans les rangs de vos soldats soi-disant loyaux. Les Forces Spéciales Flamandes ont ce qu’il faut pour pallier aux manquements de l’Ost comtal. Si vous révoquez les cinq malfrats, et que cela entraîne une grève au sein de l’armée, n’ayez crainte : nous n’en profiterons pas pour semer le trouble, au contraire, nous veillerons au maintien de l’ordre.

Le Général haussa le ton, criant presque.

MAIS FAITES-NOUS LA DEMONSTRATION DE VOTRE BONNE VOLONTE ! PROUVEZ-NOUS QUE VOUS OEUVREZ REELLEMENT A L’APPLICATION DE LA SENTENCE ! MONTREZ-NOUS QUE VOUS FAITES TOUT CE QUI EST EN VOTRE POUVOIR ! JUREZ-NOUS QUE VOUS VEILLEREZ PERSONNELLEMENT A CE QUE LE BUTIN NOUS SOIT RESTITUE DANS SA TOTALITE !

Et le Comté de Flandres ne connaîtra pas le chaos…

Regard franc, le menton relevé. Un doigt dirigé vers sa légion mobile.

Nous avons du lancer un premier avertissement, afin que le pouvoir comtal nous entende. Si nous avons maintenant la certitude que le pouvoir comtal continue à nous écouter, nous cesserons de prendre les intérêts comtaux en otage, et nous nous attaquerons directement aux responsables de cette infamie !

Pourquoi devrions-nous affranchir une ville ? Pourquoi devrions-nous attaquer le château ? Pourquoi devrions-nous saborder vos navires ? Pourquoi devrions-nous exploser vos mines ? Pourquoi devrions-nous faire payer la note au pouvoir comtal s’il est avec nous ?

Mais cela, il vous faut le démontrer. Par des actes. A l’encontre des cinq condamnés. Vous disposez de moyens. Mettez-les en œuvre.

Slamjack désigne les cinq malfrats.

S’ils cessent d’être couverts par le pouvoir comtal, cela deviendra une affaire entre eux…

Il balaie ses troupes de sa main gantée.

… et nous. Les Flandres n’ont pas à en subir les conséquences.

Sur un ton ferme, volontairement offensif, le Baron Noir conclut.

Mais si le Pouvoir comtal n’entend pas nos revendications, s’il ne veille pas à l’application de la décision de justice, s’il n’use pas des moyens en sa possession pour mettre la pression sur ses cinq soldats, Nous passerons au deuxième avertissement. Et les Flandres perdront bien plus qu’une ville.

D’un geste ample, il salua la foule. Ses miliciens se mirent en mouvement sous la bannière noire des Forces Spéciales Flamandes. Et ils prirent la direction du Château.

Que chacun fasse ce qu’il a à faire et les Flandres vivront en paix.

J'ai tenté d'être le plus synthétique possible, au prix d'une certaine lisibilité, afin de vous informer de la situation aussi rapidement que faire se peut. Dès que possible et si nécessaire, je vous fournirais des infos plus claires et précises, pour l'heure je tente de trouver un moyen pour quitter les Flandres afin de rejoindre notre ordre en Touraine.
Je suis en négociation afin de prendre la mer au plus vite et pense avoir trouvé le moyen de le faire sous dix jours, même si certains capitaines profitent honteusement de la situation Flamande et de la fuite de certains citoyens pour monter les prix de la traversée...

J'espère que ces quelques informations vous seront utiles et que vous me pardonnerez le style brouillon de mes explications, ainsi que mon retard à vous rejoindre en Touraine.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Conseil des Flandres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Conseil des Flandres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [CONSEIL] Nains
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Charte du Conseil Comtal du Maine: Abrogée
» UN CEP CHAMPWEL ? LE NOUVEAU CONSEIL ELECTORAL DE PREVAL
» Quand le Conseil de presse du Québec pressure un journaliste haitien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ordre Royal des Chevaliers de la Licorne :: Archives du Tableau d'affichage des conseils des duchés/comtés de France-
Sauter vers: