Ordre Royal des Chevaliers de la Licorne


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Ultra Ouvert, ramenez vos potes!!!] Un matin...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Guillaume_de_Jeneffe

avatar

Nombre de messages : 4868
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 16/07/2005

Feuille de personnage
Nom: Guillaume_de_Jeneffe
Rang de noblesse: Chevalier
Rôle/grade: Grand Maistre

MessageSujet: [Ultra Ouvert, ramenez vos potes!!!] Un matin...   Mer 9 Mai 2012 - 0:13

Dans les champs de Ryes, le vent souffle par petites bourrasques. Le soleil se découpe sur les collines avoisinantes tandis qu’il se lève peu à peu. La journée naît en Normandie. Et dans les champs de Ryes, un vieil homme patiente, attend. Il a trouvé LA lettre, finalement, presque une éternité après qu’elle fut écrite. Il a ouvert les yeux pour enfin laisser couler des larmes depuis trop longtemps disparues. Il vit donc. Le noir n’a pas enveloppé le chevalier eu Loup. La mer n’a pas eu raison de lui. La mort ne peut rien contre les légendes, lui répétait-on tandis qu’il était jeune encore, s’échappant de la masure familiale pour pouvoir écouter les jongleries des trouvères de passage dans son petit village, sur le chemin de la grande Liège.

Le chevalier flamand est rasséréné. Pour un peu, il dirait qu’il revit. Le Breton de France n’est pas tombé. Il les veille encore. Le Flamand de France n’est plus seul. Il a voulu voir la nuit disparaître sous les assauts de la lumière. Comme une renaissance. Comme un nouvel espoir. Les pleurs furent heureux, la joie avait ruisselé le long de ses joues pour venir se perdre dans les reliques de sa barbe qui fut si fleurie, il y a des années de cela. Ils ont séché, maintenant.

Il ne reste qu’un homme face au spectacle de la nature qui se réveille et des gens qui émergent de leurs demeures, chacun à leur tour. Comme une danse ininterrompue, il les voit apparaître, empoigner qui une fourche, qui un fléau, qui la longe d’une bête de trait. Il les salue, lui qui est presque un étranger parmi eux. Certes son Ordre les protège, mais ils doivent se demander ce qu’il fait là, alors que « sa » place devrait être au chaud en train de gober quelques œufs pour son déjeuner.

Reste que le chevalier est là, au milieu du monde, et qu’il attend. Il ne sait quoi, il ne sait qui, il attend simplement, le visage d’une légende devant les yeux…


_________________

MarieAlice a écrit:
Ensuite, pas mieux que Guillaume

Cerridween, un jour qu'elle regrettera probablement longtemps, a écrit:
t'as raison
Revenir en haut Aller en bas
Mariealice

avatar

Nombre de messages : 5834
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Nom: Marie Alice
Rang de noblesse: Un truc ou deux....
Rôle/grade: Chevalier errant

MessageSujet: Re: [Ultra Ouvert, ramenez vos potes!!!] Un matin...   Mer 9 Mai 2012 - 15:23

Pensait-il avoir réussi à les cacher si bien que cela ses larmes? Ou bien que personne ne le connaissait assez pour voir qu'il était troublé? Malheureux ou heureux Marie n'en savait rien du tout en fait mais ce dont elle était certaine c'était qu'il y avait quelque chose. Et elle l'avait suivi, discrètement, ombre revêtue de sa vieille cape sans âge désormais. A travers les couloirs de la forteresse, du chemin descendant jusqu'au village, pour finir dans ce champ. Silhouette face au soleil levant, lui saluant les paysans qui venaient travailler leurs terres, elle faisant geste de la main pour qu'ils ne disent pas qu'elle était là. Oh il devait bien l'avoir sentie, la brune n'était pas non plus naïve mais il faisait comme si de rien n'était.

Lorsque la licorneuse fut tout à fait sure qu'il ne bougerait pas plus, elle s'avança lentement jusqu'à se porter à ses côtés. Le silence resta en suspens ainsi un moment tandis que les noisettes fixaient le visage du chevalier. Sa main droite finit par se porter sur son bras tandis qu'elle murmurait.

Tout va bien Guillaume?

_________________

Duel gagné: 1 (Mackx)
Guillaume_de_jeneffe a écrit:
Par contre, pour ce que tu dis, Marie, je plussoie à 100%. Ca aussi, tu peux l'encadrer^^.

Pour le souvenir de l'irl à Bruges, faut montrer les deux faces nan mais!
Revenir en haut Aller en bas
Blackhorn de Kernow

avatar

Nombre de messages : 1032
Grade : Ecuyer
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Nom: Blackhorn de Kernow
Rang de noblesse: Homme libre
Rôle/grade: Diplomate

MessageSujet: Re: [Ultra Ouvert, ramenez vos potes!!!] Un matin...   Mer 9 Mai 2012 - 19:43

L'aube pointait à peine que Blackhorn arrivait vers le Poste de Garde. La Forteresse était silencieuse, il n'avait croisé que Maurice qui était cependant levé...
Soudain il entendit le bruit de la herse qu'on levait, puis, après un instant de silence, le bruit de sa descente soudain stoppée nette dans un crissement de chaines.
Le temps qu'il arrive au Poste, la herse redescendait à nouveau et claquait dans un bruit sourd en atteignant le sol.
Il s'en approcha et regarda sur la route sinueuse qui descendait de la Forteresse vers les champs, puis, plus loin, les bois...

Une silhouette se découpait au bas de la route et une autre, plus petite autant qu'il put en juger malgré la distance et qui semblait vouloir rejoindre la première, maintenant immobile.

Se retournant, il traversa le Poste de garde et appella Maurice sur le chemin de ronde.


"Maurice, surveille la Herse et ne laisse passer personne que tu ne connaitrais déjà. Tu as compris?"

Celui-ci vint en maugréant dans le Poste, trainant sa pique plutôt que la tenant d'un air résolument martial.

"Oui oui Frère Black, je reste là, je ne laisse entrer que ceux de la Licorne et j'attends votre retour pour les autres, s'ils s'en présentent..."

Un peu rassuré par Maurice qui semblait avoir compris, Black ne prit que son Longbow et son carquois en plus de la dague qui ne le quittait pas. Un lapin ou deux, peut-être un lièvre améliorerait son ordinaire.
Il se fit lever la herse en appelant au cornet la salle des machines et l'entendit redescendre alors qu'il n'avait fait qu'une dizaine de pas.

Bien sûr il lui arrivait de temps en temps d'aller chasser à l'aube, mais ce matin, c'était plus la curiosité qui l'avait décidé. Tant par jeu que pour se rapprocher plus rapidement, il descendait les talus plutôt que de suivre les lacets de la route, tout en veillant à ne pas accrocher son arc dans les branches des arbrisseaux ou des buissons qui les couvraient.

Enfin il arriva à distinguer l'homme et reconnu Guillaume, mais pas la silhouette plus petite, plus frêle, enroulée dans sa cape et qui venait de poser la main sur le bras du Chevalier.

Craignant d'être importun, il s'éloigna un peu, prenant son arc en main et engageant une flêche, il se mit à observer sans un buit, les champs aux alentours, à la recherche d'un bruissement, d'un mouvement.
Du coin de l'oeil parfois, il regardait les deux silhouettes que le soleil levant semblait entourer de flammes...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fool.deboishardy

avatar

Nombre de messages : 1291
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 08/07/2009

Feuille de personnage
Nom: Fool Deboishardy
Rang de noblesse: Chevalier
Rôle/grade: Chevalier

MessageSujet: Re: [Ultra Ouvert, ramenez vos potes!!!] Un matin...   Mer 9 Mai 2012 - 21:37

Cette fois ci il avait chevauché de nuit. Chose peu courante qui aurait pus lui valoir des ennuis sérieux partout ailleurs dans le royaume, mais sur les terres de l'ordre ou leurs abords, la sécurité des voyageurs était assurée. Il n'avait surtout pas souhaité rallonger d'une journée son voyage. Et une nouvelle fois l’écuyer Deboishardy approchait du village de Ryes et de la forteresse le surplombant. Il passait tellement de temps sur les chemins entre le Languedoc et la Normandie qu’il avait plus l’impression de passer son temps à cheval que de servir l’ordre. S’il n’avait été si attaché à son pays d’Oc natal, il eut certainement déménagé pour se rapprocher du domaine royal, zone géographique de prédilection pour les campagnes des ordres royaux.

La forteresse était devenu son second foyer et ses habitants sa famille. Une famille nombreuse et ayant la bougeotte assurément; car ils en allaient et venaient régulièrement dans la citadelle; mais chaleureuse et terriblement attachante au final avec ses anciens : patriarches de famille et les plus jeunes qui s’épanouissaient sous les conseils prodigués par les premiers. Ses débuts n’avaient pas été faciles pourtant: une autre vision à acquérir, un premier hiver passé loin du sud, dans la neige et la froidure du nord, loin d’un confort habituel. En fait sa géographie était assez simple, tout ce qui était au nord du Puy était le Nord, et au sud de la cité la plus septentrionale du comté du Lengadoc : le Sud. Géographie discutable certes mais il en avait cure. Mais la chaleur de cette famille avait remplacé, non pas remplacé s’était autre chose de plus subtil, bien vite la chaleur du thermomètre.

Toujours est il que pendant ses digressions pseudo géographico-familiales, sa monture avait fini de dépasser le village, qui commençait à reprendre vie ce matin là, et qu’elle s’apprêtait à entamer la dernière tranche du voyage : l’escalade vers la forteresse. Il était temps que l’étape se termine la fatigue de l'étape anormalement longue se faisait nettement sentir. Il serait content de trouver une bonne flambée. La pluie l’avait accompagnée tout au long de la route ou presque, en ce début mai. Une trêve était enfin intervenue la veille, il avait presque commencer à sécher… Un luxe ces derniers temps.

A l’approche du sommet, il rencontra le chevalier De Jeneffe et la sœur Marie Alice. Ils faisaient partie des membres de la confrérie pour lesquels on lui aurait dit qu’ils avaient des pouvoirs magiques d’ubiquité que certainement il l’aurait cru tel était leur capacité d’être de tous les combats et de toutes les actions. C’est ainsi que voyant ceux-ci hors de l’enceinte semblant regarder le paysage, l’écuyer s’interrogea et arrêta sa monture à proximité.


Le bonser à vous Sœur et Frère ! que se passe t il ?

Jugeant la situation assez particulière, il ajouta

Il y a un problème ?

Qu’avaient ils vu là bas ? La route lui avait parut calme, boueuse mais calme...

_________________


Dernière édition par Fool.deboishardy le Sam 19 Mai 2012 - 21:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://domaine-deboishardy.forumsactifs.com
Guillaume_de_Jeneffe

avatar

Nombre de messages : 4868
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 16/07/2005

Feuille de personnage
Nom: Guillaume_de_Jeneffe
Rang de noblesse: Chevalier
Rôle/grade: Grand Maistre

MessageSujet: Re: [Ultra Ouvert, ramenez vos potes!!!] Un matin...   Jeu 10 Mai 2012 - 19:01

Pourquoi n’avait-il pas été surpris lorsque sa voix était venu identifier les pas de celle qui s’approchait de lui ? Pourquoi était-ce presque une évidence en lui ? Pourquoi ? Les raisons étaient bien simples. Marie avait ce défaut/qualité d’être connue du Flamand depuis plus de temps certainement que tous, à la seule exception de ceux qui portaient le collier à la Licorne. D’être de celles en qui il avait une quasi-entière confiance. Ben oui, elle avait adoubée à Saint-Ouen alors que pas lui, il devait y avoir quelque copinage là-dessous… Non, en fait, il riait en pensant cela. Si l’envie avait un jour fait partie de son caractère – sans cela comment expliquer qu’un fils d’artisan soit devenu le second chevalier du royaume, derrière le roi ? –, elle en avait aujourd’hui été tout à fait éradiquée. Ce qui ne laissait que plus de place à d’autres défauts, se plaisait-il à se dire…

- La mort n’est pas une fin, Marie. Elle ne l’est que si l’on y croit. Un peu de jeunesse qui renaît, voila tout…

Dans le domaine sibyllin, il envoyait du lourd, là. Comme souvent. Quand l’on parlait des défauts envahissants…

« Je vais bien. Sois rassurée. Et puis, je n’ai pas été mis nu sur un fût de bombarde. Tant que cela ne m’arrive pas, j’ai ce « confort » de me dire que je pourrais toujours connaître pire ».

Souvenir de vieux combattant, bonsoir !

Et pendant ce temps, une silhouette centauresque s’avançait. Un frère certainement. Homme ou femme, il était trop loin pour le distinguer clairement. En se rapprochant, il ne laissa plus de doute. L’Ocien revenait près des siens (j’ai honte de cette rime carambar, j’avoue).


« Le bonjour, écuyer Fool. Te joindrais-tu à nous ? Nous renaissons ».

Avec ça, deux solutions, soit il s’esquivait parce qu’il le prenait pour un cinglé, soit il restait parce qu’… il le prenait pour un cinglé.

_________________

MarieAlice a écrit:
Ensuite, pas mieux que Guillaume

Cerridween, un jour qu'elle regrettera probablement longtemps, a écrit:
t'as raison
Revenir en haut Aller en bas
Mariealice

avatar

Nombre de messages : 5834
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Nom: Marie Alice
Rang de noblesse: Un truc ou deux....
Rôle/grade: Chevalier errant

MessageSujet: Re: [Ultra Ouvert, ramenez vos potes!!!] Un matin...   Ven 11 Mai 2012 - 15:37

Elle avait bien entendu du bruit mais n'avait jeté qu'un vague coup d'oeil dans la direction de Blackhorn. Ils ne risquaient rien ou presque rien en ce lieu après tout. Il fallait être fou pour se risquer à attaquer un licorneux sur ses terres. Ou suicidaire, c'était selon.

Haussement de sourcils lorsqu'il se tourna vers elle, tout sourire mais pour lui dire quelques mots qui la laissèrent sans voix ou presque. Mais qu'est-ce qu'il voulait dire? Que lui arrivait-il exactement?


Euh... N'est pas une fin? De?


Petite moue.

Aurais-tu soudain une crise mystique?

Oui parce que bon elle ne voyait que cela pour expliquer ceci. Suivi d'un grognement et d'un regard en coin, sans sourire pour elle.

Charmant.

C'était bien pire en fait. Blessant, douloureux. Quel besoin de lui rappeler cet épisode de Vendôme où elle était tombée sous les coups de Cuculus. Qui s'était alors empressé de faire d'elle exactement ce qu'il venait de décrire.

Aussi, elle salua d'un signe de tête Fool lorsqu'il arriva, marmonnant tout juste entre ses dents.


T'en ficherais moi de la renaissance!

Surtout ne pas lui en coller une au Grand Grand. Mais l'envie était plutôt forte.

_________________

Duel gagné: 1 (Mackx)
Guillaume_de_jeneffe a écrit:
Par contre, pour ce que tu dis, Marie, je plussoie à 100%. Ca aussi, tu peux l'encadrer^^.

Pour le souvenir de l'irl à Bruges, faut montrer les deux faces nan mais!
Revenir en haut Aller en bas
Fool.deboishardy

avatar

Nombre de messages : 1291
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 08/07/2009

Feuille de personnage
Nom: Fool Deboishardy
Rang de noblesse: Chevalier
Rôle/grade: Chevalier

MessageSujet: Re: [Ultra Ouvert, ramenez vos potes!!!] Un matin...   Sam 12 Mai 2012 - 21:41

Citation :
Le bonjour, écuyer Fool. Te joindrais-tu à nous ? Nous renaissons.

L’écuyer resta un moment interdit. Que voulait dire le chevalier par « nous renaissons » ? Se payait-il sa tête ? Visiblement à la sienne extatique et encore plus à la tête de Marie Alice renfrognée, la réponse était non.

Est ce que sa réponse avait à voir avec le fait que le chevalier était revenu d’outre monde ? sans doute c’est du moins ce qui était le plus probable.

Sa seconde question était de savoir s’il souhaitait renaître maintenant ? Il avait voyagé toute la nuit pour arriver au plus vite à Ryes et la perspective de rester admirer le levé de soleil n’était pas dans ses projets initiaux. Mais bon la vie était faite d’opportunités à saisir ou pas. Prendre quelques minutes pour souffler ne pouvait pas lui faire grand mal… bon de là à renaître sans doute pas.

Et bien chevalier je ne suis pas sûr de bien comprendre la nécessité de renaissance à cet instant. Si toutefois je ne vous dérange pas tout deux, ma foi je suis tout ouie pour une explication.

Il regarda tour à tour Guillaume et Marie Alice en quête d’un assentiment, et ajouta.

Et puis un brin de soleil après toute la pluie que j’ai traversée avant d’arriver ne peut que me faire du bien.

Il ponctua sa phrase d’un sourire.

_________________


Dernière édition par Fool.deboishardy le Sam 19 Mai 2012 - 21:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://domaine-deboishardy.forumsactifs.com
Guillaume_de_Jeneffe

avatar

Nombre de messages : 4868
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 16/07/2005

Feuille de personnage
Nom: Guillaume_de_Jeneffe
Rang de noblesse: Chevalier
Rôle/grade: Grand Maistre

MessageSujet: Re: [Ultra Ouvert, ramenez vos potes!!!] Un matin...   Mar 15 Mai 2012 - 0:47

Règle de survie numéro 1 face à une Pompadour toujours prête à tourner à l’aigre : Esquivez. Elle fait mine de chercher un cavalier pour quelque cérémonie : Esquivez. Elle vous propose de discuter du devenir d’un Ordre royal frappé d’une croix : Esquivez. Bon, lui ne l’avait pas fait et il s’en était suivi une scène… originale. Elle grogne : Esquivez deux fois. La première fois, ça dépendrait de lui seule. Ce qui n’était peut-être pas une bonne idée. Mais soit. Advienne que pourra…

- Le mysticisme me laisse tranquille, merci à lui. De toute façon, il ne ferait pas de grandes affaires avec moi. Le tortil ne me laissera jamais le quitter… Non, je parlais d’autre chose. De ce qui nous fait chevalier. De France ou de Ryes. De ce que cherche notre frère Fool en nous revenant ainsi.

Deuxième esquive : Merci au jeune Boishardy. Que son nom soit chanté pour cela.

« Frère, si vous nous dérangiez, vous ne seriez point porteur du manteau d’écuyer. De ce fait, vous êtes partout chez vous. Sauf en la salle du conseil. Pour le moment. Ou dans le dortoir de tes sœurs. Mais là n’est qu’un conseil. Rien ne vous empêche légalement d’y pénétrer ».

Et hop, on distrait les attentions en se montrant légèrement graveleux.

« Cependant, si vous préférez m’entendre divaguer, vous êtes le bienvenu parmi nous. Je regrette de ne pas toujours avoir le temps de rencontrer chacun de mes frères et sœurs. Or, je suis le seul à blâmer pour cela, inutile de chercher des excuses à Paris ou ailleurs. Cette renaissance, elle est là, dans ce nouveau regard jeté autour de nous. Dans cette attention chaque jour renouvelée que nous témoignons à ceux qui nous entourent. Et cela se répète encore et encore chacun des matins qu’il nous est donné de voir. La nécessité de renaissance est là, pour moi. Dans le retour à un Ordre qui soutient ce royaume que nous aimons tous. Dans un retour au vrai relation que se doit d’entretenir un chevalier avec ceux qui, un jour, le rejoindront parmi les porteurs du collier d’argent. Qui peut décemment appeler sœurs et frères des gens avec qui il n’a même jamais bu le moindre verre ni avec qui il n’a jamais partagé le pain dans quelque garnison ? Je ne puis être celui-là. Voila ma renaissance. Et la vôtre, quelle sera-t-elle ? »

_________________

MarieAlice a écrit:
Ensuite, pas mieux que Guillaume

Cerridween, un jour qu'elle regrettera probablement longtemps, a écrit:
t'as raison


Dernière édition par Guillaume_de_Jeneffe le Lun 21 Mai 2012 - 9:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mariealice

avatar

Nombre de messages : 5834
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Nom: Marie Alice
Rang de noblesse: Un truc ou deux....
Rôle/grade: Chevalier errant

MessageSujet: Re: [Ultra Ouvert, ramenez vos potes!!!] Un matin...   Mar 15 Mai 2012 - 13:18

Et elle grognait oui, intérieurement, d'ailleurs du coup elle avait même un peu reculé, ou du moins s'était décalée un peu sur le côté. Comme pour prendre un peu de distance entre lui et surtout ses propos. Propos dont elle écouta la suite, le laissant dévider l'écheveau de ses pensées à lui tandis qu'elle tendait de ne pas laisser libre court à ses pensées à elle. Pas même un sourire à l'évocation du dortoir féminin. C'est dire si l'humeur s'était assombrie.

Vous ne dérangez nullement. Aucun membre de l'Ordre ne devrait même se poser la question.


Ton un peu tendu mais Fool n'y était pour rien. Elle espérait qu'il le comprendrait tandis que les noisettes, rendues ternes, se posaient sur le levé de soleil, les gens alentours.

La renaissance maintenant. C'était donc cela qu'il entendait. Perplexe. Qu'est-ce que serait la renaissance pour elle? Mais enfin avait-elle seulement dit qu'elle en avait envie?

Si je comprends ce que tu dis et suis d'accord avec le fait de devoir se tourner un peu plus, voire beaucoup plus vers les membres de l'Ordre, ne serait-ce que accueillir et accompagner tous ceux qui entrent en nos murs, j'avoue que je ne vois pas pourquoi je dois renaitre. Enfin je suis perdue là.

Son regard se portait toujours sur ce qui les entourait et pas sur Guillaume.

_________________

Duel gagné: 1 (Mackx)
Guillaume_de_jeneffe a écrit:
Par contre, pour ce que tu dis, Marie, je plussoie à 100%. Ca aussi, tu peux l'encadrer^^.

Pour le souvenir de l'irl à Bruges, faut montrer les deux faces nan mais!
Revenir en haut Aller en bas
Blackhorn de Kernow

avatar

Nombre de messages : 1032
Grade : Ecuyer
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Nom: Blackhorn de Kernow
Rang de noblesse: Homme libre
Rôle/grade: Diplomate

MessageSujet: Re: [Ultra Ouvert, ramenez vos potes!!!] Un matin...   Mar 15 Mai 2012 - 16:43

Blackhorn était resté immobile un long moment, arc en main, flèche engagée, son regard scrutant le champ en face de lui.

A sa droite, il avait vu arriver un cavalier, vêtu de la cape grise des Ecuyers. Tournant machinalement la tête, il avait reconnu Fool qui s'était approché de Guillaume et de l'autre personne qui l'avait déjà rejoint.

A ce moment, un mouvement en face de lui. Instinctivement, son bras gauche se tend, son corps pivote tandis que sa main droite vient chercher son épaule.
L'oeil, la flêche, la cible... une infime fraction de temps, déjà la flêche est fichée dans le sol, y clouant le lapin gris par le col.
Une cinquantaine de pieds estime-t'il satisfait. Pas de quoi pavoiser, juste un tir précis.

Il remet l'arc à l'épaule et s'approche de l'animal dont le corps semble parcouru d'un frémissement. Son oeil le regarde, l'empennage lui faisant comme une fleur au cou. De sa main gauche gantée, il lui couvre la tête, saisissant de la droite le corps du lapin. Un mouvement sec, un léger craquement, l'animal immobile. Il retire la flêche, la remet machinalement dans son carquois et glisse la dépouille dans sa besace.

Finalement, il décide de s'approcher du groupe qui lui tourne le dos. Arrivé à quelques pas, ne voulant pas les surprendre, il lance:


"Bien la bonne journée à vous trois, avez-vous déjà pris une collation ce matin? J'ai dans ma besace fruits, lait, un quart de miche et un peu de fromage, mais un seul gobelet..."

Immobile, il attendait qu'au moins l'un d'entre-eux se retourne avant de s'approcher plus encore.
Allait-il être chassé comme un importun, accueilli amicalement?
Plus le temps passait, moins il savait comment se tenir en la présence des Chevaliers et de ceux que l'Ordre avait accueilli en son sein.
Certes il avait compris que l'humour n'était pas accepté en général, en tout cas pas le sien ou de ceux de sa condition. Pour le reste, entre oublier qu'il avait une cervelle, des idées, des opinions et une servilité obtue genre "Maurice" qui lui semblait être ce qu'on lui demandait parfois, il ne savait souvent sur quel pied danser.
Aussi, il attendait, à 5-6 pas du groupe....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fool.deboishardy

avatar

Nombre de messages : 1291
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 08/07/2009

Feuille de personnage
Nom: Fool Deboishardy
Rang de noblesse: Chevalier
Rôle/grade: Chevalier

MessageSujet: Re: [Ultra Ouvert, ramenez vos potes!!!] Un matin...   Sam 19 Mai 2012 - 22:01

(HRP: mon premier post est corrigé. mes excuses encore)

A l’allusion du dortoir des sœurs, Fool esquiva un sourire au chevalier De Jeneffe, rapidement gommé quand il aperçut l’humeur « maussade » de sœur Marie Alice. Humeur vite confirmée par son ton sec. Il y avait quelque chose qui la contrariait mais il ne pouvait déterminer ce que c’était, la psychologie féminine n'était pas son fort. Il songea un instant à prendre la fuite sous un prétexte quelconque afin de les laisser à leur affaires. Et puis non après tout, profiter d’un rayon de soleil était devenu un trésor après ces premiers jours de printemps pluvieux.

Il sourit de nouveau, intérieurement cette fois ci, en s’imaginant grimpant en catimini dans le dortoir des sœurs. Image absurde, bien entendu, et amusante justement parce que absurde. Lui qui menait une vie de moine depuis de longs mois. Point par choix mais par circonstances : D’abord le deuil imprévu, arrachant l’être aimé. Un seul être vous manque et tout est dépeuplé (hrp : cit. Lamartine) et puis vint la guerre avec son lot d’horreurs et d’autres états d’âmes, et bien sur les éternels voyages de nord au sud et du sud au nord. Bref peu de temps pour se soucier de sa vie affective.

Il reporta son attention sur ses interlocuteurs et en particulier sur les propos de frère Guillaume.

Certes la vie de Ryes et interne à l’ordre c’était ralentie au moment de la guerre contre le Ponant. Forcément les préoccupations étaient ailleurs. Il avait espérer que le discours du grand maître aurait été le point de départ d’une nouvelle activité au sein de la forteresse. Mais il lui semblait que les choses restaient tièdes. Sans doute n’était ce qu’une impression car il ne voyait qu’une partie du monument.


Frère, si écuyers et hommes d’armes attendent l’exemple de la part des porteurs du collier d’argent, il faut toutefois que l’effort soit partagé de tous. Les membres de l’ordre n’attendent pas des compagnons de beuveries mais des conseils et de l’instruction sur la voie de la chevalerie. C’est une voie à découvrir soi-même certes mais il est si facile de s’y égarer. Il suffit de voir le nombre de frères et sœurs nous quittant prématurément de leur propre chef.
C’est peut-être là qu’un effort de renaissance doit être mené ? L'ordre ne doit pas protéger le Roy ce n'est pas son rôle, mais il doit former et instruire des chevaliers qui eux protégeront le Roy.


Puis il ajouta discrètement.

Du moins c’est mon humble avis…

Il passa volontairement sur la question concernant sa renaissance personnelle. Il avait encore besoin de temps pour y réfléchir. Il n’était pas certain d’être prêt à éclore. La disparition de son aimée lui pesait encore. La douleur aigue était passée, remplacée par un poids plus lourd. Si le phénix renaissait de ses cendres alors Fool devait encore se consumer.

A ses réflexions il sursauta quand le frère Blackhorn arriva.


Le bonjorn frère Blackhorn. Votre proposition est alléchante ma foi. J’ai chevauché toute la nuit et je n’ai pas encore petit-déjeuner.

Avisant la besace alourdie,

Il semble que vous ne rentrerez pas bredouille. Vous pourrez aller voir fièrement le maître coq.

Les premiers rayons de soleils le réchauffait agréablement et aidait à se détendre un peu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domaine-deboishardy.forumsactifs.com
Guillaume_de_Jeneffe

avatar

Nombre de messages : 4868
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 16/07/2005

Feuille de personnage
Nom: Guillaume_de_Jeneffe
Rang de noblesse: Chevalier
Rôle/grade: Grand Maistre

MessageSujet: Re: [Ultra Ouvert, ramenez vos potes!!!] Un matin...   Mar 22 Mai 2012 - 15:52

Toujours pas de regard féminin qui se posait sur lui. La colère qui devait bouillonner ou couver en la double chevalier n’était donc pas encore évacuée. Visiblement, parler de mort ou du Coucou n’était pas la meilleure chose à faire, ce jour. Certes, il savait avoir joué serré, ou plutôt avoir été fort loin dans le mode « on se rit de ce qui nous est arrivé », mais de là à s’attirer ce genre de réactions, il y avait un pas qu’il ne pensait pas avoir franchi. Visiblement, il l’avait fait. Peste ! Mais heureusement, deux autres frères, certes moins parés qu’elle à la vie parisienne, dont pourtant elle n’était pas une fervente, à ce qu’il avait cru comprendre, mais tout autant liés à lui par un même serment – prononcé ou à prononcer, la différence était minime en ce cas –, apportaient par leur présence un bouclier qui détournait le flot des reproches. Pour un moment seulement ? Peut-être…

- Vous avez en partie raison, frère Fool. La voie de chevalerie ne doit pas être prise seule, tant s’en faut. Les errances de chevalier isolé sont des sujets de romans et subliment ce que doivent être nos qualités. Mais ne peuvent être autre chose que des créations de jongleurs. Le chevalier vit au milieu de ses sœurs et frères. Comme sur le champ de bataille, seul, il est dépouillé, il est vulnérable. Aussi, à Ryes, attend-on cela de vous. Que des amitiés se créent, que des services se rendent. Gratuitement. Pour le seul plaisir d’aider ceux aux côtés de qui vous combattrez. Et les chevaliers n’attendent que cela de votre part. Lorsque l’un annonce participer à des joutes, il ne dit pas autre chose que « Qui le désire m’accompagne, qui le désire se propose de me servir d’écuyer pour ces quelques jours ». Certes, ils ne le disent jamais de la sorte, usant de sous-entendus ou de périphrase. Voire ne disant rien. Car une volonté lie le Haut Conseil, et ce depuis des années, celle d’aider des femmes et hommes à recevoir l’adoubement. Or, vous n’êtes que rarement novices dans la vie en franchissant ces grilles. Certains ont dirigé des duchés, d’autres ont commandé des casernes, que sais-je encore ? Je sais les découragements qui peuvent survenir, je les ai moi-même vécu, alors que j’étais bien jeune en regard de l’âge qui est aujourd’hui le mien. Pour cela aussi, nous sommes là, jamais loin. Pour vous écouter. Connaître ses doutes et chercher à les vaincre, voila l’attitude qui fait le chevalier. Les dissimuler pour paraître fort, voila qui fait le chef de bande, le pirate, le routier. Certains se hissent haut dans le monde, plus haut parfois que ce que nous serons jamais, mais ceux-là ne nous sont pas pareils.

Puis, heureusement peut-être pourrait-on dire à entendre ses dernières paroles, Guillaume, en se tournant vers lui, répondit à Blackhorn, dernier à avoir pris part à leur rencontre inopinée.

« Un seul ? Mais ma foi, c’est le chiffre idéal. Nous partageons un idéal, nous pouvons bien faire de même avec un goblet ».

Et, d’un geste tout ce qu’il y a de plus naturel, il s’assit. Comme si on n’était là que pour cela, au fond. Cependant…

« Peut-être ai-je eu tort. Peut-être es-tu déjà renée, sœur ».

_________________

MarieAlice a écrit:
Ensuite, pas mieux que Guillaume

Cerridween, un jour qu'elle regrettera probablement longtemps, a écrit:
t'as raison
Revenir en haut Aller en bas
Mariealice

avatar

Nombre de messages : 5834
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Nom: Marie Alice
Rang de noblesse: Un truc ou deux....
Rôle/grade: Chevalier errant

MessageSujet: Re: [Ultra Ouvert, ramenez vos potes!!!] Un matin...   Mar 22 Mai 2012 - 19:54

Elle observait toujours les alentours la brune, ne se déridant pas d'un iota. Ainsi Black avait été discerné tandis qu'il s'approchait, du coin de l'oeil, et jusqu'à ce qu'il ouvre la bouche elle n'avait pas bougé ni rien montré.

Bonjour.

Ce n'est plus une besace mais un garde-manger.


Petit sourire à celui qui lui avait un jour demandé s'il pouvait être de ses hommes, non pas dans un sens graveleux mais bien de ceux qui travaillaient pour elle. Elle avait accepté mais le laissant libre d'aller et venir. Et en attendant un quelconque besoin de lui, elle s'ingéniait à se trouver non loin de lui, ici même. Il avait du caractère et avait, du coup, parfois besoin qu'elle arrondisse les angles. Ce qui faisait qu'elle se retrouvait à déployer des trésors de patience pour éviter que quelque chose n'éclate. Peut-être qu'un jour elle devrait lui faire un cours sur la Licorne et sa façon de fonctionner, voire sur les différents caractères des uns et des autres.

Je n'ai pas faim pour ma part mais je veux bien boire quelque chose, merci. Et un gobelet suffit pour tous.

Elle avait écouté, encore et toujours, Fool et Guillaume, silencieuse, retournée à son inspection visuelle. Du moins si une partie d'elle-même écoutait, l'autre vagabondait, cherchant à calmer le feu allumé. Il suffisait parfois de peu pour la mettre en rage aurait-on pu penser seulement il avait frappé fort, à son habitude. Sauf qu'elle se demandait ce qu'elle avait pu faire, ou pas, pour le mériter. Et s'il avait voulu lui faire passer un message ou la faire rire, c'était mal engagé. Mais voici qu'elle devait répondre puisqu'il lui parlait à elle. A moins qu'il n'y ait une autre soeur dans le coin mais elle était bien cachée. Cependant d'abord réagir à ce que disait Fool.

Nous sommes, de part notre allégeance, vassaux du Roy en ce que notre Grand Maitre lui prête serment pour l'ordre. Dès lors, si nous devons le protéger. Mais pas uniquement lui. Nous nous devons au royaume, en son entier, ce qui veut dire les peuples dont il est composé. C'est d'ailleurs pourquoi nous passons la plupart de nos missions à défendre ceux-ci.

A chaque niveau de la chevalerie on apprend. En tant qu'écuyer mais aussi en tant que chevalier. Il ne faut pas croire que parce que l'on est adoubé l'on cesse d'apprendre. Ce serait faire fausse route. Nul ne doit non plus avoir peur d'aller voir l'autre pour poser des questions, peu importe lesquelles. On ne nait pas chevalier, c'est une longue route et nous pouvons tous nous fourvoyer, même une fois 'arrivé'. Et cela est valable pour bien des choses en somme.


Tandis que Guillaume s'installait à terre, elle restait debout et enfin ses yeux se posaient sur lui.

Si je suis déjà née à nouveau? Je dirais que oui et plus d'une fois. D'abord parce que j'ai affronté la mort, la souffrance, pas uniquement les miennes d'ailleurs et que je suis toujours là. Mais aussi parce que si tu te souviens bien, lorsque je suis entrée à la Licorne, j'y suis entrée en tant qu'écuyer alors que je venais de quitter les Dames Blanches où j'avais été adoubée, où je faisais partie du Haut Conseil. De Comtesse du Limousin je suis devenue Secrétaire d'Etat. Bref, j'ai recommencé oui. Plus d'une fois.

_________________

Duel gagné: 1 (Mackx)
Guillaume_de_jeneffe a écrit:
Par contre, pour ce que tu dis, Marie, je plussoie à 100%. Ca aussi, tu peux l'encadrer^^.

Pour le souvenir de l'irl à Bruges, faut montrer les deux faces nan mais!
Revenir en haut Aller en bas
Perrinne

avatar

Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 29/03/2012

MessageSujet: Re: [Ultra Ouvert, ramenez vos potes!!!] Un matin...   Lun 28 Mai 2012 - 22:01

Moi aussi j'ai faim... je peux ?

Sans facon ? bah oui...
De quel droit ? d'aucun droit si ce n'était celui de l'estomac.
Qui était-elle ? Une bourrique. Bon, ok, elle était aussi une empecheuse de tourner en rond aussi tot qu'il s'agissait de terres normandes, frontières et autres limites terrestres.
Puis, alors qu'elle errait justement à la recherche d'un endroit où se ravitailler puisqu'il n'y avait rien de rien de rien pour manger dans le local où on l'avait emmenée, elle avait avisé à l'extérieur du domaine, deux silhouettes connues. L'une plus que l'autre puisqu'elle avait été des rares "habitués" du domaine familial. Ses parents et elle partageaient semble-t-il de nombreux secrets, dont tous n'étaient probablement pas mentionnés dans ces journaux et autres mémoires à 4 mains qu'ils lui avaient laissés le jour de leur départ. Et l'autre, elle le cotoyait, voir le taquinait parfois. Elle était donc arrivée plus discretement, et avait entendu leurs développements - intéressants certes - mais ... l'estomac, toujours l'estomac....
Revenir en haut Aller en bas
Baile

avatar

Nombre de messages : 4085
Date d'inscription : 17/04/2010

Feuille de personnage
Nom:
Rang de noblesse:
Rôle/grade: Chevalier - Grand Maître de l'Ordre royal de la Dame Blanche à l'Ecu vert

MessageSujet: Re: [Ultra Ouvert, ramenez vos potes!!!] Un matin...   Ven 1 Juin 2012 - 16:42

Il avait dit "ramenez vos potes". Enfin c'était lui sans être lui qui l'avait dit, mais le message subliminal avait atteint les oreilles symboliques d'une Baile en pleine renaissance également. Pas pour les mêmes raisons, mais lorsqu'on renait, on se fiche de savoir pourquoi. On a juste envie de le partager avec tout le monde, même un vieillard qui aurait pu être, à un spermatozoïde près, le père de ce bâtard qu'elle n'aura jamais.

Elle était renée à la Commanderie, et avait décidé de peaufiner sa renaissance en renaissant - tain les répétitions - à Ryes également. Parce qu'à Ryes, il y avait tout plein de gens qu'elle aimait bien, et tout plein de joutes verbales qui lui manquaient cruellement. Elle erra donc quelques temps dans les méandres normands, ça la changeait de ceux de son esprit, avant de tomber sur des silhouettes dont la plupart étaient reconnaissables même du Limousin. Elle s'approcha de l'attroupement, et lança, plus bulldozer que jamais.

Bonjour les gens ! Que vous m'avez donc manqué !


_________________

I never saw a wild thing feel sorry for itself. A little bird will fall frozen from a bough without ever having felt sorry for itself.
Revenir en haut Aller en bas
Blackhorn de Kernow

avatar

Nombre de messages : 1032
Grade : Ecuyer
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Nom: Blackhorn de Kernow
Rang de noblesse: Homme libre
Rôle/grade: Diplomate

MessageSujet: Re: [Ultra Ouvert, ramenez vos potes!!!] Un matin...   Ven 1 Juin 2012 - 19:22

Fool.deboishardy a écrit:

Le bonjorn frère Blackhorn. Votre proposition est alléchante ma foi. J’ai chevauché toute la nuit et je n’ai pas encore petit-déjeuner .../...
Il semble que vous ne rentrerez pas bredouille. Vous pourrez aller voir fièrement le maître coq.


"- Bonjour Fool, content de te revoir. Le cuisinier de la garnison fait souvent des patés avec les lapins ou les lièvres que je lui apporte" puis, plus bas, se tournant vers lui ...avec quelques noisettes et un verre de prune qu'il mélange à la chair pour en agrémenter le goût!

...et il ouvrit sa besace pour commencer à sortir ses provisions.

Guillaume_de_Jeneffe a écrit:

« Un seul ? Mais ma foi, c’est le chiffre idéal. Nous partageons un idéal, nous pouvons bien faire de même avec un goblet ».

. "La bonne journée Frère Guillaume"
Il devait faire un effort pour ne pas l'appeler au minimum "Chevalier" qui devait être sans doute le titre qu'il portait avec le plus fierté.
Fierté? Pas sûr que cet homme ait encore ce sentiment, en tout cas, certainement pas à son sujet. Fier de ses amis, de ses Soeurs ou Frères, d'avoir réussi avec eux une mission, sauvé des vies. Mais cet homme couvert de gloire avait aussi appris l'humilité. Pas la première fois qu'il le remarquait...


S'accroupissant à ses côtés, il sortit un linge avec la miche, l'ouvrit et le posa déplié à côté de lui, le pain par-dessus.

"Je vais vous servir Chevalier..." argh! ça lui avait échappé!

Mariealice a écrit:

Bonjour.
Ce n'est plus une besace mais un garde-manger. .../... Je n'ai pas faim pour ma part mais je veux bien boire quelque chose, merci. Et un gobelet suffit pour tous.


"Oh, Marie! Je ne vous avais pas reconnue de dos avec votre cape... enchanté de vous voir ici. Je vous sers également..."

...et il sortit le fromage, enveloppé également. Puis trois pommes. La pinte de lait qu'on lui avait déposé ce matin et le fameux gobelet.
Il hésitait à parler de la bouteille de bourgogne qu'il avait au fond de son sac, voulant éviter des remarques à ce sujet. Finalement il se décida, avec un subterfuge...


"Ah ben j'ai même une bouteille de bourgogne que j'avais oublié de retirer de ma besace!"

Soudain un bruit derrière eux, Black se retourne et voit une demoiselle inconnue arriver...

Perrinne a écrit:

Moi aussi j'ai faim... je peux ?

"Bonjour jeune fille. Je suis Blackhorn. Je ne sais pas qui vous êtes, mais approchez..."

Sortant une dague de l'arrière de sa ceinture, il la planta dans la miche et, se retournant vers la fille:

"Si vous avez faim, servez-vous et mangez, vous me direz après qui vous êtes..."

Baile a écrit:


Bonjour les gens ! Que vous m'avez donc manqué !


Ah ben celle-là, il ne l'a pas entendu arrivée! Il se redresse et se tourne vers la voix...

"Oh, Baile! Content de te revoir! " bafouille " de... de... vous revoir Chevalier. Qu'est ce qui...." ne sait plus trop quoi faire, pas lui poser de questions, elle est peut-être en mission....

"Voulez-vous boire quelque chose et vous joindre à nous?"

Il ose à peine la regarder du coin de l'oeil, guettant malgré tout le moment où elle roulerait des yeux...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume_de_Jeneffe

avatar

Nombre de messages : 4868
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 16/07/2005

Feuille de personnage
Nom: Guillaume_de_Jeneffe
Rang de noblesse: Chevalier
Rôle/grade: Grand Maistre

MessageSujet: Re: [Ultra Ouvert, ramenez vos potes!!!] Un matin...   Sam 2 Juin 2012 - 15:35

Acquiesçant aux dires de la double chevalier mais néanmoins cavalière, le Flamand se rendait compte qu’il n’avait guère grand’chose à rajouter à la brillante démonstration qui venait d’être faite. Ce qui était rassurant, tout de même. Car il n’était guère éternel, il en était davantage convaincu chaque jour, et savait que d’autres devraient relayer cet antique savoir auprès des plus jeunes. Marie était de ceux-là, des relayeurs, pas des plus jeunes, voyons. [NDLA : Là, je crois que je vais m’en ramasser une…] Point qu’il en eut jamais vraiment douté mais plutôt qu’en recevoir une nouvelle confirmation n’était guère pour lui déplaire.

- Il est vrai, sœur, il est vrai. Et il est encore plus vrai que tu n’as guère choisi la voie la plus aisée pour ce faire.

Son regard avait enfin croisé celui de la Limousine de Bourgogne et il tentait d’y lire. Quoi exactement, il ne le savait. Il voulait comprendre, plutôt. Comprendre l’hostilité qu’il avait senti sourdre en elle alors qu’elle lui répondait. Deviner, aussi, si elle était toujours présente ou si autre chose l’avait remplacée. Certes il était parvenu à l’esquiver, grâce à ses frères, mais il n’était pas moins curieux de comprendre. Certes, comprendre les femmes se révélerait certainement une quête bien au-dessus de ses possibilités, mais au moins saisir les pensées de celle-ci. Il n’y lut pas grand’chose, au vrai, si ce n’est un emportement qu’elle contenait. Il avait dû frapper là où ça faisait mal, plus tôt, mais il ne savait vraiment comment… Étaient-ce ses propres élucubrations sur la mort et la vie ? Lui avait-il ainsi rappelé le sort de ses enfants ? Étaient-ce les absences de celui qui avait été son époux qu’il lui rappelait ainsi ? Car, non, il ne pensait pas que le souvenir de Vendôme eut pu causer pareil bouleversement dans l’esprit de la comtesse. Ça, c’était un fait de guerre. On y survit et on en rit. « Moui, parler de la mort qui n’est pas, ça n’a pas été ma meilleure idée de la journée », conclut-il pour lui-même…

Mais déjà surgissait l’ancienne
Normanjoie. Jeune et blonde, elle portait toujours sur son visage les reliques d’une ascendance prestigieuse. Confirmant d’un geste l’invitation du ravitailleur en chef qu'il remercia au passage, j’ai nommé Blackhorn de Kernow, il compléta le carnet mondain de ce dernier : « Normandie, je vous présente l’homme d’armes Blackhorn de Kernow. Blackhorn, je vous présente Normandie, aussi connue sous le nom de Perrinne de Gisors-Breuil, fille de l’ancien connétable et pair de France Vinkolat de Gisors, qu’adopta l’épouse de celui-ci, Kirah du Breuil, ancienne Grand Escuyer et Pair de France, entre de multiples tâches. Normandie fut quant à elle Roy d’armes de France, avant la duchesse Ingeburge ». Accessoirement en recherche d’un époux, mais ça, c’était pas les infos qu’on envoyait à la cantonnade sans avoir préparé le terrain…

Et quand on parlait de préparer le terrain, voici que surgissait la chevalier de Kestel. Décidément, la campagne ryennoise – même que oui, ça se dit comme ça, farpaitement – allait devenir
the place to be de cette fin de printemps 1460…

« Certainement moins que vous ne l’avez fait pour nous, chevalier, certainement moins ».

Si avec ça elle roulait pas des yeux…

_________________

MarieAlice a écrit:
Ensuite, pas mieux que Guillaume

Cerridween, un jour qu'elle regrettera probablement longtemps, a écrit:
t'as raison


Dernière édition par Guillaume_de_Jeneffe le Sam 2 Juin 2012 - 18:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mariealice

avatar

Nombre de messages : 5834
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Nom: Marie Alice
Rang de noblesse: Un truc ou deux....
Rôle/grade: Chevalier errant

MessageSujet: Re: [Ultra Ouvert, ramenez vos potes!!!] Un matin...   Sam 2 Juin 2012 - 17:38

Cette voix. Elle avait des intonations connues et puis derrière aussi, celles des gens aimés et disparus.

Un sourire en saluant la blonde normande, en saluant par là même ses ascendants, enfin à moitié, ses amis qui lui manquaient. Kirah plus encore que Vinkolat. Kirah aussi rousse qu'elle était brune, aussi têtue qu'elle, aussi... Et tant.... Un soupir. Non Kirah ne l'avait jamais mise au monde mais comment expliquer ce qui ne l'était pas, comment expliquer que pourtant elle la voyait parfois en la jeune fille?

Autre voix, connue aussi. Rappelant encore l'ancienne normande. Décidément qu'avaient-ils tous à lui renvoyer cette image à la figure? Guillaume en lui rappelant Vendôme et du coup tout ce qui en avait découlé, Perrine et maintenant... Baile. Long soupir tout en chassant ces images. Il suffisait maintenant, nulle envie de s'appesantir sur ce qui justement avait largement pesé dans sa vie. Plutôt songer aux bons moments, aux fous rires, à leurs longues discussions, à certains voyages. Et le soupir se mua en sourire.


Bonjour Perrinne. Comment allez-vous depuis notre dernière rencontre?

Baile... Nous vous aurions manqué? Vraiment? Vous nous avez laissé un moment?


Et le sourire de s'élargir sacrément. Quoi de mieux pour retrouver une bonne humeur perdue que de faire râler la Blanche? Ce qui était souvent bien facile.

Black sortait les victuailles et Marie le regardait faire, mais son estomac n'était pas du tout réveillé pour autant.


Juste un verre Black, merci.

Regard sur Guillaume cette fois, lui rendant celui qu'il posait sur elle. Essayait-il de savoir ce qu'elle pensait? Ce qu'il avait pu réveiller? Peut-être poserait-il la question, peut-être pas. S'il ne demandait rien lui dirait-elle d'elle-même? Bonne question.

Je ne sais pas si on peut parler de choix.

Les yeux se posèrent au loin à nouveau.

_________________

Duel gagné: 1 (Mackx)
Guillaume_de_jeneffe a écrit:
Par contre, pour ce que tu dis, Marie, je plussoie à 100%. Ca aussi, tu peux l'encadrer^^.

Pour le souvenir de l'irl à Bruges, faut montrer les deux faces nan mais!
Revenir en haut Aller en bas
Baile

avatar

Nombre de messages : 4085
Date d'inscription : 17/04/2010

Feuille de personnage
Nom:
Rang de noblesse:
Rôle/grade: Chevalier - Grand Maître de l'Ordre royal de la Dame Blanche à l'Ecu vert

MessageSujet: Re: [Ultra Ouvert, ramenez vos potes!!!] Un matin...   Sam 2 Juin 2012 - 18:06

Une claque. Elle avait envie de fiche une claque au Flamand, tout rabougri qu'il était et nonobstant son statut (de) vénérable. Mais on ne pouvait décemment faire ça lorsqu'on était en plein ré-accouchement de soi hein? Je suis le cocon et je suis la chrysalide. Chevalier de J, lorsque je serai à nouveau papillon, vous me le paierez grave! Mais les fils de soie étaient encore bien trop serrés et la Baile ne fit que rouler des yeux histoire de faire plaisir à Guillaume, car certains vieux sages se contentent d'un rien pour être heureux!...

Chevalier ! si j'osais... - je vous roulerais une pelle! - je vous monterais ici et maintenant à quel point vous m'avez manqué ! Mais je crois que ma trop longue absence m'a quelque peu appris la retenue. Enfin juste un peu...

Et puis, inutile de hurler devant tout ce beau monde que j'ai toujours envie de ce bâtard n'est-ce pas?! Elle lui adressa un sourire niais et roucoulant au possible, avant de se tourner, courtoisie oblige et visage redevenu sérieux, vers celle dont peu de gens réussissaient à ne pas citer la mère éternelle dans leurs pensées, et elle en faisait évidemment partie.

Mes hommages, Dame Perrine... - que vous êtes jolie, que vous me semblez belle! -

Elle retint à temps le baise-main et la réplique goupilienne, car bien qu'elle le voulût chaque jour de son existence, elle n'était pas homme et encore moins le parti qu'attendait la Normande. Ensuite, dans la liste des salamalecs, elle garda le meilleur pour la fin, et avant, fit un quart de tour des plus gracieux pour donner une accolade chaleureuse à Blackhorn.

Jak ! C'est un vrai plaisir de te revoir ici !

Elle s'arrêta à l'accolade et au sourire, car le bâtard, elle le voulait désespérément flamand et marchiennois - si si, on dit comme ça - et il ne fallait pas donner de faux espoirs à d'autres hommes, fussent-ils aussi charmants que Black.

Dis.. Depuis quand tu me vouvoies? C'est paske tu ne m'as plus revue sur un champ de bataille depuis un moment?

Elle espéra que le grognement qu'elle lui offrit ferait définitivement taire les vélléités galantes et polies de Jak avec elle, puis se tourna vers la fin de la liste, et donc le meilleur.

Oh Marie ! Si un jour on m'avait dit que mon coeur sauterait de joie à l'idée de me faire oralement malmener par vous, j'aurais giflé le messager ! Mais bon, je me serais repentie aujourd'hui, car je dois l'admettre, mon coeur saute de joie !


Elle se mordit violemment une lèvre pour ne pas sourire et, déclinant d'un geste l'invitation à boire de Blackhorn, elle se rapprocha très très discrètement du Grand Ecuyer.

Que faites-vous donc tous ici? Vous attendez désespérément Bess ou vous êtes venus célébrer l'arrivée prochaine de l'été tout ça tout ça?

_________________

I never saw a wild thing feel sorry for itself. A little bird will fall frozen from a bough without ever having felt sorry for itself.
Revenir en haut Aller en bas
Fool.deboishardy

avatar

Nombre de messages : 1291
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 08/07/2009

Feuille de personnage
Nom: Fool Deboishardy
Rang de noblesse: Chevalier
Rôle/grade: Chevalier

MessageSujet: Re: [Ultra Ouvert, ramenez vos potes!!!] Un matin...   Dim 3 Juin 2012 - 20:54

A peine se faisait-il à l’idée de se remplir l’estomac par un petit déjeuner solide, un peu de liquide aiderait aussi à faire passer accessoirement, après une nuit de chevauchée.
, et voilà que coup sur coup 2 donas se présentent là. Cela faisait, décidément, beaucoup de monde à se promener de bon matin aux abords de la forteresse.

La première de ces demoiselles, Fool ne la connaissait point. Le chevalier de Jeneffe la présenta au frère de Kernow. Fool se présenta à la suite.


Le bonjorn dona Normandie, Je suis Fool Deboishardy.

Pour conclure arriva une ancienne connaissance, en fait pas si ancienne que ça.

Le bonjorn dona Baile. Le plaisir est partage de vous revoir ici en de meilleures circonstances. Si vous pardonnez ma curiosité, que vous amène à la citadelle de la Licorne ?

Voilà un attroupement pour le moins improbable… Manquait plus que la nappe à carreaux rouge, un tonnelet d’un vin de même couleur issu des coteaux du pays d’Oc ; et l’on pouvait organiser un déjeuner sur l’herbe…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domaine-deboishardy.forumsactifs.com
Blackhorn de Kernow

avatar

Nombre de messages : 1032
Grade : Ecuyer
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Nom: Blackhorn de Kernow
Rang de noblesse: Homme libre
Rôle/grade: Diplomate

MessageSujet: Re: [Ultra Ouvert, ramenez vos potes!!!] Un matin...   Mer 6 Juin 2012 - 21:37

Guillaume avait fait les présentations, Perrine, quel joli nom...

- "Enchanté Normandie, et pardonnez-moi de n'avoir pas su qui vous étiez. Dîtes-moi, je suppose que vous être parente du jeune Arutha, l'ancien Chambellan de Bourgogne? J'ai eu l'occasion de le rencontrer plusieurs fois et de discuter avec lui... Comment va sa santé depuis que je ne l'ai vu?"

Puis, se tournant vers la Dame Blanche...

- Je ne sais pas si tu es ici en mission ou quelque chose de ce genre, Baile, mais si on peut considérer que nous sommes juste entre amis...tu sais bien que ça me fait toujours plaisir de te voir, d'autant que tu as l'air en grande forme!

la regarde, la détaillant d'un oeil gourmand pour l'embarrasser un peu, puis se retourne vers Fool, la bouteille de Bourgogne à la main...

- Fool, n'hésites pas à te servir et, si tu le veux bien, donne à boire à tout le monde... je vois le jeune "trois-pommes" là-bas, dans le champs des Lantier.
C'est leur petit dernier, je vais le voir...


Content de s'être habilement débarrassé du problème de protocole pour qui servir en premier, Blackhorn rejoint le gamin rapidement de l'autre côté du chemin, regrettant déjà malgré tout, de jouer ce mauvais tour à Fool....

- Bonjour "trois-pommes", tu veux me rendre un service? Va vite à la ferme voir ton père et demande-lui de revenir avec sa cariole. Qu'il amène des tréteaux et des planches pour dresser une table et deux grands bancs. Et aussi quelques victuailles: un panier de pommes, des oeufs, une bonne pinte de lait, du fromage, une miche de pain frais, un tonnelet de cidre et *encore plus bas* ... une bonne bouteille de calva! Tu te souviendras?
ah oui, et quelques gobelets aussi! Tiens, voici 3 écus, fais vite!

Le gamin hoche la tête sans dire un mot puis détale vers la ferme, l'air sérieux, les 3 écus bien serrés dans son petit poing fermé...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fool.deboishardy

avatar

Nombre de messages : 1291
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 08/07/2009

Feuille de personnage
Nom: Fool Deboishardy
Rang de noblesse: Chevalier
Rôle/grade: Chevalier

MessageSujet: Re: [Ultra Ouvert, ramenez vos potes!!!] Un matin...   Ven 8 Juin 2012 - 22:00

Blackhorn déguerpit, Fool se retrouva avec la bouteille et le seul gobelet du reste.

Et bien voilà un dilemme, a qui le gobelet? et surtout...


ajouta t il avec un air malicieux

...a qui la bouteille?

Pour ma part je passe mon tour sur le bourgogne. c'est encore un peu tôt pour ça. Je suis a jeun de la veille et avec la fatigue du voyage, je crains de n'être plus en l'état de retrouver la grille du château.


Se tournant vers Baile. Après tout, honneur à l'invitée.


Dona, vous souhaitez profiter du nectar apporté par le frère Blackhorn? si l'heure matinale ne vous déroute pas?

joignant le geste à la parole, il rempli l'unique gobelet du liquide amarante et le tendit à la rose blanche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domaine-deboishardy.forumsactifs.com
Guillaume_de_Jeneffe

avatar

Nombre de messages : 4868
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 16/07/2005

Feuille de personnage
Nom: Guillaume_de_Jeneffe
Rang de noblesse: Chevalier
Rôle/grade: Grand Maistre

MessageSujet: Re: [Ultra Ouvert, ramenez vos potes!!!] Un matin...   Dim 10 Juin 2012 - 10:45

Avait-on vraiment le choix ? La question était légitime et le chevalier se l’était déjà posée plus d’une fois. Aussi, à son tour, son regard alla-t-il s’égarer dans le néant. Pour la première fois, ç’avait justement été à Vendôme, ou plutôt après Vendôme qu’il y avait apporté la réponse qu’il croyait toujours aujourd’hui être la seule légitime. Mais pour autant, il n’allait pas l’évoquer devant la Pompadour. Même s’il ne comprenait toujours pas exactement ce qui l’avait ainsi perturbée, il décida de ne pas réveiller la tempête qui couvait toujours.

- L’on a toujours le choix. Mais parfois le premier détermine tout ceux qui suivent. Le tortil est un amant exigeant…

Et encore pourrait-on plutôt parler d’époux que d’amant. Mais dans le cas de la double chevalier, peut-être valait-il mieux éviter ce sujet-là aussi… D’autant que la blanche chevalier reprenait un de leurs jeux préférés, les provocations faussement sérieuses. Et comme ni l’un ni l’autre n’aimait voir l’autre s’emparer du dernier mot, leurs joutes pouvaient se prolonger encore et encore. Aussi le Flamand ne perdit-il pas l’occasion de rappeler à la jeune fille – en même temps, essayez de trouver quelqu’un qu’il pourrait trouver de moins jeune que lui – qu’il ne comptait pas désarmer si facilement, fussent-ils en bonne compagnie.

« Chevalier, si la retenue est désormais votre qualité, je gage que vous vous sentirez parfaitement à votre aise lors de quelque bal ou banquet tenu au Louvre… »

Pour sûr que l’idée de voir l’ancienne Rouge évoluer au milieu de la noblaille qui voletait autour des puissants était une idée parfaitement séduisante. Certes, cela risquait de ne se dérouler qu’une fois, mais une fois qu’il ne faudrait manquer sous aucun prétexte. Car à côté de cela, un éléphant dans un magasin de porcelaine ressemblerait à un modèle d’insertion sociale réussie. Quoique… l’éléphant ne tenterait pas de se faire des maîtresses des assiettes et autres plats de Limoges…

Et le chevalier conclut en envoyant, quelques instants plus tard, un clin d’œil au Languedocien. Commencer par une dame et une invitée, voila qui était un bon choix. Certes, il n’avait qu’une chance sur deux de se tromper, mais c’était tout de même une réussite, ce qui se félicite.


_________________

MarieAlice a écrit:
Ensuite, pas mieux que Guillaume

Cerridween, un jour qu'elle regrettera probablement longtemps, a écrit:
t'as raison
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Ultra Ouvert, ramenez vos potes!!!] Un matin...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Ultra Ouvert, ramenez vos potes!!!] Un matin...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Ultra Ouvert, ramenez vos potes!!!] Un matin...
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» bonjour [pv Petit Matin]
» Editorial Le Matin: Pourquoi l'haitien s'autoflagelle-t-il autant?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ordre Royal des Chevaliers de la Licorne :: Ryes et les environs de la Forteresse :: La région de Ryes :: Les champs-
Sauter vers: