Ordre Royal des Chevaliers de la Licorne


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 D'azur et d'argent - quand la Licorne surplombe l'océan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Karyaan

avatar

Nombre de messages : 1557
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 18/05/2011

Feuille de personnage
Nom: Karyaan Lómàlas
Rang de noblesse: Comtesse de Beaumont-sur-Sarthe
Rôle/grade: Chevalier

MessageSujet: Re: D'azur et d'argent - quand la Licorne surplombe l'océan   Jeu 21 Juin 2012 - 20:43

Et l'escuyère en question d'avoir toujours les yeux rivés sur l'horizon plongeant vers la falaise, l'esprit dérivant au rythme des vagues se fracassant.
Parce que bon, fallait pas trop déconner non plus. Elle avait mis deux ans à se décider à poser sa candidature à la Licorne. Deux ans à les suivre, deux ans à les servir. Juste femme d'arme de base ça lui aurait suffit. Mais c'est écuyère qu'on la parachuta à son grand étonnement. Elle qui ne savait pas monter à cheval, elle qui se vautrait limite par terre quand elle levait une épée trop lourde. On ne l'appelle pas la Brindille pour rien non plus hein.
Donc écuyère c'était, pour elle, déjà too much comme on dira dans quelques siècles. Donc forcément, à l'intronisation, elle était venue parce que la présence était obligatoire et surtout par respect pour ses frères et soeurs d'arme, mais ça s'arrêtait là.

Donc ben, elle était dans ses pensées quand on l'appela. Et forcément, elle n'entendit pas DU TOUT la Bess.
Un silence se fit donc dans les rangs, où même les mouettes semblaient retenir leurs cris.
Coup de coude de son voisin. Tellement surprise qu'elle manqua d'ailleurs de se retrouver les quatre fers en l'air par terre. Elle allait lui beugler dessus quand elle se rendit compte que tous les yeux étaient tournés vers elle et surtout ceux de la Grand Malade.
Les regardant d'un air interrogatif, ne comprenant franchement pas ce qu'ils voulaient. C'est seulement quand son voisin la prit par le coude et l'obligea à se lever qu'elle percuta.


Hein ? Mais... mais non...

Et de se retrouver debout comme une godiche, poussée par les autres vers le cerbère, gardienne de ses enfers.
Le cœur battant, ne comprenant pas ce qu'elle lui voulait. Elle avait forcément fait une connerie, c'est pas possible autrement. Et de se rappeler à vitesse grand V toutes les vacheries qu'elle avait pu dire à Shiska. Le foudroyant du regard au passage dans le genre... Toi je te retiens !
S'approchant de la Gravissime Maboule, elle baissa les yeux toute penaude. Essayant de trouver une excuse fissa, un truc passe partout pour se sortir de l'impasse. Et aussi, trouver un moyen bas et vil de se venger de celui qui l'avait vendu. Se disant que la prochaine fois qu'elle lui trifouillerait le cerveau, elle lui enlèverait la zone qui fait de lui un mâle !!!

S'arrêtant à distance raisonnable de Bess. Autrement dit, un peu plus loin que l'envergure de son bras, histoire d'anticiper une mandale. Et elle lui sourit de toutes ses dents, genre sourire pepsodent hyper innocent, si si si, on y croit, on y croit.

_________________

"La parole est l'arme du faible, l'épée l'arme du sot, j'ai choisi d'être faible et de m'entourer de sots."
"Peu me chaut votre gloire, je veille déjà une légende."
Je vous le dis. Putain, vous m'aurez plus !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Bess Saincte Merveille

avatar

Nombre de messages : 5609
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 08/07/2008

Feuille de personnage
Nom: Bess.scte.merveille
Rang de noblesse: Duchesse de Corbeil
Rôle/grade: Chevalier - Grand Maistre

MessageSujet: Re: D'azur et d'argent - quand la Licorne surplombe l'océan   Ven 22 Juin 2012 - 0:03

Déjà elle tapotait du pied à cause de Rems qui n'avait rien trouvé de mieux que se pointer en retard ... et encore c'est peu dire. Par contre voir la Karyaan qui baille aux corneilles ça ne fait pas du meilleur effet... comment ça la Bess semble prise de vapeur de temps à autres ? même pas vrai d'abord ! m'enfin quoi ? t'es appelé tu viens et picétou !

Bras croisés, regard incendiaire, alors que la Karyaan se "permet" de fusiller le Loup... tu vas voir toi ! tu perds rien pour attendre ! C'est le loup de la Bess d'abord que y a que elle qui peut lui gueuler dessus ... ou pas et le regarder soit façon biche du nord ® soit comme si elle allait en faire de la chair à pâté ou à canon (au choix) donc le tapotement devint un peu plus frénétique au fur et à mesure que la Karyaan se pointe. Et c'est les yeux plissés qui répondirent au sourire colgate (oui c'est pareil que pepsodent), les bras toujours croisés histoire de prolonger ce moment. Enfin le pied s'arrêta de tapoter, et les sourcils de se froncer.


Aujourd'hui c'est une des règles de l'Ordre qui a été respectée .... aujourd'hui le Haut Conseil a une nouvelle fois la preuve qu'on peut être actif dans sa province, mais que cela peut ne pas se faire au détriment de l'Ordre. Karyaan tu es cette preuve. Bien qu'ayant quitté Ryes pour rester en Maine et servir ta province, tu n'as eut à rougir de cette absence pendant la guerre alors que tes frères et soeurs étaient sur les routes à combattre le Ponant. Tu t'es battue d'une autre manière, avec des mots, avec des relations, avec du pain et des armes que tu nous a fait parvenir. Parce qu'une guerre ne se fait pas qu'avec des armes, il faut nourrir son homme.

Ce n'est pas un remerciement Karyaan, parce qu'on ne remercie pas quelqu'un d'avoir fait ce qu'il devait faire. Ca n'est pas non plus une promotion, car il n'y a pas de promotion au sein de l'ordre, il y a juste des hommes et des femmes qui suivent une voie, avec plus ou moins de facilité, ou de longévité. C'est un juste jugement de faits donnés à un moment donné. Tu as su suivre cette voie et l'ensemble du Haut Conseil l'a vu et compris.

Karyaan, par ces mots prononcés, accepte l'Errance que nous t'offrons, une errance ou il te faudra trouver ta propre vision de la Chevalerie, et la voie que tu décidera de suivre pour atteindre tes objectifs.

" Sur mon honneur je déclare, qu'il n'existe nul labeur, nulle souffrance, nul mal qui puisse m'empêcher d'accomplir mon devoir.
Bien que notre royaume traverse crises, troubles, guerres, trahisons, complots et vilenies, notre Ordre s'élèvera toujours là, toujours tel un astre flamboyant pour rappeler aux hommes notre règle: justice et bravoure.
Tel un soleil au milieu des nuages, que je devienne l'élément organisateur du bien, et que je serve la veuve et l'orphelin, le faible d'esprit comme le malingre, et que je choisisse avant, parmi toutes les solutions, celles qui engagent au dialogue et au partage plutôt qu'au conflit et à la guerre.

Je jure sur mon honneur, sur ma vie, sur mon cœur, sur mon âme, de devenir un Errant de la Licorne tel que je dois l'être, à mi chemin entre Justice et Bravoure, comme il se doit. "

_________________

Guillaume_de_Jeneffe l'a dit :
Citation :
Je plussoie la Bess, sur le coup...
Ce qu'a dit Bess sur la proactivité, je plussoie.
Revenir en haut Aller en bas
Karyaan

avatar

Nombre de messages : 1557
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 18/05/2011

Feuille de personnage
Nom: Karyaan Lómàlas
Rang de noblesse: Comtesse de Beaumont-sur-Sarthe
Rôle/grade: Chevalier

MessageSujet: Re: D'azur et d'argent - quand la Licorne surplombe l'océan   Ven 22 Juin 2012 - 0:29

Vous avez déjà vu une carpe en train de suffoquer sur la grève ?
Genre bouche bée, nageoires ballantes, yeux exorbités parce que c'est juste pas possible en fait.
Maintenant.. oui !

Et le silence se fit de nouveau après la déclamation claquante.
Long...
Très long le silence voyez ?
Du genre pesant. Du genre western avec le buisson du désert qui roule dans la poussière. Sauf qu'on n'est pas dans l'ouest américain, mais sur la falaise d'une cote normande et que si elle continue de bloquer la Sorcière, ce n'est pas une mouche qu'elle va gober, c'est une mouette.

Fermant son clapet... si si c'est possible.
Elle jeta un bref coup d’œil au dit Haut Conseil histoire d'être sure sure qu'il n'y a pas méprise, que la Bessouille, elle ne s'est pas trompée dans sa liste. Non mais parce qu'avec sa mémoire de poisson rouge, sait-on jamais hein.
Se penchant vers la Grand Maitre, elle murmura.


Euh... vous êtes sure...?

Non mais c'est parce que quand même... elle n'a même pas dégainé UNE SEULE FOIS son épée de toute la guerre quoi. L'est nikel propre toute neuve sa lame. Et son armure n'en parlons pas... pas une éraflure.
Non là y a maldonne c'est pas possible.
Toujours dans un silence de mort annoncée, ses yeux allant et venant, déglutissant difficilement. Non mais parce que si elle s'est gourée la Bess, ben elle sera bien tiens.
En parlant de Bess, elle posa ses yeux sur elle et vira plus pâle qu'elle ne l'est déjà. Version translucide voyez. Parce que bon, le silence ça va bien cinq minutes, mais faut pas non plus abuser.
Claquant un autre sourire Bright (ben oui, on va tous les faire), elle se racla la gorge.


Je... je ne peux pas accepter...

Légère grimace s'attendant à s'en prendre une mais alors méchante là.
Elle avala sa salive et continua.


Parce que... parce que sur mon honneur j'ai eu honte chaque jour que le Très Haut fit de vous savoir au front et moi protégée par une Couronne.
Parce que ce pain n'était pas à moi, parce que j'ai fait ce que je pu mais pas assez.
Parce que j'ai envoyé une armée à Tours qui s'est fait massacré et dont quelques uns ne se sont pas revenus.
Alors que moi... moi j'étais protégée par une couronne.
Parce que la souffrance je ne l'ai pas connu. La guerre... ma lame n'a pas quitté mon fourreau. Je n'ai fait que marcher à coté de vous pour aller en Champagne et revenir en Maine.
Je ne mérite pas une telle élévation alors que je n'ai fait que mon devoir de régnant...

_________________

"La parole est l'arme du faible, l'épée l'arme du sot, j'ai choisi d'être faible et de m'entourer de sots."
"Peu me chaut votre gloire, je veille déjà une légende."
Je vous le dis. Putain, vous m'aurez plus !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Baile

avatar

Nombre de messages : 4085
Date d'inscription : 17/04/2010

Feuille de personnage
Nom:
Rang de noblesse:
Rôle/grade: Chevalier - Grand Maître de l'Ordre royal de la Dame Blanche à l'Ecu vert

MessageSujet: Re: D'azur et d'argent - quand la Licorne surplombe l'océan   Ven 22 Juin 2012 - 3:47

Si ce n'était pas Bess qui allait laminer Karyaan, c'était la Baile qui allait faire du macramé avec les tripes de la Mainoise.
Du fond de ce chapitre improvisé et ouvert à tous les vents notamment kesteliens, elle avait entendu les horribles mots prononcés par celle sans qui les deux armées royales dont la blanche capitaine avait fait partie seraient mortes de faim, et noyées dans le dénigrement le plus total.

Ferme ta gueule An'kin ! Voilà ce qu'elle avait envie de hurler derrière le dos d'elle ne savait qui. Ou plutôt ouvre-la, mais ravale tes conneries et prononce ce serment qui révèle au monde, si besoin en était, qu'au-delà des armes, c'était bien par l'investissement et le don de soi qu'on accédait à ses valeurs chevaleresques inapprenables par les livres.
Redresse-toi ! Réveille-toi ! Et retire ces mots qui sont plus qu'une modestie déplacée, qui sont une insulte, même involontaire, au sang que l'on a versé et que tu as contribué à sécher. Qui sont une insulte, même inconsciente, au Haut Conseil de cet Ordre que tu aimes par-dessus tout, à ces hommes et femmes qui le composent et qui, chacun et tous, savent ce qu'est le véritable engagement.

Personne ne te demande des faits d'armes avant que d'entrer dans l'Errance ! Tu auras bien le temps de les collectionner lorsque viendra l'heure de l'adoubement. Tu as donné sans compter, accepte de recevoir sans discuter, et respecte tes aînés, bordel...

Rhaaaa...

Le grognement lui échappa malgré toute la maîtrise d'elle-même qu'elle avait tenté d'avoir. Heureusement, il ne dépassa pas la rangée de dos qui la séparait des premiers bancs. Et lorsqu'elle se fut assurée que sa réaction incontrôlée n'avait fait se retourner aucune tête, elle persévéra dans son soliloque mental, espérant que ses pensées traverseraient la distance qui la séparait de Karyaan et la lacèreraient comme autant de lames.

Inbal eluith'orth An'kin, et accepte le destin qui est le tien. C'est ça la véritable humilité dont tu voudrais faire preuve...

_________________

I never saw a wild thing feel sorry for itself. A little bird will fall frozen from a bough without ever having felt sorry for itself.
Revenir en haut Aller en bas
Fool.deboishardy

avatar

Nombre de messages : 1291
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 08/07/2009

Feuille de personnage
Nom: Fool Deboishardy
Rang de noblesse: Chevalier
Rôle/grade: Chevalier

MessageSujet: Re: D'azur et d'argent - quand la Licorne surplombe l'océan   Ven 22 Juin 2012 - 7:37

Celle là, Fool ne s'y attendait pas... et il ne put réprimer une attitude de la plus grande perplexité en entendant le refus de Karyan. Il ne savait point s'il devait admirer cette jeune femme habituellement réservée, mais avec un fonds généreux qu'il avait vu maintes fois à l'oeuvre, exprimer courageusement ses convictions face au grand maitre et l'assemblée de ses frères et soeurs; ou bien désapprouver son agissement. Agissement troublé par un dénigrement de soi-même qu'il soupçonnait assez élevé. On pouvait refuser un cadeau ou une récompense, mais comme l'avait souligné Bess cela en n'était pas une. C'était un reconnaissance de ses pairs et cela on ne pouvait le refuser.

Malgré tout il devait bien l'avouer sans avoir sortie son épée pendant guerre contre le ponant, par ses agissements comme régnante elle avait prouvé qu'elle avait du cran et elle le démontrait une nouvelle fois icelieux.

Le chevalier saincte merveille lui ferait-elle entendre raison?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domaine-deboishardy.forumsactifs.com
Ethan NEWTON

avatar

Nombre de messages : 3328
Date d'inscription : 22/03/2008

Feuille de personnage
Nom: Ethan Newton
Rang de noblesse: Chevalier
Rôle/grade: Lieutenant Commandeur Diplomate

MessageSujet: Re: D'azur et d'argent - quand la Licorne surplombe l'océan   Ven 22 Juin 2012 - 8:21

Les serments, il les connaissait tous pour avoir eu à les prêter. Jamais aucun ne s’était trompé à reformuler les mots prononcés par les Grands Maîtres officiants. Il n’y avait que les tronches des nominés du moment, qui égayaient quelque peu ces longues cérémonies qui n’en finissaient jamais.

Perdu dans ses pensées habituelles, le Blondinet n’y prêtait guère plus d’attention qu’à l’accoutumée. Les noms de ceux qui passaient en ce jour, il les connaissait pour avoir activement participé aux discussions préalables aux nominations. Aucune surprise donc, si ce n’était leurs têtes plus ou moins ahuries lorsqu’ils s’entendaient appelés et lorsqu’ils se retrouvaient aux pieds de Bess.

Sauf que là, y’avait comme un couac ! Le genre de truc auquel on ne s’attend pas. Du style de la Blonde qui se vautre lamentablement sur le tapis rouge en montant les marches à Cannes. Vous voyez, un truc du genre quoi.
Et le truc, c’est la Brindille qui chie dans la colle ! V’là t’y pas qu’la donzelle fait des siennes ! Comme quoi qu’elle mérite pas, qu’elle a pas tapé des méchants, qu’elle était bien au chaud, le cul dans un fauteuil, un bout d’métal sur la trogne en guise de trophée … des trucs à la con quoi !

Et là, t’as le Ténébreux qui prend le dessus sur le Blondinet. T’as les pognes qui se ferment, faisant grincer les articulations en métal des gantelets. Faudra d’ailleurs que je pense à les faire huiler … T’as les braises de son regard ardant qui viennent s’incruster dans les orbites d’la midinette, et qui lui expliquent que si déjà elle a peur de se manger une mornifle de la part de Bess, ça s’ra rien comparé aux supplices qu’il est capable de lui faire endurer.

Non parce qu’ils ont beau commencer à être vieux et décrépis les membres du HC, z’en sont pas pour autant séniles ! On t’connait, on sait qui t’es, on sait ce que t’as fait. Nous prend pas pour des buses ! On peut nous reprocher bien des choses, comme quoi qu’on a tardé à élever untel ou tel autre, mais jamais l’inverse. Si nos aïeux nous ont mis là, c’est qu’on en a la compétence, et nous on en fait autant avec vous tous. Alors, c’est quoi ton blème la gamine ? C’est le fait d’être mariée qui t’a ramolli le ciboulot ? T’as tes truc ou quoi ? Tu veux que j’aille chercher une certaine rouquine, et qu’elle et moi on te jette dans la flotte du haut de la falaise, histoire de te rafraichir les esprits ? Tu vois Bess, j’t’avais bien dit qu’il fallait les baptiser avant de les faire passer d’vant toi.

Alors maintenant, tu vas t’secouer les puces, on va faire comme si qu’on n’avait rien entendu. Genre que tout le monde est sourd, et l’premier qui m’dit qui l’a bien entendu fait un saut de quarante mètres dans la Manche ! Donc on reprend, et tu nous sort ta grande diatribe sur le fait que tu vas errer pendant de nombreuses années sur les routes, voire même toute la saint-journée, pis on passe au suivant. J’suis pas allé m’faire chier à ton mariage t’entendre dire oui à un inconnu, ou d’ailleurs j’attends toujours d’vant la grille comme un con, pour t’entendre dire non à ton élévation au rang d’Errant. C’est quand même, tu l’avoueras, bien moins contraignant que d’avoir à croiser la tronche du même gugusse tous les matins au réveil, non ?

Alors fissa, et m’oblige pas à me lever, ni à faire mander Cerrid au pas d’charge ! La journée est déjà bien avancée, et on a aut’chose à faire … Ben oui quoi, des trucs de Haut Conseil … Pouvez pas comprendre …

Vous m’direz que s’il arrive à faire passer tout ça dans son r’gard, il est balèse le Pitaine. Mais faut jamais sous-estimer un Cap’, et encore moins l’effet d’un regard de braise.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mariealice

avatar

Nombre de messages : 5834
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Nom: Marie Alice
Rang de noblesse: Un truc ou deux....
Rôle/grade: Chevalier errant

MessageSujet: Re: D'azur et d'argent - quand la Licorne surplombe l'océan   Ven 22 Juin 2012 - 9:58

Cérémonie habituelle, en dehors du lieu bien évidemment, qui s'avançait doucettement. Les uns après les autres se levaient, s'approchaient de Bess la terrible louve sanguinaire qui fait trop trop peur quand elle grogne, prêtaient serment et ainsi de suite. Bon certes, cela peut sembler minimiser l'importance de tout ceci pour Marie. Pas vraiment. Seulement la brune avait connu plus d'une de celles-ci et du coup, même si cela n'enlevait rien à la solennité du moment pour chacun d'entre eux, laissait plus facilement son esprit vagabonder. Et en plus, si proches des falaises et de la mer donc, qu'ils étaient, forcément, elle avait tendance à lorgner par là-bas. On allait pas la refaire non plus hein. Mais elle écoutait quand même. Et c'est ce qu'elle faisait quand il y eu un dérapage, un cheveu dans la soupe, une couille dans le potage... Bref vous l'avez compris, un truc qui clochait.

Retournant le regard vers le Haut Conseil et la mainoise, Marie hausse les sourcils et tenta de se répéter mentalement ce qu'elle avait saisi. Alors non, entendre une fois les choses ne les lui faisaient pas entrer dans la tête comme par miracle hein. Faut pas pousser Marie dans les orties surtout qu'elle a pas de culotte. Mais elle s'en souvenait suffisamment pour faire la grimace. Aie. Regard sur les membres du HC, rapide coup d'oeil sur les licorneux autour. Re aie. Toussotement, se remettre sur le banc façon je change de fesse d'appui parce que j'ai une crampinette, regard plus appuyé sur le dos de Karyaan, main se glissant dans sa besace et par réflexe saisissant la chausse, la retirant lentement et la préparant. Genre tu le prononces ce serment ou je t'en colles un coup?

_________________

Duel gagné: 1 (Mackx)
Guillaume_de_jeneffe a écrit:
Par contre, pour ce que tu dis, Marie, je plussoie à 100%. Ca aussi, tu peux l'encadrer^^.

Pour le souvenir de l'irl à Bruges, faut montrer les deux faces nan mais!
Revenir en haut Aller en bas
Enguerrand_de_lazare

avatar

Nombre de messages : 6515
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 29/05/2007

Feuille de personnage
Nom: Enguerrand de Lazare
Rang de noblesse: Baron du Bazaneix, Seigneur de Saint Julien le Pèlerin
Rôle/grade: Chevalier

MessageSujet: Re: D'azur et d'argent - quand la Licorne surplombe l'océan   Ven 22 Juin 2012 - 14:08

Un instant plus tôt, il observait le déroulement de la cérémonie, silencieux, comme il se devait, immobile observant tour à tour intronisés et assistance.

Un instant plus tôt...

Et les mots prononcés par Karyann avaient claqué dans le paysage.
Plus fort encore que ne l'auraient fait cent bombardes.
Et, se peut, avec plus de dégâts qu'une charge de chevaliers assoiffés en direction d'une proche taverne.

Et tandis qu'il sentait et pouvait percevoir les réactions alentour, se mâchoire, imperceptiblement se crispa, son regard se faisant noir comme les puits de l'enfer qu'il avait, il y a quelque années de cela, frôlé de si prêt qu'il en avait senti leurs souffles.

Et le chevalier de tenter de garder calme et sérénité, alors que son corps tout entier lui criait de se lever d'un bond, et hurler à la face de la jeune femme combien elle se fourvoyait, qui, si besoin, à lui faire cracher ce serment à coup de ces gants d'acier qu'il avait revêtus, symboles de sa charge présente.

Un regard jeté en direction de Bess puis d'Ethan, ses mains empoignant de plus en plus fermement les accoudoirs de son fauteuil, il avait pris parti de ne pas bouger, car c'était au Grand Maitre, avant tout autre membre de l'Ordre, de prendre parole et de régler ce point là.

_________________


Dernière édition par Enguerrand_de_lazare le Ven 22 Juin 2012 - 23:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bess Saincte Merveille

avatar

Nombre de messages : 5609
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 08/07/2008

Feuille de personnage
Nom: Bess.scte.merveille
Rang de noblesse: Duchesse de Corbeil
Rôle/grade: Chevalier - Grand Maistre

MessageSujet: Re: D'azur et d'argent - quand la Licorne surplombe l'océan   Ven 22 Juin 2012 - 16:00

Pardon ? qu'entend-je ? qu'ouïe je ? keskeldi ?

Alors si vous vous attendiez à voir la Bess devenir toute rouge et cracher des flammes c'est perdu. Elle a plutôt blanchit, les épaules se redressent pendant que le regard se fait d'acier, que la mâchoire se crispe, que les poings se serrent. Mais pour qui se prend elle cette petite péronnelle ? Enfin elle se tait. C'est qu'en plus elle en a à dire la p'tit cuillère .... c'est pas l'envie qui a manqué à Bess de lui en coller une pour qu'elle se taise déjà mais pas besoin ... elle l'a enfin fermée.

Là si vous n'avez jamais vu une Bess en colère ... mais vraiment trés trés en colère ... il vaudrait mieux pour chacun des présents, que pas un n'ouvre la bouche à cet instant précis. Attention garre à vous ... la GM entre en action, le ton est clair, fort et s'entend jusqu'au dernier rang... vent ou pas vent.


KARYAAN ! UN GENOU A TERRE ... MAINTENANT ! Je vous ai prévenue...Alors que Karyaan n'a d'autre choix que d'obéir, la GM reprend

Il doit y avoir plus d'un Chevalier qui se retourne dans sa tombe en ce jour funeste ou TOI .... simple escuyère, ose dire non.

Comment oses tu remettre en question les choix du Haut Conseil ? qui es tu pour te permettre de dire que nous nous trompons ? Crois tu que nous ne sachions rien ? crois tu que nous avons été leurrés par la Brindille ? te crois tu si importante pour oser ce que tu viens de faire ?

Qui es tu pour fouler du pied les choix des Chevaliers ici présents ? Qui es tu pour oser te présenter devant moi et sortir tes fadaises ? Maintenant je vais répéter certains des droits et devoirs des Chevaliers ... les vrais, ceux ici présents devant toi qui eux, ne les ont pas oublié pour être ici.


Le regard reste incendiaire et le ton est monté au fur et à mesure que la colère qui l'habite s'enfle et se nourrit d'elle même tel un incendie qu'on ne peut arrêter

- Un Chevalier de la Licorne doit toujours rester humble et ne se contenter que des honneurs qui lui sont donnés
Est-ce preuve d'humilité que de se dresser contre le Haut Conseil ? NON !!!!

- Un Chevalier de la Licorne se doit de relever tous les défis qui lui sont lancés sauf si ceux si sont stupides ou déshonorants.
Oserais tu dire que ce défi qui t'es lancé d'accepter l'errance soit stupide ou déshonorant ?

Alors ma p'tite ... je vais t'expliquer comment ça vas se passer. Tu vas répéter les mots que j'ai dit et accepter l'errance, mais attends toi à des représailles, car on ne se dresse pas devant le Haut Conseil sans que cela ait des conséquences.

Je t'écoute une dernière fois, et je te conseille vivement de dire les mots que j'attends.


Les derniers mots ont été ponctués d'un doigt rageur tapotant l'épaule d'une escuyère à chaque syllabe.

_________________

Guillaume_de_Jeneffe l'a dit :
Citation :
Je plussoie la Bess, sur le coup...
Ce qu'a dit Bess sur la proactivité, je plussoie.
Revenir en haut Aller en bas
Karyaan

avatar

Nombre de messages : 1557
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 18/05/2011

Feuille de personnage
Nom: Karyaan Lómàlas
Rang de noblesse: Comtesse de Beaumont-sur-Sarthe
Rôle/grade: Chevalier

MessageSujet: Re: D'azur et d'argent - quand la Licorne surplombe l'océan   Ven 22 Juin 2012 - 23:09

Chier dans la colle... ça, on peut le dire oui !
Et jamais elle n'aurait cru à un tel impact. Insulter le HC ? Jamais elle ne l'aurait fait volontairement.
Elle avait pour réputation d'être quelqu'un de réfléchis toussah. Mais là, on pouvait clairement dire qu'elle aurait mieux fait de cogiter cinq secondes avant de l'ouvrir.
Elle était Sorcière oui, mais elle ne lisait pas dans les pensées, pourtant le silence pensant, et les expressions des visages qui la fixaient lui firent bien comprendre que là... non là vraiment, elle avait fait THE boulette !
Les yeux des braises d'Ethan, elle ne l'avait jamais vu comme ça. Même lorsqu'elle lui avait rentré dedans ce soir particulier en taverne, jamais elle ne l'avait vu si énervé. Son regard glissa sur la colère d'Enguerrand et elle se décomposa. Comprenant seconde après seconde l'énorme connerie qu'elle venait de faire.
Ce sont les hurlements de Bess qui la ramenèrent à la dure réalité de sa stupidité.
Sursautant, elle ne se fit pas prier et la Grand Maitre n'eut pas le temps de finir de dire "maintenant" que la Brindille était déjà à genoux. S'attendant à tout instant à être chopé par le col et jeté du haut des falaises. Apprendre à voler est une chose à laquelle elle n'avait jamais pensé. Mais elle allait devoir sans doute, et très vite, apprendre à battre des ailes et exécuter un plongeon digne des futurs Jeux Olympiques.

Pâle ? non non, là elle était carrément translucide, opaque, fantôme. Toute pitite pitite minable, se ratatinant à chaque phrase claquée par Bess, se rendant compte au fur et à mesure de l'insulte qu'elle avait osé proférer. Se rendant compte de l'outrage à eux, eux qu'elle respecte plus que quiconque, elle leur avait asséné un véritable camouflet. Si elle avait pu être souris, elle se serait planquée dans le premier trou à sa porté. Si elle avait pu être fourmi, elle aurait pris ses six mini pâtes à son cou et aurait galopé loin loin loin le plus loin possible. Si elle avait pu être mouette, elle se serait envolé et piqué du bec dans les falaises pour trouver refuge dans une crevasse.
Sauf qu'elle n'était pas tout ça, et qu'elle allait devoir assumer son inadmissible stupidité.

Le silence se fit quand Bess claqua la dernière phrase, ordre, menace, conseil, incitation.
Tête baissée, regard au sol, là elle n'osait clairement pas relever le nez de peur de croiser les yeux du Cerbère qui venait de parler.
Et les secondes s'égrainent, se muant en minute. Elle inspira et expira profondément, puis releva la tête et plongea ses yeux de brume dans le regard acier qui attendait.
Non, elle ne dira pas ce serment en marmonnant. Non, elle ne le dira pas en murmurant.
Elle venait de comprendre tout ce qui venait de lui être dit, tout ce que les regards avaient fait passer comme pensée.
Alors non, elle ne dira pas ce serment à demi mot car jamais elle ne prononcera un serment sans y croire réellement. Parce qu'elle est de ceux qui s'y tiennent quitte à y perdre la vie.
Pesant chacun des mots qu'elle prononce d'une voix ferme et claire, soutenant ce regard bleu meurtrier.


Sur mon honneur je déclare, qu'il n'existe nul labeur, nulle souffrance, nul mal qui puisse m'empêcher d'accomplir mon devoir.
Bien que notre royaume traverse crises, troubles, guerres, trahisons, complots et vilenies, notre Ordre s'élèvera toujours là, toujours tel un astre flamboyant pour rappeler aux hommes notre règle: Justice et Bravoure...


Bref silence, une mouette au loin hurlant dans le fracas d'une vague se brisant sur les falaises.

Tel un soleil au milieu des nuages, que je devienne l'élément organisateur du bien, et que je serve la veuve et l'orphelin, le faible d'esprit comme le malingre, et que je choisisse avant, parmi toutes les solutions, celles qui engagent au dialogue et au partage plutôt qu'au conflit et à la guerre.

Et parce qu'il y a des phrases qui ont bien plus d'impacts que les autres. Pour leur signification, leur implication. Le genre de phrase qu'on ne prononce pas à la va vite, surtout quand on respecte ses serments. Le genre de phrase qui vous fou une chair de poule et vous font battre le cœur aussi surement qu'un premier baiser.
Et c'est les yeux noyés dans ceux de Bess, que comme le jour où elle entra dans l'Ordre, elle fit de nouveau le serment d'offrir sa vie à la Licorne et surtout à chacun de ses membres.


Je jure sur mon honneur, sur ma vie, sur mon cœur, sur mon âme, de devenir un Errant de la Licorne tel que je dois l'être, à mi chemin entre Justice et Bravoure, comme il se doit.

Et elle se tut, attendant le couperet, la claque, la mandale, qu'elle sait à présent qu'elle a clairement et franchement mérité.

_________________

"La parole est l'arme du faible, l'épée l'arme du sot, j'ai choisi d'être faible et de m'entourer de sots."
"Peu me chaut votre gloire, je veille déjà une légende."
Je vous le dis. Putain, vous m'aurez plus !

Spoiler:
 


Dernière édition par Karyaan le Lun 25 Juin 2012 - 14:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fool.deboishardy

avatar

Nombre de messages : 1291
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 08/07/2009

Feuille de personnage
Nom: Fool Deboishardy
Rang de noblesse: Chevalier
Rôle/grade: Chevalier

MessageSujet: Re: D'azur et d'argent - quand la Licorne surplombe l'océan   Sam 23 Juin 2012 - 0:59

Il y a des moments de grandes solitudes même quand nous sommes entourés d’une multitude, et il y des moments ou nous souhaiterions être loin ou tout petit à en disparaître. Fool imaginait sans peine que Karyaan devait vivre un instant à l’intersection des deux et peut-être pire… enfin sans doute pire en fait. Il compatit : elle avait refusé, imaginait-il, non pas pour offenser qui que ce soit ni par une modestie déplacée mais par un trait persistant de son caractère : Chercher l’ombre plutôt que la lumière. ce qui avait eut l'effet contraire.. cherchez le paradoxe?

Il pensait en son fort intérieur, mais il se garderait bien de s’en ouvrir à qui que ce soit en encore moins à la principale intéressée, que la colère du GM était excessive même si elle était après tout prévisible. Fallait-il réprimander une sœur ainsi ? il doutait du bien fondé encore qu’une mise au point et un exemple pouvait justifier en quelque sorte la chose.

En tout état de cause, il se nota pour plus tard : Ne jamais dire non au HC, quand bien même cela ne lui serait sans doute même pas venu à l’esprit, trop formaté qu’il était par sa carrière de soldat. Mais l’incident lui ôta tout envie de tenter l’expérience à l’avenir.

Il regretta que le début de la voie de l’errance pour Karyaan débute sous de si mauvais augures, encore qu’il ne s’en faisait guère pour que cette dernière fasse montre de ses pleins talents pour faire oublier ce délicat couac de départ.

Ce qui était certain ce qu’elle avait au moins réussi à surprendre et à souffler la plupart des participants. A cette idée, Fool réprima un sourire. Ce n’était ni le lieu ni le moment de se laisser aller. Mais par Aristote c’était toujours dans ces moments que le fou rire vous guettait sournoisement. Il baissa la tête pour masquer la grimace de son visage, mélange de sourire et d’un masque d’impassibilité forcée (The Joker en somme). Il remercia le très haut d’être presque au fond de l’assistance sur le ban des écuyers. Il avait de la chance dans son malheur.

Pas se faire remarquer, c’est pas le moment… se martela t il.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domaine-deboishardy.forumsactifs.com
Bess Saincte Merveille

avatar

Nombre de messages : 5609
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 08/07/2008

Feuille de personnage
Nom: Bess.scte.merveille
Rang de noblesse: Duchesse de Corbeil
Rôle/grade: Chevalier - Grand Maistre

MessageSujet: Re: D'azur et d'argent - quand la Licorne surplombe l'océan   Sam 23 Juin 2012 - 13:34

Ben vous savez quoi ? elle y a vraiment cru .... l'espace d'un terrible instant alors que le silence s'allonge, Bess s'est demandé si la brindille n'allait pas réitérer son exploit.

C'est quand elle releva le nez pour la regarder franchement que Bess compris. Une Bess qui releva également le nez dans un geste de défi, les lèvres toujours pincées, mais elle était soulagée... ainsi donc elle allait prononcer ce foutu serment ! Nan mais qu'est ce qu'il faut pas faire j'vous jure !

Nan mais c'est vrai quoi ! Bess est peut être habituée aux "premières fois"... première femme Capitaine du Limou... et elle avait réitéré ! Première femme Capitaine de l'ADC... première femme CDF.... première femme GM de la Licorne ... mais y a un moment faut arrêter de déconner ! Les lèvres restent pincées et le regard d'acier pendant que la petite cuillère devient errante. Et encore elle le clame son serment ... t'as bien raison ma fille mais t'inquiètes sur la tête des canards (comme dirait Armoria) tu vas t'en souvenir longtemps ....


Je jure sur mon honneur, sur ma vie, sur mon cœur, sur mon âme, de devenir un Errant de la Licorne tel que je dois l'être, à mi chemin entre Justice et Bravoure, comme il se doit.

Voilà ! ça c'est fait ! Un long ... long.... mais trés lonnnnng soupir fut la première réponse à ce serment.

Bien ! La leçon est rude mais j'espère qu'elle restera acquise.... Lèves toi maintenant !

Et elle avait intérêt à obéir, le temps pour Bess d'aller chercher ce qu'elle devait aller chercher et de revenir les mains pleines face à une Karyaan qui se demandait si la claque viendrait avant ou aprés...

Se plantant devant la nouvelle errante, les yeux rivés aux siens, le nez et les lèvres pincées, histoire de bien lui faire comprendre que bon c'est finit mais pas tout à fait. Enfin tout en lui tendant d'abord l'étendard, l'écu frappé de la licorne cabrée et ensuite le mantel :


Errante Karyaan, tu te doutes que ceci aura des conséquences .... mais ça n'est ni le lieu ni le moment d'en discuter, nous en reparlerons en temps voulu. Saches que si le Haut Conseil a prit cette décision, c'est en connaissance de cause ... je pense ne pas avoir à te rappeler que ce n'est que le début du chemin.... tu en es déjà persuadée, prouves nous que nous n'avions pas tort, et ce sera le début du commencement de la quête de la chevalerie.

Pour l'heure, voici l'étendard que tu pourras arborer maintenant, et qui témoigne de ton appartenance à l'errance.... ainsi que l'écu de l'ordre, pour te protéger lorsque de l'autre main tu pourfendras les malandrins, enfin voici le mantel d'azur couleur de l’ordre et de la royauté, symbole de la loyauté et de la fidélité de la Licorne au Roy.


C'est un sourire en coin maintenant qui retrousse les lèvres de la Bess, alors que d'un claquement du lourd tissus, elle dépose le mantel sur les épaules d'une Karyaan mortifiée. En même temps elle l'a bien mérité ! namého

Tu peux maintenant rejoindre le banc des errants.... et sans esclandre cette fois

Ouai ! une fois c'est bon hein tsss... mais je peux vous dire que la Karyaan elle a pas finit d'en entendre parler.

_________________

Guillaume_de_Jeneffe l'a dit :
Citation :
Je plussoie la Bess, sur le coup...
Ce qu'a dit Bess sur la proactivité, je plussoie.


Dernière édition par Bess Saincte Merveille le Lun 25 Juin 2012 - 21:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Karyaan

avatar

Nombre de messages : 1557
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 18/05/2011

Feuille de personnage
Nom: Karyaan Lómàlas
Rang de noblesse: Comtesse de Beaumont-sur-Sarthe
Rôle/grade: Chevalier

MessageSujet: Re: D'azur et d'argent - quand la Licorne surplombe l'océan   Lun 25 Juin 2012 - 19:46

Tout comme elle s'était agenouillée, la voilà qui se lève aussi prestement.
Ce n'est pas vraiment le monde tout autour qui l'embarrassait. Faire des bourdes en public, ça n'a pas tendance à la gêner. La pudeur, elle ne connait pas, la timidité non plus, et le regard des autres qu'elle connait peu, elle s'en contre balance comme de sa première chausse.
En parlant de chausse, elle n'imaginait pas que l'une d'entre elle était possiblement sur le point de lui arriver en pleine trogne. Ben vi, elle lui tourne le dos à la Marie... erreuuuuuuuuuuuuur !!!

Non, ce qui la faisait se sentir si mal, c'était le regard bleu acier de la Bess, le regard foudroyant du Ténébreux qui la foudroie, les accoudoirs du fauteuil où était assis l'Enguerrand et qui crissaient de douleur sous la poigne qui ne desserrait pas.
Là oui, là face à ces paires d'yeux, là elle se sent plus que pitoyablement minable. Et ne parlons pas de sinoples si elles avaient été là...

Grimaçant, cherchant à les éviter ces foutus regards, elle attendit de voir à quelle sauce elle allait être mangé. Quand la Grande Maboule recula, la Brindille haussa un sourcil, se demandant si elle prenait de l'élan pour lui en coller une. Mais non, PIRE !!!!!

Déjà qu'elle avait du mal à porter le mantel gris, mais alors l'azur...
L'azur... Elle allait faire un pas de recule quand Bess revint avec, mais elle était pétrifiée là. Surtout par la moue pincée de la chef chef.
Non pas l'azur...
Avez vous déjà vu une Sorcière qui se liquéfie ?
Maintenant... oui !

Elle allait l'ouvrir, même si ce n'était pas une bonne idée DU TOUT.
Mais la délicatesse et la douceur légendaire d'une Bess lui collant avec grâce le mantel sur les épaules, fini de la sécher dans un...


Humpf...

... à peine dissimulé.
Avez vous déjà eu l'impression de porter trois tonnes sur les épaules ? Tellement de poids que ça vous courbe et vous afflige ? Ben là, c'est un peu... beaucoup... ce qu'elle ressentait la Karyaan.
Elle voulait être que femme d'arme, elle. Ne méritant pas plus. Et voilà qu'elle portait la même cape que celle qu'elle suivait et servait depuis des années.
Elle ne l'avait jamais vu sans, enfin si mais bon bref.


Tu peux maintenant rejoindre le banc des errants.... et sans esclandre cette fois

Se jeter du haut de la falaise aussi, elle peut ? hein hein ?
Si elle n'avait pas si peur de les insulter encore une fois, elle l'aurait une nouvelle fois ouvert, mais là, c'était au dessus de ses forces.
Après un loooooooooooooooooooooong moment immobile, bloquée sous le poids intolérable d'un tissu, elle fini par reculer et rejoindre le banc indiqué.
Bon, elle se promit que la prochaine fois, elle viendrait PAS NAH !!
Enfin... à voir... elle tient à la vie quand même...

_________________

"La parole est l'arme du faible, l'épée l'arme du sot, j'ai choisi d'être faible et de m'entourer de sots."
"Peu me chaut votre gloire, je veille déjà une légende."
Je vous le dis. Putain, vous m'aurez plus !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Bess Saincte Merveille

avatar

Nombre de messages : 5609
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 08/07/2008

Feuille de personnage
Nom: Bess.scte.merveille
Rang de noblesse: Duchesse de Corbeil
Rôle/grade: Chevalier - Grand Maistre

MessageSujet: Re: D'azur et d'argent - quand la Licorne surplombe l'océan   Lun 25 Juin 2012 - 23:26

Un nouveau long soupir alors que la jeune Errante reste immobile un instant ... qui dure et qui dure avant qu'elle ne recule enfin pour aller retrouver ses nouveaux voisins. Ben oui qui dit changement de banc dit changement de voisin ... pardi !

Bon ce qu'il y a de bien c'est que le prochain il osera pas la refaire pareil... hein il osera pas ? non ... non non il oserait pas ... d'ailleurs il a pas intérêt à oser parce que la Bess ne sera plus aussi bonne. Parce que oué faut avouer, même si ça c'est pas vu des masses elle a été plutôt bonne sur ce coup.

'fin bref elle laissa Karyaan rejoindre tranquillement son banc avant de seulement regarder l'assemblée. Il fallait laisser la tension descendre un petit peu, et gare à celui ou celle qui ferait remonter la mayonnaise. Le regard qui parcours donc les licornes une à une à gardé son gris acier, des fois qu'il prendrait à l'un ou l'autre de tenter un coup à sa façon.


Que s'avance maintenant l'errante Ewaele de la Boesnière

_________________

Guillaume_de_Jeneffe l'a dit :
Citation :
Je plussoie la Bess, sur le coup...
Ce qu'a dit Bess sur la proactivité, je plussoie.
Revenir en haut Aller en bas
Ewaele-de-la-Boesniere

avatar

Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 05/03/2012

MessageSujet: Re: D'azur et d'argent - quand la Licorne surplombe l'océan   Mar 26 Juin 2012 - 13:38

Elle n'avait pas loupé une miette de la cérémonie et ce qu'il venait de se passer l'avait fait sourire intérieurement. Sans doute était-ce bien la seule parmi l'assemblée à avoir eu cette réaction, mais quelque part elle s'était dit que l'attitude de Karyaan elle aurait pu l'avoir à une autre période, à une autre cérémonie se passant en dehors des murs de Ryes... Ce fameux jour où elle était devenue errante en même temps que Sindanarie, ce jour où Bess avait été faite Chevalier... Les raisons de cet éventuel refus étaient encore profondément ancrées en elle... Mais elle avait su se taire, respecter le choix du haut conseil qui pourtant peu avant en avait décidé autrement... Elle se murmura en elle-même foutue guerre en Berry... Elle soupira et s'arrêta net.

Son nom venait de faire écho dans ce splendide paysage. Apparemment la nouvelle errante en avait fini de son passage devant le grand maitre... Bien, si c'était son heure alors elle irait, mais là pour le coup elle devait reconnaitre aussi que de passer après les exploits de la mainoise lui laissait peu de marge. En même temps de la marge pourquoi faire ? Un rat ? Déjà vu! Un refus ? Ce n'était sans doute pas le moment d'enfoncer le bouchon... Bref elle se leva et s'avança vers la limousine...

Pendant que ses pas la portaient vers l'estrade elle ne quittait pas cette femme qu'elle rejoignait du regard... Elles avaient partagé tant de choses, elles avaient été un temps les meilleurs ennemies, pour devenir de réelles amie et avancer ensemble dans la même direction, elles s'étaient serrées les coudes tant et tant de fois, elles avaient connus l'adversité, les doutes, les douleurs mais aussi des joies ensemble... Rejoindre à ce moment cette grande dame était un honneur pour la rouquine, mais cela elle n'en dirait rien en ce jour.

Juste avant de ne s'arrêter devant la licorneuse son regard glissa lentement, furtivement vers un autre membre du haut conseil.
Elle s'arrêta enfin, ses émeraudes à nouveau sur les traits de la jeune femme... Esquisse d'un sourire vite effacé. Elle laissa les éléments prendre le dessus pour ne se concentrer que sur sa vis à vis, sur son visage, ses yeux, ses lèvres, et n'entendre à présent que sa voix...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sindanarie

avatar

Nombre de messages : 2101
Grade : Cavalier
Date d'inscription : 05/04/2009

Feuille de personnage
Nom: Sindanarie
Rang de noblesse: Vicomtesse, Dame
Rôle/grade: Cavalier

MessageSujet: Re: D'azur et d'argent - quand la Licorne surplombe l'océan   Mer 27 Juin 2012 - 11:48

Bien sûr, la remontrance initiale de Bess avait fouetté les sangs de la Carsenac. Elle qui pensait avoir été suffisamment discrète pour n'avoir dérangé qu'un minimum de monde s'était manifestement fourré le doigt dans l'oeil, jusqu'au coude. Cela lui apprendrait à partir sans savoir où était exactement sa destination, et que les paysans normands étaient bien moins matinaux que ceux des provinces en guerre. Ce qui était toujours bon à savoir...

Bien sûr, donc, le Cavalier avait eu les sangs fouettés dès les premiers mots du Grand Maître destinés à appeler le premier Homme d'Armes qui devait devenir Ecuyer, et dont le nom lui arracha un demi-sourire. Ce choix-là, elle l'approuvait sans réserve. Le serment déjà tant entendu résonna une nouvelle fois. L'Ordre comptait un nouveau membre.

Et le nom suivant arracha un franc sourire à la Carsenac. Blackhorn de Kernow... L'un des premiers Hommes d'Armes qu'elle avait accueilli quand elle était leur responsable. Une volonté de fer. Peu de questions, mais toujours judicieuses. L'impatience d'agir, d'avancer. La soif d'apprendre... Il les avait toujours manifestées, d'aussi loin qu'elle se souvienne. Le voir s'avancer et l'entendre prononcer un serment qui avait également, bien des années avant, passé ses lèvres furent de véritables instants de joie. Comme lorsque l'on voit un apprenti perdu de vue accéder à la maîtrise.

Puis vint Elias. Peu connu de la Carsenac, discret, souvent là, toujours en mission, ombre du Grand Maître et de son époux, intronisé à son tour. Et un compliment, un vrai, non voilé de quelque manière que ce soit, fut prononcé par Bess, arrachant un nouveau sourire à Sindanarie. Plus une chose est rare, plus elle est appréciée, dit-on. Le jeune homme devait certainement l'estimer à sa juste valeur. Trois nouveaux Ecuyers, donc, entraient dans l'Ordre, rejoignaient les rangs des Frères et Soeurs en la Licorne.

Mais la cérémonie ne s'arrêtait pas là... Non. Le Haut Conseil ne faisait pas les choses à moitié. Naméo. On passait à la vitesse supérieure, à l'échelon d'au-dessus, au niveau suivant, bref, on attaquait les Ecuyers qui allaient accéder à l'Errance. Et pas avec la moindre... Avec Karyaan. Sourire. Elle, si elle ne l'avait pas mérité... Alors sans doute personne ne le méritait-il. Le sourire du Cavalier s'accentua avec le souvenir d'un accrochage au sein du Pavillon des Emissaires limousins, siège de la diplomatie de son Comté, avec celui d'une demande formulée des années auparavant dans une taverne mainoise, avec celui, rapporté, d'une défense acharné au sein des ambassades bourguignonnes et avec celui, tellement heureux, d'un mariage célébré en une petite chapelle d'une Vicomté limousine. Et pourtant, elles se connaissaient si peu, en dehors de cet Ordre... Toute à ces pensées, Sindanarie émergea quand les derniers mots du serment ouvrant l'Errance franchirent les lèvres de Bess.

Et se figea quand Karyaan refusa. Alors ça... En combien ? Trois ans ? En trois ans et quelques, oui, Sindanarie n'avait pas souvenir d'avoir entendu pareille réponse. Impossible... Elle avait su que Flaiche avait demandé à redevenir Homme d'Armes avant de parcourir de nouveau le chemin qui l'avait mené sur le banc où ils étaient en ce jour, sur ces falaises, mais ça... A sa connaissance, c'était unique. Et, curieusement, au milieu de son esprit stupéfié, une idée qui avait germé depuis quelque temps produisit sa première feuille. Les Chroniques de l'Ordre royal de la Licorne mentionneraient ce genre d'événements. Bess reprit, et plop ! Une deuxième feuille poussa sur le germe. Il devait y avoir une morale à chacun de ces événements. Et la morale énoncée par le Grand Maître fut étayée par la reddition sans conditions de la nouvelle Errante. Pour l'heure, la préoccupation majeure de l'Immortelle était de trouver un feuillet quelconque et de quoi écrire.

Machinalement, la dextre remonta la manche gauche de la chemise, à la recherche de la pochette de cuir souple qui l'entourait habituellement. Elle n'y était pas. Grommellement étouffé, suivi d'un ronchonnement intérieur. Manquerait plus qu'elle se fasse de nouveau repérer par la Grand Maître, qui devait être d'une humeur fracassante au vu des regards qu'elle avait lancés. Comme le Haut Conseil, d'ailleurs... Ralentissant autant que possible ses mouvements, les rendant aussi discrets qu'elle le put, la Carsenac tâtonna ses poches. Rien dans la première. Un courrier dans la seconde. Un sourire victorieux traversa brièvement, furtivement, son visage. La fouille reprit jusqu'à trouver un morceau de fusain, caché dans un repli. Lui, elle savait pouvoir l'y trouver. Lentement, les deux furent tirés, la missive couverte de fines lignes tracées à l'encre étalées sur la cuisse droite, maintenue par l'avant-bras, et Sindanarie commença à retranscrire les discours qui venaient d'être échangés. Refus et acceptation passeraient à la postérité, foi de Carsenac ! Prenant soin, néanmoins, de garder une oreille attentive aux mots qui serait prononcé, elle laissa le fusain courir sur la feuille, alors que le sourire renaissait, plus vif que jamais. Ewaele, avec qui elle avait accédé à l'Errance, allait venir la retrouver sur le banc des Cavaliers.

Décidément, malgré l'arrivée un brin en retard, c'était une belle journée qui s'annonçait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Bess Saincte Merveille

avatar

Nombre de messages : 5609
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 08/07/2008

Feuille de personnage
Nom: Bess.scte.merveille
Rang de noblesse: Duchesse de Corbeil
Rôle/grade: Chevalier - Grand Maistre

MessageSujet: Re: D'azur et d'argent - quand la Licorne surplombe l'océan   Jeu 28 Juin 2012 - 10:09

Ahhh Ewae, que les débuts ensembles avaient été dur... et c'est rien de le dire, et la Bess en avait vu des vertes et des pas mûres... mais elle avait renvoyé coup pour coup, faisant même scandal au sein de la COLM en virant les Lieutenants de l'Etat Major. Elle sourit à ce souvenir, c'était la première fois que Bess faisait état de son caractère de cochon, et ce ne fut pas la dernière.

Elles se connaissaient donc, pas de grand grand message à faire passer, Bess n'avait rien à lui apprendre qu'elle ne sache déjà, et Ewae n'avait rien à répondre que Bess ne sache déjà. C'est donc par la franchise qu'elle passa


Ewae, bien que l'usage veuille que je te donne du Errante et bla bla bla, j'irais à l'essentiel, nous nous connaissons depuis assez longtemps pour que je laisse le protocole de côté. Je disais donc Ewae, nous t'avons vu t'éloigner pendant un moment... non pas totalement puisque comme beaucoup tu es des premières à répondre à l'appel, mais dans ton implication dans l'ordre. Et puis tu es revenue, t'investissant un peu plus chaque jour, et le plus souvent dans l'ombre, le dernier en date étant d'avoir gérer le ravitaillement des armées Royales lors de la dernière guerre... certes Elle lève la main pour arrêter dans l'oeuf toute remarquetu n'étais pas seule, mais nous ne demandons pas à ce que chacun soit seul lors des missions voir des charges qu'on leur demande de gérer.

C'est cette nouvelle implication que le Haut Conseil à souhaité mettre en avant, ainsi, je te demande de répéter le serment qui fera de toi un cavalier, dernier rempart de la Chevalerie qui, je l'espère te sera ouvert un jour."Que par ma vie ou ma mort, par mon sang ou mon âme, par ma foi ou ma raison je serve l'Ordre comme je l'ai toujours fait, et à travers lui le Régnant de France et son peuple.

Que je devienne l'élément qui assemble ce qui est épars, que je devienne celui sur qui se reposent les faibles en temps de besoins.

Conformément à notre cri de guerre, Justice et Bravoure, que la Justice guide mon bras, et la Bravoure mon esprit dans les temps de doute.

Que le cavalier que je suis serve de par son cheval, sa lame et sa lance, ainsi que ses couleurs nos préceptes."


Et attention ... la Bess est quelque peu calmée mais rien ne dit qu'elle n'a pas des envies de meurtre

_________________

Guillaume_de_Jeneffe l'a dit :
Citation :
Je plussoie la Bess, sur le coup...
Ce qu'a dit Bess sur la proactivité, je plussoie.
Revenir en haut Aller en bas
Enguerrand_de_lazare

avatar

Nombre de messages : 6515
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 29/05/2007

Feuille de personnage
Nom: Enguerrand de Lazare
Rang de noblesse: Baron du Bazaneix, Seigneur de Saint Julien le Pèlerin
Rôle/grade: Chevalier

MessageSujet: Re: D'azur et d'argent - quand la Licorne surplombe l'océan   Jeu 28 Juin 2012 - 12:35

L'épisode Karyaan passé, le Chevalier avait pu reprendre posture neutre et attentive, pour le plus grand plaisir des accoudoirs de son siège.
Les mots prononcés par la Grand Maitre, certes virulents et directs, n'en avaient pas moins touché juste et il n'aurait pour sa part pu faire mieux en pareille situation.

La licorneuse, passée cette musclée remontrance avait visiblement pris conscience de l'honneur qui lui était fait et de ce que le Haut Conseil, en pareille situation, avait longuement pesé pour et contre d'une promotion à l'aune de fines balances par lui seul connu.
Et c'est donc sans esclandre nouvelle qu'elle avait accepté les attributs de son nouveau rang, rejoignant ensuite ses frères.

Lorsque la Grand Maitre prononça le nom de la future promue, le Capitaine garda cette posture de marbre qui était celle qu'il adoptait à chacun des Chapitres de l'Ordre.
Il était intérieurement, se peut, plus satisfait encore de cette promotion, tant il savait les qualités de la jeune femme et ce qu'elle avait par le passé déjà apporté à la Licorne, et ce qu'elle apporterait encore pour les années futures. Nul choix personnel cependant n'avait guidé son vote concernant cette promotion, tant il s'évertuait en tout temps à ne pas privilégier amis, famille ou plus encore, ses proches devant, à ses yeux, fournir plus que tout autre pour mériter promotion ou récompense, au risque parfois de les voir priver de la juste rétribution qui devait être la leur.

L'échange de regard entre la rousse et le chevalier ne dura qu'un bref instant, nul besoin de s'étendre plus avant, il ne doutait pas un instant qu'elle avait pu lire dans ses yeux la fierté du travail qu'elle avait déjà fourni.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ewaele-de-la-Boesniere

avatar

Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 05/03/2012

MessageSujet: Re: D'azur et d'argent - quand la Licorne surplombe l'océan   Jeu 28 Juin 2012 - 19:18

Elle se mordit la langue un instant car elle aurait bien rétorqué à Bess que ce qu'elle avait fait n'était rien, que cela lui semblait logique en tant que Licorneuse et qu'elle n'attendait rien en retour... Mais vu les évènements précédents elle n'était vraiment pas sure que ça soit le moment d'en rajouter une couche.

Sa voie, elle l'avait choisie depuis longtemps au plus profond d'elle-même, c'était d'une logique imparable après l'éducation qu'elle avait reçue, celui qui ne savait pas cela d'elle ne pouvait pas forcément la comprendre. Où aurait-été mieux sa place que dans un ordre de chevalerie à servir ? Peut-être qu'il y avait eu des hauts et des bas, car au-delà de tout la rousse aimait le respect et cela devait fonctionner en tous sens. Comme tous sans doute ici présents ce jour, elle avait eu des déceptions, même de licorneux, mais cela, à part à certains proches, elle l’avait tû. Mise à rude épreuve, remise en question, chemin long et tortueux, elle avait choisi mais pour en arriver à quoi finalement ? La reconnaissance des siens, de ceux qui comptaient vraiment pour elle, la Licorne comme elle avait toujours aimé la voir, comme à l'époque d'Enguerrand. Bess avait sa place et avait su reprendre les rênes à bien des niveaux... Mais des fois il fallait apprendre à garder les choses pour soi.

C'est les yeux dans les yeux que Bess lui avait parlé, c'est donc ainsi que la rousse prêterait son serment, et au-delà de ces yeux- là ceux de celui qui avait su en quelques secondes lui faire comprendre le plaisir de la voir appeler là en ce jour... Mais elle avait déjà assez fait attendre, Le Grand Maitre allait se poser des questions sur l'attitude de la Boesnière, et encore une fois vous le savez ce n'était pas la peine de jeter de l'huile sur le feu, la Bess devait assez bouillir intérieurement!


"Que par ma vie ou ma mort, par mon sang ou mon âme, par ma foi ou ma raison je serve l'Ordre comme je l'ai toujours fait, et à travers lui le Régnant de France et son peuple.

Que je devienne l'élément qui assemble ce qui est épars, que je devienne celui sur qui se reposent les faibles en temps de besoins.

Conformément à notre cri de guerre, Justice et Bravoure, que la Justice guide mon bras, et la Bravoure mon esprit dans les temps de doute.

Que le cavalier que je suis serve de par son cheval, sa lame et sa lance, ainsi que ses couleurs nos préceptes."


Bah voilà que demander de plus ? La suite maintenant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Bess Saincte Merveille

avatar

Nombre de messages : 5609
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 08/07/2008

Feuille de personnage
Nom: Bess.scte.merveille
Rang de noblesse: Duchesse de Corbeil
Rôle/grade: Chevalier - Grand Maistre

MessageSujet: Re: D'azur et d'argent - quand la Licorne surplombe l'océan   Dim 1 Juil 2012 - 1:15

Ah ben voilà ! ça c'est du serment rendu ! les yeux dans les yeux, de la ferveur dans la voix. Pas de non, pas d'hésitation ... rien de rien. Nan mais voilà quoi ! Bess retiend un soupire de soulagement parce que oui àelle a beau dire qu'elle savait déjà que tout se passerait bien, tout au fond d'elle même une petite crainte de rien du tout du tout. Ouai des fois que ça serait sa fête et que personne lui aurait dit... genre voyez ?

Enfin tout ça pour dire que Bess était rudement soulagée, le regard plongé dans celui d'ewae (ou l'inverse à vous d'voir) un fin sourire au coin des lèvres... tudieu qu'elles avaient fait de la route depuis leur première rencontre. Bon elle n'allait pas ressasser puisqu'elle l'avait déjà fait avant, mais quand même.... c'est donc avec un grand sourire que la GM reprit son petit manège, quelques pas pour aller chercher quelques objets pour le moins ... encombrant, enfin pas encombrant mais disons que quand on n'a que deux mains comme tout l'monde... enfin bon elle à l'habitude depuis le début de la cérémonie, et c'est pas une tite lance qui va l'emmerder. Et donc Bess reprit la parole tout en faisant sa distribution.


Ma chère Ewae, par ce serment te voici maintenant Cavalier de l'Ordre Royal de la Licorne. Voici tout d'abord l'étendard représentant ton appartenance au rand des Cavalier; Voici une lance, pour frapper les ennemis de la Couronne ... ou tous ceux qui oseraient t'empêcher d'accéder à ces ennemis... enfin voici des éperons, pour mener ta .... Et un sourire en coin monture.

Et on laisse un blanc avant d'ajouter L'étalon qui va avec t'attends aux écuries, à toi de le dresser comme il se doit. Comment ça vous y voyez un message subliminal ? meuhhhh non elle n'oserait pas la Bess !!!!

Tu peux maintenant rejoindre le banc des cavaliers.

_________________

Guillaume_de_Jeneffe l'a dit :
Citation :
Je plussoie la Bess, sur le coup...
Ce qu'a dit Bess sur la proactivité, je plussoie.
Revenir en haut Aller en bas
Ewaele-de-la-Boesniere

avatar

Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 05/03/2012

MessageSujet: Re: D'azur et d'argent - quand la Licorne surplombe l'océan   Dim 1 Juil 2012 - 13:17

Avait-elle entendu un léger soupir quand elle avait fini de réciter sa tirade ? Soupir de soulagement du Grand Maitre ? Peut- être après tout. Avait-elle craint que la rousse puisse lui souhaiter sa fête ? Pourtant ce n'était pas aujourd'hui si ? Pour le coup Ewa sourit à son tour, répondant à celui de Bess.

La rouquine regarda sa vis à vis s'éloigner, se charger de tout un attirail apparemment pas facile à porter de leurs deux petits bras frêles de femme -oui bon elle exagérait, mais c'était marrant de voir la limousine chargée et essayer de se dépêtrer de si peu, elles qui avaient l'habitude de porter armures et armes bien plus encombrantes, mais il est vrai que des fois dans le vif de l'action il y a des poids qui nous paraissaient dérisoires.-

Ah oui mais non c'était pour elle tout cela? Il allait falloir qu'elle porte à son tour étendard, lance et éperons, qu'elle descende de l'estrade pour rejoindre le banc des cavaliers ? Boudiou ça commençait à se compliquer, et du petit sourire qui s'était affiché en regardant faire la Bess, il ne restait plus rien en se demandant si elle n'allait pas finir par faire un roulé boulé au milieu des autres licorneux.

Bon ben apparemment pas le choix, elle allait quand même pas appeler un homme d'armes pour la décharger momentanément de ce beau et magnifique fardeau et non, elle n'était, pour une fois, pas ironique, juste que se connaissant elle n'était vraiment pas sure que tout finisse bien pour elle ou son nouvelle équipement.
Mais elle déchargea par obligation les bras du Grand Maitre qui avait une cérémonie à finir et avait déjà eu assez d'émotions pour le jour sans qu'elle en rajoute à sa sauce.
Et c'est une rouquine pas très équilibrée dans le port de sa charge qui fit demi- tour pour rejoindre les siens, un pas après l'autre, et oui c'était déjà comme cela que l'on se déplaçait à l'époque, tanguant un poil dans les marches pour rejoindre la terre ferme, mais se maintenant debout contre vent et marée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Bess Saincte Merveille

avatar

Nombre de messages : 5609
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 08/07/2008

Feuille de personnage
Nom: Bess.scte.merveille
Rang de noblesse: Duchesse de Corbeil
Rôle/grade: Chevalier - Grand Maistre

MessageSujet: Re: D'azur et d'argent - quand la Licorne surplombe l'océan   Mar 3 Juil 2012 - 10:00

et toc ! y a pas d'raison qu'il n'y ait que la Bess qui se trimbale les mains pleines namého. Et une Ewae qui s'éloigne, l'air aussi empétrée que si l'ivresse n'était pas loin. Bon pas de dégringolade en bas des marches ... flûte ! c'est raté !

Elle est méchante la Bess hein ? mais non voyons elle n'en pense pas un mot, enfin ça ne l'empêche pas d'afficher un petit sourire en coin en regardant cette amie de longue date rejoindre les Cavaliers..... Cavaliers sur lesquels Bess maintient son attention. Car oui, aprés deux ans, il est un Cavalier qui va gravir ces marches pour aller un petit peu plus haut, même si cette fois c'est plus symbolique car si celle qu'elle va appeler l'est déja, ça n'est pas au nom de la Licorne. Seul hic, s'il en est une qui est capable de nous refaire le coup de la Karyaan c'est elle .... d'ailleurs c'est d'elle que Bess s'attendait à avoir des réticences. Bon en même temps vu que cette scène a déjà eut lieu, avec un peu de chance ça passera tout seul.


J'appelle maintenant le Cavalier Marie Alice.

_________________

Guillaume_de_Jeneffe l'a dit :
Citation :
Je plussoie la Bess, sur le coup...
Ce qu'a dit Bess sur la proactivité, je plussoie.
Revenir en haut Aller en bas
Perrinne

avatar

Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 29/03/2012

MessageSujet: Re: D'azur et d'argent - quand la Licorne surplombe l'océan   Mar 3 Juil 2012 - 10:11

Après une courte banalité rendue à la Grand Maitre, quelques saluts à l'égard des quelques têtes qu'elle connait dans cet Ordre, elle a rejoint la place qui lui avait été réservée. Sa présence en ce lieu, de même que la place bien visible sur le coté ont du mettre la puce à l'oreille de certains, à n'en pas douter. En effet, la présence d'un héraut et tout son attirail ne sont requis que pour des cas et situations bien particuliers.

Cependant, elle était bien là, tout ouie, écoutant les motifs, les refus, les justificatifs.
Observant les mimiques, les grimaces, les sourires.

Devant cette pantomime qu'elle découvre pour la première fois, aux premières loges même, elle est aux aguets.
Elle découvre, la jeunette toujours plongée dans les documents poussiéreux de sa tour isolée.
Elle découvre, la jeunette qui ne connait que le grand écart que font ceux qui n'ont contact au final qu'avec les touts petits de ce monde quant elle les interroge pour savoir à qui ils paient cens et dimes afin de faire les relevés héraldiques des terres seigneuriales, et les tout grand de ce monde pour qui elle officie lors des cérémonies propres au monde des nobles.
Cette commanderie, son Ordre, c'est un tout nouveau monde pour elle. Monde qu'elle ne connait que par les récits et les textes et non par la réalité journalière. Sa seule expérience étant celle des ravitaillements effectués pour les armées durant les manœuvres à l'encontre du Ponant.

Elle observe, elle écoute, elle découvre, la jeunette mais... elle fourbit également ses armes personnelles faites d'encre, de velin, de pigments et de cire. Ces armes que certains décrient par les règles qui les entourent, ces armes que d'autres craignent par les sentences qu'elles engendrent, ces armes que certains manient tout autant avec maladresse, voir avec une autorité usurpée.

Et tandis que défilent les serments et les visages, elle se rappelle ses propres serments...
Revenir en haut Aller en bas
Mariealice

avatar

Nombre de messages : 5834
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 19/11/2007

Feuille de personnage
Nom: Marie Alice
Rang de noblesse: Un truc ou deux....
Rôle/grade: Chevalier errant

MessageSujet: Re: D'azur et d'argent - quand la Licorne surplombe l'océan   Mar 3 Juil 2012 - 11:15

Bon Karyaan s'était finalement décidée. Flûte. Non mais pas flûte qu'elle l'ait fait mais du coup sa chausse n'avait pas servi. Du coup il fallait la ranger bien au chaud dans la besace. Normalement. Mais finalement puisqu'à la suite ce fut la rousse qui se trouva appelée, l'arme de destruction toute relative resta dans la main de la brune. Un acte manqué sans doute.

Le serment cette fois se passa normalement. Incroyablement la rousse se tenait tranquille. Wouaou. C'était la fête. Bon voilà c'était fait mais le côté périlleux n'était pas complétement évacué au vu de ce qu'avait la cavalier dans les bras. Enfin sur les bras. Le temps de la descente le suspens fut à son comble. Manquerait une marche? Ferait un roulé boulé tandis que lance et compagnie volaient dans les airs? Mais non, elle finit par se poser sur le banc, saine et sauve. Un sourire et alors qu'elle allait la féliciter voilà que son nom résonnait dans les airs. Demi-tour de la tête. De quoi?


Euh....

Ah non c'était bien elle vu que tout le monde la regardait, ou presque. Donc elle se leva et s'approcha de Bess, pas trop vite mais pas trop lentement non plus, jetant quand même des coups d'oeil, notamment au brun et au frangin. Montée des marches tout en souplesse avant d'atterrir devant la limousine. Toujours aussi bien carrossée d'ailleurs. Enfin cela c'est Baile qui aurait pu le dire.

Oui?

Et pour ceux qui ont suivi, oui oui, la chausse, elle l'avait toujours à la main.

_________________

Duel gagné: 1 (Mackx)
Guillaume_de_jeneffe a écrit:
Par contre, pour ce que tu dis, Marie, je plussoie à 100%. Ca aussi, tu peux l'encadrer^^.

Pour le souvenir de l'irl à Bruges, faut montrer les deux faces nan mais!
Revenir en haut Aller en bas
Baile

avatar

Nombre de messages : 4085
Date d'inscription : 17/04/2010

Feuille de personnage
Nom:
Rang de noblesse:
Rôle/grade: Chevalier - Grand Maître de l'Ordre royal de la Dame Blanche à l'Ecu vert

MessageSujet: Re: D'azur et d'argent - quand la Licorne surplombe l'océan   Mar 3 Juil 2012 - 12:25

La Baile ne se disait pas que Bess était bien carrossée. Elle n'avait d'yeux que pour Marie là hein? Toujours aussi bien carrossée d'ailleurs... Dire qu'elle attendait ce moment avec impatience serait une légère entorse à la réalité des choses. Elle l'espérait, la Blanche, ça oui. Durant ces deux dernières années où la Baile l'avait longuement côtoyée lors d'interminables missions, elle avait non seulement réussi à apprivoiser la femme qu'était Marie, mais elle avait aussi appris à la connaître. Et ce qu'elle avait découvert avait tout simplement contribué à l'attacher durablement à la Violette.

Marie avait été Chevalier de la Commanderie, elle était Chevalier de France, et il était temps qu'elle devint aussi Chevalier de la Licorne, elle qui n'avait jamais recherché ce titre, mais qui avait toujours tout donné de sa vie, de son temps, de ses biens, sans rechigner, sans se poser de questions, à son Ordre, au Royaume, et à tout un chacun qui avait combattu sous le même étendard qu'elle. Certes, elle avait son caractère, bien trempé, comme toute grande femme qui se respecte, mais elle avait aussi donné à la Blanche la seule chose qui lui importait dans sa vie, la confiance.

Et elle était heureuse en cet instant, la Rebaile qui n'en était plus une. Cependant, afin d'éviter les pièges d'une sensiblerie qui lui hérissait les poils de la main, elle colla instinctivement à sa réputation-forteresse, et reluqua Marie autrement qu'une simple amie devrait le faire, se demandant comment réagissait son corps alors que la Violette s'avançait vers l'estrade et rejoignait Bess et Normandie...

En plein dans ses pérégrinations "psycho-sexologiques", la Blanche arrêta quelques instants son regard sur la blonde héraut. Que pensait-elle en cet instant, si d'aventure elle pensait quelque chose?... Ce n'était pas n'importe qui qu'elle allait adouber, mais celle avec qui sa mère, cette éternelle Nachue, avait partagé bien des choses, pour rester pudique avec les mots. Inconsciemment et à l'insu de son plein gré, la Baile sortit de l'ombre du dos licorneux qui la protégeait et fit quelques pas en avant, afin de mieux voir ce qui allait suivre.

_________________

I never saw a wild thing feel sorry for itself. A little bird will fall frozen from a bough without ever having felt sorry for itself.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: D'azur et d'argent - quand la Licorne surplombe l'océan   

Revenir en haut Aller en bas
 
D'azur et d'argent - quand la Licorne surplombe l'océan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Saint Seiya Online (by Perfect World)
» Quand on manque d'argent .. [PV Yozora]
» Blog de Marc Bazin: Combien d'argent pour «sauver» Haïti ?
» Dossier Corruption 2:L'ONU et l'argent vole par JC Duvalier
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ordre Royal des Chevaliers de la Licorne :: Ryes et les environs de la Forteresse :: Ryes, les champs et les abords de la forteresse-
Sauter vers: