Ordre Royal des Chevaliers de la Licorne


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Cérémonie d'adoubements, 18 avril 1463

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
MalwynNC

avatar

Nombre de messages : 289
Grade : Errant
Date d'inscription : 04/05/2013

Feuille de personnage
Nom: Malwyn
Rang de noblesse: Seigneur de Chançay
Rôle/grade: Errant

MessageSujet: Re: Cérémonie d'adoubements, 18 avril 1463   Sam 23 Mai 2015 - 10:13

Je jetais un oeil à Guillaume puis relâcha mon arme. La cérémonie continuait comme si de rien était. Fool puis Shiska et enfin Sya. Un long souffle presque imperceptible. Je tournais la tête en direction de Karyaan qui semblait être en colère contre quelque chose. Je haussais un sourcil me demandant si c'était parce que l'homme qui était là lui procurait ce sentiment. Je me concentrais à nouveau sur la cérémonie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Rhuyzar

avatar

Nombre de messages : 2874
Grade : Chevalier Errant
Date d'inscription : 17/09/2006

Feuille de personnage
Nom: Rhuyzar
Rang de noblesse: Aucun
Rôle/grade: Chevalier Errant

MessageSujet: Re: Cérémonie d'adoubements, 18 avril 1463   Lun 25 Mai 2015 - 1:02

L'assentiment silencieux de son Frère Flamand avait, semble-t-il, suffi à calmer les velléités d'intervention musclée des Licorneux les plus aux aguets. Bien qu'aucun mouvement n'ait été entamé ou qu'aucun cri n'ait été poussé, il n'avait pas pu ne pas sentir cette évidente tension qui en avait gagné certains. Et c'était plutôt flatteur, au fond, qu'un homme de son âge et dans son état parvienne à provoquer encore ce genre de réactions. Les gantelets et l'arme visible y étaient surement pour beaucoup, bien qu'il se ferait surement facilement maitriser par tous ces jeunes gens qui s'entrainaient avec bien plus de sérieux que lui et dont la condition physique était nettement moins déplorable.

Il suivait le cérémoniel avec un intérêt certain, réprimant une grimace en constatant que certains gestes avaient changé et qu'on frappait désormais les adoubés. Il connaissait le sens mais n'en partageait guère la symbolique. Le caractère profondément affectueux et paternel d'Erwyn avait-il fini par déteindre complètement sur lui ?

Il ne put retenir également quelques regards discrets en direction de sa nièce qui l'ignorait superbement. Et à raison surement. Le deux fois mort s'offrait le droit à un troisième décès. Il n'était jamais plaisant de voir ressurgir de vieux démons des placards et Rhuyzar en était un d'un acabit particulier. Ils auraient surement beaucoup de choses à se dire. Ou très peu. Il savait, en prenant le chemin du retour, qu'il allait au devant de nombre d'incertitudes et de questions. Revenir à la vie n'est jamais un acte parfaitement anodin.

Il sourit quand Guillaume commença son discours et appela la jeune femme à le rejoindre. Les promotions éclairs n'étaient pas une véritable tradition mais elles contrebalançaient la lenteur avec laquelle l'Ordre, parfois, récompensait ses membres les plus émérites. Elles faisaient en quelque sorte partie d'un processus qui rendait l'instant encore plus solennel. Le chemin était long jusqu'au Collier. Que le Haut Conseil considère comme nécessaire de le raccourcir devait être ressenti comme un honneur et le don d'un poids important impliquant beaucoup de choses. Ellesya le savait surement.

A son passage il extirpa sa main de sous sa cape et posa le gantelet sur le manche de son fauchon. Certes il la connaissait peu, mais ils partageaient un sang commun. Il avait aimé sa mère et appris de son père. La voir s'engager sur le chemin de la Chevalerie ne pouvait finalement que le réjouir, malgré qu'il ait conscience, peut-être plus que quiconque du prix des choses.

Cette fois, au moins, il serait là.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume_de_Jeneffe

avatar

Nombre de messages : 4868
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 16/07/2005

Feuille de personnage
Nom: Guillaume_de_Jeneffe
Rang de noblesse: Chevalier
Rôle/grade: Grand Maistre

MessageSujet: Re: Cérémonie d'adoubements, 18 avril 1463   Mer 27 Mai 2015 - 23:15

La jeune fille qui se tenait devant lui était certainement l'une de celles que, en Ryes, Guillaume connaissait le mieux. La faute au caractère de la Louveterie, qui ne vous lâchait pas dès lors qu'elle vous avait attrapé, d'autres pourraient en témoigner à aussi bon droit que lui, et aussi au réel retrait du monde que le Flamand semblait vivre depuis des mois. Certes il tentait de lutter mais, il le sentait, les choses étaient moins faciles qu'avant. Là était donc la cause de la joie triste qu'il ressentait. La joie de voir une personne qu'il estimait devant lui pour recevoir l'adoubement, la tristesse de faillir à son devoir. Il jugeait d'ailleurs cela bien ironique de se trouver ainsi devant tous, comme si de rien n'était. Et il sentit, à ce moment, le devoir qui était encore le sien, tant que la vie ne l'abandonnerait pas. « Tout pour elle », aurait pu dire un autre, cette Licorne qui surpassa, au fond il le savait, toutes celles qu'il avait aimées.

« Sœur, te voici désormais devant nous pour, à ton tour, porter le collier de chevalerie. Ce collier est un joug, qui te liera aux devoirs et obligations d'une vie de service. Une marque dont tu ne pourras jamais te défaire sans forfaire à tes engagements et ta morale. Plus encore qu'hier, tu vas t'y lier intimement, presque physiquement. D'autres te suivront bientôt, je n'en doute guère, qui occupent encore les bancs en ce jour, de ceux avec lesquels tu as tant vu et vécu. Mais cela, jamais, ne te guérira de la solitude que ressent tout chevalier. Solitude devant l'immensité de la tâche, solitude devant le mépris qu'on nous témoigne, solitude au long des sempiternelles journées de marche et de garde en l'attente d'une guerre qu'on nous promet sans nous offrir, solitude d'être incomprise, parfois même parmi ceux qui te sont le plus proches. Cet avenir de peine et de chagrin, en veux-tu, pour l'Ordre et pour toi ? »

Ici encore, à nouveau, il laissa le même petit silence s'établir dans le village, comme pour laisser le temps à l'errante de reculer, une dernière fois.

« Si telle est ta décision, alors, répète après moi les mots qui feront de toi la chevalier Ellesya de l'Ordre royal de la Licorne.

Qu'il soit su de mes frères et de mes sœurs, aujourd'hui en ce lieu, et à jamais pour les siècles des siècles, que moi, Ellesya de la Louveteri Arduilet, ayant été reconnue par mes pairs comme digne de porter haut les couleurs de notre ordre deviens par cet écu chevalier de plein droit de notre ordre.

Que les hommes, enclins au mal, et le démon qui parfois sommeille en eux prennent garde à mon bras, qui tel Michael, tel Lancelot, se fera le gardien des faibles et des opprimés, pour aujourd'hui et tant que Dieu me prêtera vie.

Que nul n'ignore que la Justice et la Bravoure guident ma route, et que je ne crains pas le mal.

De par ma bouche je déclare, que nul homme, paysan, soldat, noble ou roy ne pourra me soustraire à mon serment.
Qu'il soit su aux oreilles de tous qu'aujourd'hui en ce jour je reste un fils de la Licorne.
Qu'il soit su aux oreilles de tous aujourd'hui que je jure allégeance à sa majesté Angelyque, Reyne de France par la grâce de Dieu, à la vie et à la mort. Que si par ma vie ou ma mort, par ma langue, mon esprit ou ma lame, je puis le servir et le défendre, je n'aurai nulle hésitation, nulle contrainte, nul obstacle face à moi.
Qu'il soit su aux oreilles de tous aujourd'hui que je jure allégeance à l'ordre royal de Chevalerie de la Licorne, et par la même à la personne de Bess Saincte Merveille Rouben, son Grand Maître. Je jure de la protéger, l'assister, la secourir face à n'importe quel péril, face à n'importe quelle adversité.
Qu'il soit su aux oreilles de tous aujourd'hui que je jure fidélité au peuple de France, pour aujourd'hui et à jamais. Que de par mon bras je défendrai veuve, orphelin, innocent, simple d'esprit, opprimé, éclopé, ou simple paysan, comme n'importe quelle autre personne de ce royaume.
Que je combattrai de toutes mes forces le mal sous toutes ses formes. Que je combattrai tyrans, guerriers assoiffés de mort, mafioso avec la même efficacité, et le même sens du devoir.
Que je ferai respecter à jamais Honneur, Justice, Bravoure, Loyauté, Bonté d'âme, et mes valeurs.

Que la devise séculaire de l'ordre devienne mienne par ma bouche qui la prononce, et que

JUSTICE ET BRAVOURE

devienne le mot d'ordre de mon attachement au royaume. »

_________________

MarieAlice a écrit:
Ensuite, pas mieux que Guillaume

Cerridween, un jour qu'elle regrettera probablement longtemps, a écrit:
t'as raison
Revenir en haut Aller en bas
Ellesya

avatar

Nombre de messages : 2213
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 12/05/2012

Feuille de personnage
Nom: Ellesya de la Louveterie Arduilet
Rang de noblesse: On s'en balance. Ca revient à larbin dans tous les cas.
Rôle/grade:

MessageSujet: Re: Cérémonie d'adoubements, 18 avril 1463   Jeu 28 Mai 2015 - 10:33

Le regard gris bleuté était tout à fait braqué sur les traits de celui qui fut un ami avant d’être un parrain et un frère. A y repenser, c’était tout de même à cause de la Licorne qu’ils s’étaient connu, que 5 ans auparavant, elle lui avait envoyé un pavé pour lui demander de lui parler du Taureau furieux dont elle honnissait la mémoire, de l’instruire de ce que l’Ordre savait du dernier repos du Corbeau et de veiller sur le Lionceau en Flandres. Toute une ménagerie pour finalement se retrouver ce jour environné de chimériques équidés. Avec en prime, le retour d’un fantôme.

Avec la plus intense attention, Ellesya écouta les paroles de Guillaume. Non sans raison, sa devise était « entre chien et loup ». Si les sens de cette devise étaient variés et lui collaient à la peau, à l’âme, l’un de ceux-ci recouvrait justement cette laisse qu’elle s’était passée au col sciemment. Aussi les primes paroles du Chevalier s’accordèrent sans mal à ses pensées. Elle fut toutefois tentée de lui demander, sur le ton taquin de leurs échanges hors Ryes, tel qu’au mariage de son frère, si il n’eut pas mieux valu le chanvre de suite vu la présentation faite de la suite de son existence.
Ah la solitude et les peines…
Solitude devant l'immensité de la tâche ? Check.
Solitude devant le mépris qu'on nous témoigne ? Check.
Solitude au long des sempiternelles journées de marche et de garde en l'attente d'une guerre qu'on nous promet sans nous offrir ? Idem.
Solitude d'être incomprise, parfois même parmi ceux qui te sont le plus proches ? Itou.
Alors d’où lui venait cette angoisse sourde qui lui tordait le ventre désormais ?
Discrètement, son souffle glissa longuement de ses lèvres pour chasser les serpents imaginaires qui lui fourrageaient les tripes, lui enserraient le cœur et lui nouaient la gorge.
Nouvelle goulée d’air pour répéter le serment qui allait tout et rien changer à la fois.


Mieux vaut que mes peines et solitudes aient un sens. Aussi, en priant Saint Nicolaïde et le Bienheureux Girtan de m’aider à ne pas dévier de ma voie…

Très bref silence, pour reprendre sa respiration et se concentrer sur ces mots qu’elle a maintes fois écrit et murmurés en oeuvrant sur son projet encore inabouti sur les adoubements passés.

Qu'il soit su de mes frères et de mes sœurs, aujourd'huy en ce lieu, et à jamais pour les siècles des siècles, que moi, Ellesya de la Louveterie Arduilet, ayant été reconnue par mes pairs comme digne de porter haut les couleurs de notre Ordre, deviens par cet écu chevalier de plein droit d’icelui.

Que les hommes, enclins au mal, et le démon qui parfois sommeille en eux, prennent garde à mon bras, qui tel Michael, tel Lancelot, se fera le gardien des faibles et des opprimés, pour aujourd'huy et tant que Dieu me prêtera vie.

Que nul n'ignore que la Justice et la Bravoure guident ma route, et que je ne crains pas le mal.

De par ma bouche je déclare, que nul homme, paysan, soldat, noble ou roy ne pourra me soustraire à mon serment.
Qu'il soit su aux oreilles de tous qu'aujourd'huy en ce jour je reste une fille de la Licorne.
Qu'il soit su aux oreilles de tous aujourd'huy que je jure allégeance à sa majesté Angelyque, Reyne de France, à la vie et à la mort. Que si par ma vie ou ma mort, par ma langue, mon esprit ou ma lame, je puis le servir et le défendre, je n'aurai nulle hésitation, nulle contrainte, nul obstacle face à moi.
Qu'il soit su aux oreilles de tous aujourd'huy que je jure allégeance à l'ordre royal de Chevalerie de la Licorne, et par la même à la personne de Bess Saincte Merveille Rouben, son Grand Maître. Je jure de la protéger, l'assister, la secourir face à n'importe quel péril, face à n'importe quelle adversité.
Qu'il soit su aux oreilles de tous aujourd'huy que je jure fidélité au peuple de France, pour aujourd'hui et à jamais. Que de par mon bras je défendrai veuve, orphelin, innocent, simple d'esprit, opprimé, éclopé, ou simple paysan, comme n'importe quelle autre personne de ce royaume.
Que je combattrai de toutes mes forces le mal sous toutes ses formes. Que je combattrai tyrans, guerriers assoiffés de mort, brigands avec la même efficacité, et le même sens du devoir.
Que je ferai respecter à jamais Honneur, Justice, Bravoure, Loyauté, Bonté d'âme, et les valeurs qui sont miennes.

Que la devise séculaire de l'ordre devienne mienne par ma bouche qui la prononce, et que

« JUSTICE ET BRAVOURE »

deviennent les mots d'ordre de mon attachement au royaume.



Et hop, la traumatisée des engagements perpétuels les avaient lâchés ces mots. Sans faillir, sans buter –en tout cas, dans sa lancée, elle n’en a pas l’impression -, et avec conviction, surtout ce qui concernant l’Ordre et les braves gens.

_________________

*Adoratrice du vénérable maître du Groumpftibousouc*
Sya : "J'ai encore dit une bêtise ?" - Julios : "Pas plus que d'habitude"
Revenir en haut Aller en bas
http://amboise-vouvray.actifforum.com/
Julien Giffard

avatar

Nombre de messages : 406
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 11/09/2011

MessageSujet: Re: Cérémonie d'adoubements, 18 avril 1463   Sam 6 Juin 2015 - 22:11

Adoubement à la chaîne. Au bout d'un moment il devenait difficile de trouver des mots différents. En même temps, ce n'était pas les siens qui étaient important mais ceux de Guillaume. Le GEF procéda donc poliment en respectant le rituel, mais à force avec redondance, au dernier adoubement.

Plat de l'épée sur son épaule gauche.

Moi, Julien Giffard, Chevalier et Grand Ecuyer de France, par la grâce du Très-Haut et par les prérogatives qui sont les miennes,

Puis à l'épaule droite

Par Christos, Saint-Jean, Saint-Georges et Saint Michel,

Et maintenant l'épée sur le sommet de sa tête

T'élève, soeur Ellesya, à la dignité de Chevalier

Puis la gifle du plat de la main

La gifle que tu viens de recevoir est la dernière que tu accepteras sans répliquer. Désormais tu défends l'honneur de tous tes frères et sœurs Chevaliers, tous Ordres confondus.
Lève toi chevalier, et fais face au reste du monde!


Fini pour sa partie. Aux autres de jouer désormais.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Liloia_de_baish

avatar

Nombre de messages : 10
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 13/10/2013

MessageSujet: Re: Cérémonie d'adoubements, 18 avril 1463   Lun 8 Juin 2015 - 19:43

Une dernière fois je me levais et abattit mes caducées sur le sol de l’estrade. Blam! Blam! Puis encore une fois, je dis les paroles consacrées.

J'entends bien les serments dont je suis ce jour témoin, et qui donnent naissance à un nouveau Chevalier.
Chevalier Ellesya, vous rejoignez aujourd'hui notre communauté. Soyez vaillante, loyale et généreuse, comme vous l’êtes toujours.
C'est avec plaisir que je vous donne maintenant le contreseing qui officialise votre nouveau statut, avec toutes mes plus sincères félicitations!

Pour un peu je lui aurait bien donné la brassée, comme on fait à Sépulcre, mais pas plus que le cry de Deus Lo Vult, je n'osais m'approcher. Je restait sérieuse, souriante et sereine , comme il sied à un héraut... enfin du moins comme j'imaginais qu'il sied à un héraut.

Citation :

- CONTRESEING d'ADOUBEMENT -


    A tous présents et à venir, Nous, Liloia de Jacetania de Baish, dicte Sépulcre, témoignons :


      - Que nous avons bel et bien recu demande et patente d'adoubement de la part du Haut Conseil de l’Ordre Royal de la Licorne, à l'égard de Ellesya de la Louveterie Arduilet [IG : Ellesya] , telle que ci-jointe,
      - Qu'en ce jour, nous avons assisté à l'adoubement et l'échange de serment entre le Grand Ecuyer de France Julien Giffard et l'impétrante Ellesya de la Louveterie Arduilet ,
      - Que nul veto ne fut formulé au préalable par le Grand Ecuyer de France comme en témoigne le document joint,
      - Que cet échange de serments et acte d'adoubement se sont déroulés dans le respect des lois héraldiques en la matière et des coutumes établies au sein de l'Ordre,
      - Que les armes du Chevalier Ellesya de la Louveterie Arduilet seront prochainement peintes et qu'elle a reçu l'écu d'argent lors de son adoubement.




    Ellesya de la Louveterie Arduilet est désormais connu sous le nom du Chevalier Ellesya de la Louveterie Arduilet , Chevalier de l’Ordre royal de la Licorne.

    Et pour que nul ne puisse infirmer cet octroi, apposons notre scel.



    Fait en Normandie en la commanderie de l'Ordre sise à Ryes, ce 18e Jour du mois d'avril 1463,


Citation :
Le Haut Conseil de l’Ordre Royal de la Licorne,
à Julien Giffard, Grand Écuyer de France
à Agnès de Saint Just, dicte Montjoye, Roy d'Armes de France

Salut et connaissance de vérité.

Que connute chose soit à vous que nous désirons faire de Fool.deboishardy, d'Ellesya et de Shiska, des chevaliers de l’Ordre royal de la Licorne. Ils ont en effet, depuis qu’ils sont devenus membre de notre Ordre, fait la preuve quotidienne de leur implication en son sein et de leur engagement au service de la France.

Chaque membre s'investit en fonction de ses compétences, de ses envies.
Fool l'a fait plus particulièrement en se chargeant de la défense de notre forteresse, en accueillant puis encadrant et formant les nouvelles recrues de notre Ordre. C'est lui qui accompagne leur premier pas parmi nous et il a su gérer efficacement ces jeunes hommes d'armes encore ignorants.
Ellesya, quand à elle, s'est beaucoup investi dans le fonctionnement de l'Ordre, en particulier en faisant renaître notre hérauderie de ses cendres en l'absence de "Licorne". Mais elle a également apporté sa contribution à l'évolution de notre charte et, hors de l'Ordre, son implication en Touraine n'est plus à démontrer. [Précisons qu'elle n'est encore qu'Errante dans notre Ordre et que traditionnellement nous n'adoubons pas avant d'avoir atteint le grade de "Cavalier" mais cela s'est déjà vu par le passé et notre Charte est en pleine modification pour supprimer ce grade de "Cavalier".]
Shiska, lui, est parmi nous depuis maintenant des années et sa loyauté n'a jamais failli. Il fut longtemps l'assistant de notre maître d'armes et participait à la formation au combat de nos membres, discipline ô combien importante pour un Ordre Guerrier comme le notre.

Enfin, il va sans dire que ces trois membres respectés de notre Ordre ont été de toutes les missions, quelles qu'elles soient et dans tout le royaume, seuls, parfois accompagnés, au gré des ordres et des demandes.

Ainsi donc, nous les jugeons digne des préceptes de la Chevalerie que nous incarnons, et souhaitons les récompenser comme il le mérite, en les adoubant Chevaliers de la Licorne.

Fait en Ryes, le 20ème jour de décembre de l'an de grâce 1462
par la main de Julios, Capitaine prévôt de l'Ordre,
transmettant la voix du Haut Conseil de la Licorne



Citation :


Nous, Julien Giffard, Grand Ecuyer de France,

Avons bien pris connaissance de la demande d'adoubement concernant les frères Shiska et Fool.deboishardy ainsi que de soeur Ellesya.

Nous approuvons la volonté d'adoubement émise par le capitaine de l'ordre, le chevalier Julios mais tenons à signifier quelques petits points de détail.

Le sceau de l'ordre de la Licorne ne peut être usité que par le Grand Maitre de l'Ordre.
Nous ne reviendrons pas sur la promotion rapide de soeur Ellesya car vous avez vous même soulevé ce point. Cependant, nous aimerions voir mentionnés à l'avenir des faits autres qu'internes à la Commanderie tels que la date de l'engagement dans l'ordre, mobilisations effectuées, responsabilités exercées.

Faict et scellé à Vincennes le 11 avril 1463




_________________


Marche doucement car tu marches sur mes rêves...


Dernière édition par Liloia_de_baish le Mar 9 Juin 2015 - 13:06, édité 1 fois (Raison : Edit pour rectification de date)
Revenir en haut Aller en bas
Fool.deboishardy

avatar

Nombre de messages : 1291
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 08/07/2009

Feuille de personnage
Nom: Fool Deboishardy
Rang de noblesse: Chevalier
Rôle/grade: Chevalier

MessageSujet: Re: Cérémonie d'adoubements, 18 avril 1463   Lun 8 Juin 2015 - 20:52

Fool doucement remis de sa surprise écoutait le déroulement de la cérémonie. Le nouveau chevalier shiska revint le rejoindre du coté des chevaliers. Il le salua et le félicita d'un sourire et d'un signe de tête. 


Quand le maitre de cérémonie appela le futur chevalier suivant, Fool haussa un sourcil étonné. Il crut un instant avoir mal entendu, mais il s'agissait bien d'Ellesya qui était appelée pour porter le collier. Un léger sourire se dessina au bord des lévres. Sauter une étape était déjà arrivé et était le trait de personne ayant fait preuve d'un grand investissement au sein de l'Ordre. Il était content pour la poursuivante d'armes; elle le méritait bien.


Il lui fit un grand sourire de félicitation silencieuse quand elle vint rejoindre les nouveaux chevaliers. Les réjouissances plus bruyante viendraient pour plus tard.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domaine-deboishardy.forumsactifs.com
Guillaume_de_Jeneffe

avatar

Nombre de messages : 4868
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 16/07/2005

Feuille de personnage
Nom: Guillaume_de_Jeneffe
Rang de noblesse: Chevalier
Rôle/grade: Grand Maistre

MessageSujet: Re: Cérémonie d'adoubements, 18 avril 1463   Jeu 11 Juin 2015 - 18:00

Perdu dans ses pensées – qui a dit « comme souvent » ? –, Guillaume avait laissé les minutes s'écouler et les intervenants se succéder. Les gestes de Julien et les lignes de Sépulcre ne l'avaient guère tiré de ses songes où la nostalgie de sa jeunesse et le souvenir de ses amis se chevauchaient. Car, malgré son âge plus que canonique, le Flamand avait une mémoire qui, sur ces points-là à tout le moins, ne faiblissait guère. Et ce furent des dizaines de visages, adoubés ou non, qui l'entourèrent rapidement dans une ronde infernale. Leurs qualités, leurs défauts, ce qu'il leur avait dit, ce qu'il ne leur avait pas donné, tout se mêlait, comme pour mieux l'éloigner de ce jour d'avril 1463.

Il n'aurait pu dire ce qui l'avait ramené au présent, au réel. Le hasard peut-être, ou le sentiment qu'il laissait quelque chose inachevé. Allez savoir. Mais le principal, et surtout la chose sur laquelle toutes les personnes qui le regardaient, à défaut de pouvoir encore l'entendre, seraient d'accord est que, finalement, il reprit la parole, de cette même voix bien connue désormais de tous et de toutes.


- Chevalier Ellesya, tierce et ultime à ce jour gagner les rangs des chevaliers de l'Ordre royal de la Licorne aujourd'hui. Comme ceux qui t'ont précédé et ceux qui te suivront, tu porteras, en tous lieux et heure, ta nouvelle dignité. Par tes actes comme par ta vesture.

Il déposa alors le collier sur les épaules de la jeune fille. Puis il revint vers la table dont il souleva épée et bannière, pour confier à la nouvelle chevalier ed la Louvetrie.

« Tes actes te seront tels une épée, les armes de la défense et de l'accroissement de la chevalerie. Ton étendard sera de tissu comme de moralité, toujours haut dressé, sans tache. »

Vint à nouveau une armure sur roulette.

« Et enfin, la chevalerie te protégera comme ces plattes de métal. Et, telles ces plattes, tu défendras la chevalerie les assauts qu'elle subit quotidiennement, tant en France que hors de celle-ci. Dans la plus sale taverne comme sous les ors du plus prestigieux des châteaux. Car l'on ne peut défendre que ce que l'on est, que ce que l'en quoi on croit ».

Après avoir laissé Ellesya gagner la chaise qui serait désormais la sienne, il conclut: « Ainsi se clôturent les adoubements depuis longtemps attendus. D'autres, n'en doutons guère, se produiront bientôt. Car je vois ici bien des frères, bien des sœurs qui ne sont plus guère loin de porter le collier. Les obstacles devant eux sont plus rares encore que les jours de soleil en Bretagne. Et si l'attente décourage, elle offre aussi la chance de réfléchir à ces fameux derniers obstacles ».

Comme à son habitude, il laissa le silence s'installer un instant, pour laisser à chacun le temps de s'imprégner de ses paroles. Puis, quand il estima que cela suffisait, il poursuivit.

« Il me reste donc à laisser au chevalier Julios, auquel la survie de notre Ordre doit tant, le soin de clore cette cérémonie. »

D'un signe de la main, il invita son frère d'armes à le remplacer sur l'estrade, puis il gagna sa cathèdre. À lui d'écouter, maintenant, enfin.

_________________

MarieAlice a écrit:
Ensuite, pas mieux que Guillaume

Cerridween, un jour qu'elle regrettera probablement longtemps, a écrit:
t'as raison
Revenir en haut Aller en bas
Ellesya

avatar

Nombre de messages : 2213
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 12/05/2012

Feuille de personnage
Nom: Ellesya de la Louveterie Arduilet
Rang de noblesse: On s'en balance. Ca revient à larbin dans tous les cas.
Rôle/grade:

MessageSujet: Re: Cérémonie d'adoubements, 18 avril 1463   Jeu 11 Juin 2015 - 21:04

Sya s’imprégna du rituel, toujours avec la sensation un peu étrange que tout cela n’était pas vraiment réel. Ainsi, les gestes et paroles de Julien s’inscrivirent par l’ouïe et le toucher dans sa mémoire. Saint Jean et Saint Michel lui rappelèrent la Justice, pivot de la Licorne, et le sacrifice ultime offert pour ses amis. Saint Georges, l’amitié, la fraternité.
La gifle fut encaissée sans broncher. « La dernière ». Mais avait-elle été giflée une seule fois avant ça. L’éducation par les coups de pied au fondement, très pratiquée par Kreuz, lui avait été généreusement octroyée. Mais c’était bien là tout ce qu’on s’était permis, physiquement à son égard. Question affront, par contre…
A l’invite, elle se redressa, la joue lui cuisant un peu encore. Ce fut Liloia qui la fit ré-atterrir sur terre. Au terme de son témoignage héraldique, Sya reçut de ses mains la patente mais également son sourire. Elle y répondit avec une chaleur discrète mais bien réelle. Elles ne se connaissaient guère mais elles avaient presté serment ensemble, il y avait longtemps et, au final, c’était une bonne chose que ce soit d’elle qu’elle reçoive l’acte nobiliaire. Pas un de plus. Mais le contreseing d’une vie dont la majeure partie était encore à écrire, espérait-elle, alors que peu lui importait de vivre ou non encore quelques mois auparavant.


Merci, Sepulcre.

Un petit signe du chef au Grand Ecuyer et au Héraut d’armes avant de se retourner naturellement vers ses ainés, dont Guillaume qui semblait dans les limbes un petit moment. Au moment où elle allait tenter un petit « psst » discret pour le ramener parmi les vivants, il revint.
Ainsi, son parrain lui remit le collier, sa nouvelle lame et la bannière. Et enfin l’armure, ce qui tira un fin sourire et un coup d’œil scrutateur de la part du fèvre qu’elle était.

Avant de se retirer, son regard gris teinté de bleu passa de Guillaume à Julios chargé à la fois d’un sourire et du renouvellement de la promesse faite un peu plus tôt. Enfin, elle se fendit d’un salut sobre, main sur le cœur, puis tourna les talons pour gagner sa nouvelle place. Et d’y être accueillie par le sourire bienveillant de Fool. Et dans celui-ci, elle trouva une nouvelle confiance et la certitude que la solitude ne serait pas toujours leur lot. Que cela ait du sens pour eux ou non, pour la jeune femme, cela représentait quelque chose d’important d’avoir tous trois chaussés les éperons en ce jour.
Maintenant installée, elle reporta à nouveau son attention vers les derniers mots de son ancien « Licorne », puis vers Julios qui devait prendre le relais. L’espace d’un instant, elle se demanda, amusée intérieurement, s’il lui aurait bien collé la baffe à la place de Julien pour l’avoir autant malmené depuis plusieurs saisons.


_________________

*Adoratrice du vénérable maître du Groumpftibousouc*
Sya : "J'ai encore dit une bêtise ?" - Julios : "Pas plus que d'habitude"
Revenir en haut Aller en bas
http://amboise-vouvray.actifforum.com/
Julios

avatar

Nombre de messages : 1871
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 22/10/2005

Feuille de personnage
Nom: Julios
Rang de noblesse: Chevalier
Rôle/grade: Chevalier

MessageSujet: Re: Cérémonie d'adoubements, 18 avril 1463   Jeu 11 Juin 2015 - 21:05

Durant la cérémonie des adoubements, Julios était resté silencieux, observant son déroulement. Se permettant néanmoins un discret haussement de sourcil de surprise à la vue d'un vieil ami pas si mal conservé pour un mort suivi d'un léger signe de tête de bienvenue.

Puis, apostrophé par Guillaume, le Capitaine se leva lentement et fit face à l'ensemble de l'Ordre à sa suite.


Bien !
Voici donc que s'achèvent ces adoubements tant attendus, adoubements qui étaient devenus choses trop rares en ces murs ces derniers temps.
J'ose espèrer que ce ne seront pas les derniers.

En l'absence de notre Grand Maître, remercions l'intervention du Grand Ecuyer sans qui ces adoubements n'auraient pu avoir lieu !

Déclara t-il en s'inclinant légèrement dans la direction de ce dernier, non sans ajouter pour ses seules oreilles : J'aurais cependant apprécié que vous vous conformiez un minimum à nos usages, nous ne frappons pas nos chevaliers entre autres choses.

Maintenant que c'est chose faite, nous allons pouvoir accélérer le réveil de l'Ordre en comblant une autre de ses lacunes.

Le Capitaine se tourna alors vers les trois nouvellement adoubés.
Chevaliers, je crains que l'Ordre n'en ai pas encore fini avec vous ! Veuillez revenir devant moi.

[...]

Une fois qu'ils furent de retour, Julios enchaîna.
Nous manquions certes de chevaliers mais le Haut Conseil de l'Ordre est également désert depuis trop longtemps.
Chevalier Ellesya, nous ne nous sommes pas longtemps posés de question à ton propos. L'Ordre a besoin d'un Héraut. Nul doute que si une quelconque formalité est à accomplir à l'hérauderie, tu t'en chargeras très bien.
Chevalier Shiska, nous avons besoin d'un Chancelier. Ou si tu préfères le poste de Maîtres d'armes, tu pourras t'arranger avec le chevalier Alfgard. Nous verrons cela plus tard si tu acceptes.
Enfin, Chevalier Fool. Tu t'es occupé des hommes d'armes depuis pas mal de temps sans problème. Tu as également eu l'expérience du commandement dans un ost local, je peux en attester. C'est pourquoi, si tu l'acceptes, le Haut Conseil souhaite te confier les gantelets de Capitaine maître de guerre.


Il les regarda ensuite chacun, tour à tour, dans les yeux avant de poursuivre.
Cet engagement demandera du temps et de la disponibilité, et vous êtes seuls à pouvoir juger si cela vous sera possible. Songez y un court instant et n'ayez aucune honte à décliner ou à accepter.

[...]

L'acceptez-vous ?

_________________


Dernière édition par Julios le Ven 12 Juin 2015 - 8:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ordredelalicorne.free.fr
shiska

avatar

Nombre de messages : 1011
Date d'inscription : 24/03/2010

Feuille de personnage
Nom: Shiska Rouben
Rang de noblesse: seigneur de Bellechassagne et de Vignols
Rôle/grade: Escuyer de la licorne

MessageSujet: Re: Cérémonie d'adoubements, 18 avril 1463   Ven 12 Juin 2015 - 7:59

Le loup grognait dans son coin, songeur. L'arrivée du fantôme et la claque qu'il avait reçu n'avait pas du tout été à son goût ce qui avait renforcé son sentiment de malêtre dans cette cérémonie.

Plus vite elle se terminerait et plus vite il pourrait s'isoler pour repenser à tout ça.

Alors que la dernière appelée reprenait sa place parmi les autres membres de l'ordre présents Julios rappela près de lui les appelés du jour. Ne se rassagissant pas, le Loup suivit le mouvement pour rejoindre le centre de l'assemblée en jetant un coup d'oeil aux deux autre.

Alors que le haut conseil avait une vision bien précise de ce qu'il proposait aux deux autre appelés, le Loup se trouvait lui devant un choix. Ce qui avait tendance à renforcer son sentiment.


Le poste de maitre d'armes est déjà pris et il est hors de question que j'en déloge Alfgard. Pour le reste nous verrons donc...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Ellesya

avatar

Nombre de messages : 2213
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 12/05/2012

Feuille de personnage
Nom: Ellesya de la Louveterie Arduilet
Rang de noblesse: On s'en balance. Ca revient à larbin dans tous les cas.
Rôle/grade:

MessageSujet: Re: Cérémonie d'adoubements, 18 avril 1463   Ven 12 Juin 2015 - 10:48

Même pas moyen d’être tranquille pour savourer deux minutes, quoi…

Remise sur ses pieds, elle emboîta le pas de ses frères.
Au coup d’œil du Loup, elle répondit d’un discret haussement d’épaules.
Au sort annoncé par Julios, elle aurait bien grimacé un brin.
Pas étonnant qu’ils ne se soient pas interrogés plus longuement. Elle adorait ça l’héraldique, l’histoire et tout ce qui s’y apparentait, mais pas trop ce que Paris en avait fait depuis quelques années, au point de lui donner envie de rendre ses terres dont sa famille jouissait depuis 1453, découragée et révoltée. Nombreux étaient ceux qui devaient se retourner dans leur tombe parmi leurs prédécesseurs. Toutefois, son regard clair s’en vint furtivement vers Liloia, ce qui lui rappela qu’il y avait également des gens agréables et pas que des harpies psychorigides et pinailleuses. Et puis surtout, c’était ce qu’ils attendaient d’elle. L’Ordre avait besoin. Et pour être honnête, elle avait encore des projets à foison dans sa caboche dans le domaine héraldique même si elle ne voulait pas y être cantonnée sa vie durant. Elle réclamerait des compensations pour le sacrifice d’aller à Paris, tiens ! Voilà !
Shiska lui offrit un répit pour achever la réflexion dont on connaissait déjà la conclusion de toute manière. Donc, quand ce dernier eut achevé de répondre, elle fut brève :


J’accepte.

Youhou. Ironie inside.

Son regard clair glissa alors vers Fool. Le meilleur pour la fin !
Une foule de taquineries et quelques encouragements aussi lui emplissaient déjà l’esprit à l’idée de le voir revêtir cette fonction. Peindre des blasons au gantelet risquait d’être plutôt … divertissant, pour autant qu’il ait encore le temps et l’envie de rôder dans l’antre héraldique, évidemment.


_________________

*Adoratrice du vénérable maître du Groumpftibousouc*
Sya : "J'ai encore dit une bêtise ?" - Julios : "Pas plus que d'habitude"
Revenir en haut Aller en bas
http://amboise-vouvray.actifforum.com/
Fool.deboishardy

avatar

Nombre de messages : 1291
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 08/07/2009

Feuille de personnage
Nom: Fool Deboishardy
Rang de noblesse: Chevalier
Rôle/grade: Chevalier

MessageSujet: Re: Cérémonie d'adoubements, 18 avril 1463   Lun 15 Juin 2015 - 0:09

Fool avait été étonné de la fin de la cérémonie, point de nouveaux écuyers. Encore que les impétrants et HA n'étaient plus si nombreux que cela. Point de nouveaux cavaliers ou errants. Une bonne raison justifiait cet état de fait sans nul doute... Une nouvelle campagne s'annonçait. C'était l'occasion aux membres de l'ordre de démontrer leur engagement. Une cérémonie d'adoubement qui se déroulerait certainement après comme l'annonçait le chevalier De Jeneffe.


Appelé, Fool se leva et se présenta devant le chevalier Julios, au côté d'Ellesya et de Shiska. Il se demanda ce qui justifiait cette nouvelle convocation... Il se préparait au « pire » compte tenu de l'annonce du chevalier Julios...


La proposition pour Ellesya coulait de source en l'absence de Licorne. Il ne doutait point que le passage de poursuivante à Héraut ne serait qu'une simple formalité pour la jeune femme. Quant à Shiska, Julios faisait part d'un besoin de chancelier ou du rôle de Maistre d'Armes. Mais ce dernier déjà occupé par le chevalier Algard qui n'avait pas, à sa connaissance, émis le souhait de le quitter. Il ne voyait pas les 2 chevaliers se « disputer » le poste.
Même mis en alerte par les précédentes propositions, Fool ne soupçonnait pas ce qu'on attendait de lui. Malgré l'avalisation de El Dictator, ce qui le toucha, il resta un moment silencieux  Capitaine Maistre de Guerre, voilà un rôle à jouer au sein de l'ordre qui méritait un instant de réflexion. Il en voulait presque au chevalier de les prendre au débotté pour de telles décisions.


Shiska fut le premier à réagir en déclinant la seconde proposition, sans donner de réponse à la première qui lui avait été faite. Visiblement le nouveau chevalier ne semblait guère goûter cette journée ; ce qui, à la réflexion, pouvait être compréhensible. Sans surprise, Ellesya accepta la proposition qui lui était faite. Ceci arracha un léger sourire de satisfaction à Fool. Mais ceci s'effaça devant les réflexions de son propre choix.


Que les membres du Haut conseil lui fasse un si grand honneur de le choisir pour ce poste prestigieux occupé par de si grands chevaliers auparavant, était une grande fierté et déroutant à la fois.
L'absence de grand maître pour une telle nomination était tout aussi déroutant car les capitaines étaient ses plus proches collaborateurs. Enfin était-il capable de tenir ce poste et d'enfiler les gantelets avec autant de panache que ces successeurs ? Il eut aimé avoir plus de temps pour réflechir... tous les regards étaient braqués sur lui et il n'aimait point cela. Il ferma les yeux et rechercha le calme intérieur. Sa main se posa sur le manche de son fléau gravé de la Licorne.


Ne venait-il pas de prêter serment devant ses frères et sœurs que la Justice et la bravoure guideraient sa route ? Qu'il était un fils de la Licorne ? Qu'il jurait allégeance à l'Ordre et au Grand Maître, qu'il protégerait, assisterait et secourerait ? Pouvait-il se dédir en déclinant cette proposition au moment ou l'Ordre en avait besoin ?

Il réouvrit les yeux et regarda droit le chevalier Julios.


Si c'est au sein du Haut Conseil que je peux servir au mieux la Licorne, le Royaume et mes frères et mes sœurs... J'accepte, avec grand honneur, la généreuse proposition du Haut Conseil, Chevalier Julios.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domaine-deboishardy.forumsactifs.com
Liloia_de_baish

avatar

Nombre de messages : 10
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 13/10/2013

MessageSujet: Re: Cérémonie d'adoubements, 18 avril 1463   Mar 16 Juin 2015 - 10:32

Je suivis le jeu des regards et des sourires, discrète et taiseuse comme à l'habitude. Une certaine complicité s'installait avec le chevalier Ellesya. J'écoutais ce que leur disait le frère Julios, leur proposant des postes. Il avait eu l'air choqué de voir Monsieur Le Grand gifler les chevaliers... Même si nous faisions tous partie des ordres royaux, nos coutumes et nos façons de faire étaient très différentes. C'était un étonnement pour moi autant qu'un enrichissement. Toutefois je sursautais quand Ellesya accepta le poste de héraut. Bien sûr, je serais heureuse de la retrouver à Paris et ne plus être le seul héraut d'ordre royal. Peut être même pourrions nous nous apporter des réponses et nous aider, ce qui était difficile avec les autres hérauts si éloignés de nos façons de faire...
Je me rappelais que j'avais voulu être héraut pour mes frères et soeurs de mon ordre et plus largement de tous les ordres, mais il y avait eu Paris et là ce fut terrible. J'avais l'impression de ne pas parler le même langage que les autres hérauts, de ne pas penser comme eux. Souvent leurs façons d'être me choquaient mais c'est sûr qu'ils n'avaient pas avec les nobles personnes dont ils s'occupaient les liens qu'un héraut d'ordre royal tissait avec ses frères et soeurs... Et leur façon de peindre avec leur pinceau à un poil, alors qu'à la mode des chevaliers , je peignais à grand coup de brosses. Chaque fois que je posais un scuti pour montrer mon travail, je craignais les remarques car bien souvent j'avais beau m'user les yeux, je ne voyais pas ou ne comprenais pas l'erreur. A force, je n'arrivais plus à peindre, bloquée au premier coup de pinceau. Heureusement, il y avait Montjoye qui patiemment m'aidait et était là quand je la sollicitais , mais elle avait beaucoup de travail ce que, si je le regrettais, je le concevais. Fut un temps où il y avait eu Blanche , mais elle avait démissionné pour devenir Grande Amazone ... Et Saint Jean aussi, que je ne voyais plus depuis plusieurs mois.
Aussi au *J'accepte* d'Ellesya, j'eus envie de me lever de ma chaise et de lui crier *non , non ...* Mais encore une fois , je me tins coite, pas un seul muscle de mon visage ne bougeait , peut être un léger tic au niveau de la paupière droite. Après tout chacun avait ses expériences à faire et de quel droit avais-je un avis à donner. et puis il faut dire que très égoïstement, j'espèrais la rencontrer à Paris et qui sait, lier des liens plus forts.

Il était évident que cette conversation était interne à l'Ordre de la Licorne et que mon rôle n'était plus là , mais ne voyant ni Monsieur Le Grand ni Montjoye bouger, je continuais à rester raide sur ma chaise ...et taiseuse.

_________________


Marche doucement car tu marches sur mes rêves...
Revenir en haut Aller en bas
Alfgard

avatar

Nombre de messages : 2326
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 05/12/2009

Feuille de personnage
Nom: Alfgard
Rang de noblesse:
Rôle/grade: Chevalier

MessageSujet: Re: Cérémonie d'adoubements, 18 avril 1463   Jeu 18 Juin 2015 - 9:53

Ainsi s'achevait la dernière cérémonie d'intronisation.
Trois Chevaliers supplémentaires, des méritants. Frustrée de n'avoir pas pu faire montre de sa joie de les voir ainsi récompensés, Alfgard se contenta de les accueillir d'un large sourire au fur et à mesure qu'ils prenaient possession de leur fauteuil de Chevaliers. Elle avait malgré tout grimacé à chaque claque, se demandant qui avait pu inventer une humiliation pareille !
La rouquine se redressa sur son siège, légèrement penchée vers l'avant, prête à se lever quand El Dictator le Sublissime prit à son tour la parole, suggérant des postes à Fool, Shiska et Ellesya.
Hé bé, comme ça, c'est fait et elle trouva l'idée excellente. Puis elle fronça les sourcils en entendant la réponse de Shiska parce qu'elle lui avait proposé de la remplacer en tant que Maistre d'Armes et donc il ne s'agissait aucunement de la « déposséder » de son poste. Par contre, que Shiska préféra la Chancellerie, elle le comprenait, forcément. Pourtant elle en était consciente, il ferait un meilleur Maistre d'Armes qu'elle, l'expérience était de son côté. Quant à Ellesya, elle serait leur Héraut et son instinct de rouquine lui disait que la jeune femme pourrait devenir très vite un pillier du HC. Elle l'aimait bien Ellesya, pour toutes ses qualités et sa grande modestie notamment, un vrai Chevalier en somme !
Sans trop attendre Fool accepta la proposition de Julios, lui aussi saurait tenir son rôle avec brio, ça ne faisait aucun doute !

Allaient-ils enfin pouvoir se lever ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Julios

avatar

Nombre de messages : 1871
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 22/10/2005

Feuille de personnage
Nom: Julios
Rang de noblesse: Chevalier
Rôle/grade: Chevalier

MessageSujet: Re: Cérémonie d'adoubements, 18 avril 1463   Lun 22 Juin 2015 - 23:10

Une fois la réponse obtenue de chacun d'eux, Julios hocha légèrement la tête en signe d'acceptation.
Bien. Le Haut Conseil étant maintenant au complet, nous pouvons passer au dernier acte.

Que les écuyers Gauvin, Kami et Malwyn s'avancent.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://ordredelalicorne.free.fr
Gauvin.

avatar

Nombre de messages : 434
Grade : Errant
Date d'inscription : 25/07/2013

Feuille de personnage
Nom: Gauvin
Rang de noblesse: Seigneur de Thorigny sur Indre
Rôle/grade: Errant

MessageSujet: Re: Cérémonie d'adoubements, 18 avril 1463   Mar 23 Juin 2015 - 15:10

Gauvin au signe de du Maître de cérémonie, avait compris qu'il n'y avait aucun risque et il avait repris ça place sur le banc des écuyers. Il reporta alors son attention sur ses frères qui se faisaient adouber, Gauvin avait un sentiment de fierté à l'égare des deux nouveaux Chevaliers. Puis le chevalier de Jeneffe, appela l'errante Ellesya pour l'adoubé Chevalier. Gauvin, à se moment, fut très fier de sa marraine Licorneuse. Puis le Chevalier Julios prit la parole et proposa à chaque uns des nouveaux Chevalier un poste et une fonction au Haut Conseil.
Le Chevalier se tourna ensuite vers l'assemblé et appela trois écuyers. A l'appel de son nom, Gauvin se rappela se première cérémonie, celle ou il avait reçu sont mantel gris en laine, symbole des écuyers Licorneux. Son nom avait été cité avec ceux de deux ses frères écuyers, Kami et Malwyn. Gauvin connaissait un peu mieux Malwyn, que Kami, il se rappela une petite chasse en Touraine à ses côté. Mais il n'oublia pas qu'il avait combattu au côté de son frère Kami pour défendre la porte de la Forteresse de l'Ordre. Malwyn, Kami et Gauvin étaient venu sur les murs des que l'attaque de la forteresse avait été signalé par quelques volé de flèches. C'est donc avec fierté qu'il se leva et se dirigea vers le Chevalier. Puis hésitant une petite seconde, car l'ordre de s'agenouillé n'avait pas été donné. Il décida de mettre un genoux à terre face au Chevalier Julios, il glissa un bref regard plein de fierté à sa marraine, puis reporta aussitôt son attention sur le Chevalier qui l'avait appelé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MalwynNC

avatar

Nombre de messages : 289
Grade : Errant
Date d'inscription : 04/05/2013

Feuille de personnage
Nom: Malwyn
Rang de noblesse: Seigneur de Chançay
Rôle/grade: Errant

MessageSujet: Re: Cérémonie d'adoubements, 18 avril 1463   Mar 23 Juin 2015 - 20:13

J'écoutais toujours quand on m'appela en même temps que mes frères Gauvin et Kami. La première fois que cela m'était arrivé, je m'étais demandé tout au long du chemin ce qui avait bien pu me faire convoquer. Je fus, à l'époque, bien soulager quand le but fut révéler. Mais aujourd'hui, c'était différent. J'avais donné beaucoup de moi, bien que pas assez à mon gout, et vu qu'il n'y avait plus de gradés sous les chevaliers, quelques uns d'entre nous devaient monter. Je me levais et m'approchais donc à la suite de Gauvin. Je le vis s'agenouiller et je haussais un sourcil. Julios n'avait rien précisé. Alors pour ne pas paraitre bête, je posais à mon tour, un genou au sol. Je lançais un rapide coup d'oeil du côté des nouveaux chevaliers et fis un clin d'oeil à Sya. J'étais fier comme un coq, et plus les choses et les jours allaient et plus je me rapprochais de mon but final.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kami.

avatar

Nombre de messages : 336
Date d'inscription : 18/09/2013

Feuille de personnage
Nom: Kantin
Rang de noblesse:
Rôle/grade: Errant

MessageSujet: Re: Cérémonie d'adoubements, 18 avril 1463   Mer 24 Juin 2015 - 9:08

Kami avait assisté, bien sagement installé sur son banc, à la cérémonie. Il faut dire que c'était assez spécial et assez rare d'assister directement à des adoubements donc il en profitait...même si elle durait un peu. Il écouta attentivement lorsque Julios parla des différents postes qu'allaient occuper les nouveaux chevaliers et un léger sourire s'afficha sur son visage en entendant Ellesya accepter le poste de Héraut. Il ne faisait plus partie de la Hérauderie depuis peu, pourtant il gardait toujours un oeil sur cette institution dans laquelle il avait passé presque 4 ans...
Puis à l'appel de Julios, il se leva, étonné d'être appelé à son tour, puis il alla se placer aux côtés de Gauvin et Malwyn.
Revenir en haut Aller en bas
Julios

avatar

Nombre de messages : 1871
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 22/10/2005

Feuille de personnage
Nom: Julios
Rang de noblesse: Chevalier
Rôle/grade: Chevalier

MessageSujet: Re: Cérémonie d'adoubements, 18 avril 1463   Mer 24 Juin 2015 - 19:51

Une fois n'est pas coutume, nous terminerons cette cérémonie par l'élévation de certains écuyers.
Traditionnellement, cela se passe en tout début mais, pour cette occasion, nous souhaitions avant tout compléter le Haut Conseil.

Le Capitaine fit une pause puis reprit d'une voix plus solennelle.

Écuyers. Vous voici tous trois devant moi et votre Haut Conseil parce qu'ainsi en a t'il été décidé de par vos actes et faits passés et présents au sein de l'Ordre.
Dernièrement, vous avez particulièrement bien réagi en défendant les murs de notre forteresse.
Or donc en ce jour, est venu le temps pour vous de poursuivre votre chemin sur la voie de la Chevalerie, franchissant ainsi une nouvelle étape qui vous mènera vers ce destin que vous avez choisi.

Puis, après une courte pause mise à profit pour se souvenir de la suite :
Passé le moment de l'apprentissage, voici venu celui de l'Errance, ce temps difficile et périlleux que peu parviennent à affronter.
Plus que de simplement servir l'Ordre, il vous faudra maintenant parcourir le royaume de vous même à la recherche de missions ou quêtes qui apporteront gloire et honneur à l'Ordre et à vous même et qui prouveront à tous que vous méritez vos éperons.

Répétez à présent les paroles de ce serment qui devront vous accompagner nuit après nuit, jour après jour, telle cette lumière guidant les pas de l'errant en la sombre caverne où il a pu s'égarer:


" Sur mon honneur je déclare, qu'il n'existe nul labeur, nulle souffrance, nul mal qui puisse m'empêcher d'accomplir mon devoir.
Bien que notre royaume traverse crises, troubles, guerres, trahisons, complots et vilenies, notre Ordre s'élèvera toujours là, toujours tel un astre flamboyant pour rappeler aux hommes notre règle: justice et bravoure.
Tel un soleil au milieu des nuages, que je devienne l'élément organisateur du bien, et que je serve la veuve et l'orphelin, le faible d'esprit comme le malingre, et que je choisisse avant, parmi toutes les solutions, celles qui engagent au dialogue et au partage plutôt qu'au conflit et à la guerre.

Je jure sur mon honneur, sur ma vie, sur mon cœur, sur mon âme, de devenir un Errant de la Licorne telle que je dois l'être, à mi chemin entre Justice et Bravoure, comme il se doit. "


Enfin, il se tut et attendit en silence.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://ordredelalicorne.free.fr
Fool.deboishardy

avatar

Nombre de messages : 1291
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 08/07/2009

Feuille de personnage
Nom: Fool Deboishardy
Rang de noblesse: Chevalier
Rôle/grade: Chevalier

MessageSujet: Re: Cérémonie d'adoubements, 18 avril 1463   Mer 24 Juin 2015 - 22:27

Ainsi il y avait bien des élévations de rang. Le facétieux chevalier capitaine prévot et le non moins facétieux chevalier De jeneffe avaient cru bon de changer les habitudes en commençant par la fin.


En aperçevant les 3 futurs errants, Fool esquissa un sourire. C'était bien mérité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domaine-deboishardy.forumsactifs.com
MalwynNC

avatar

Nombre de messages : 289
Grade : Errant
Date d'inscription : 04/05/2013

Feuille de personnage
Nom: Malwyn
Rang de noblesse: Seigneur de Chançay
Rôle/grade: Errant

MessageSujet: Re: Cérémonie d'adoubements, 18 avril 1463   Mer 24 Juin 2015 - 23:00

Je répétais à la suite de Julios.

" Sur mon honneur je déclare, qu'il n'existe nul labeur, nulle souffrance, nul mal qui puisse m'empêcher d'accomplir mon devoir.
Bien que notre royaume traverse crises, troubles, guerres, trahisons, complots et vilenies, notre Ordre s'élèvera toujours là, toujours tel un astre flamboyant pour rappeler aux hommes notre règle: justice et bravoure.
Tel un soleil au milieu des nuages, que je devienne l'élément organisateur du bien, et que je serve la veuve et l'orphelin, le faible d'esprit comme le malingre, et que je choisisse avant, parmi toutes les solutions, celles qui engagent au dialogue et au partage plutôt qu'au conflit et à la guerre.

Je jure sur mon honneur, sur ma vie, sur mon cœur, sur mon âme, de devenir un Errant de la Licorne telle que je dois l'être, à mi chemin entre Justice et Bravoure, comme il se doit. "

_________________
Revenir en haut Aller en bas
albin.

avatar

Nombre de messages : 534
Date d'inscription : 12/03/2013

MessageSujet: Re: Cérémonie d'adoubements, 18 avril 1463   Mer 24 Juin 2015 - 23:32

La suite se déroulait et après Shiska c'était désormais Ellesya qui était appelé. L'Ar Sparfel était contente pour sa Soeur d'Armes tourangelle mais toutefois surpris par l'étrange attitude pour le coup de Karyaan.

Si la suite se déroulait sans encombre, une surprise attendait trois autres personnes et c'est Malwyn, Kami et Gauvin qui étaient appelés à leur tour pour une élévation de rang pour devenir errant.

Élévation mérité surtout pour Gauvin, d'ailleurs un jour il faudra qu'ils aient une conversation tous les deux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ellesya

avatar

Nombre de messages : 2213
Grade : Chevalier
Date d'inscription : 12/05/2012

Feuille de personnage
Nom: Ellesya de la Louveterie Arduilet
Rang de noblesse: On s'en balance. Ca revient à larbin dans tous les cas.
Rôle/grade:

MessageSujet: Re: Cérémonie d'adoubements, 18 avril 1463   Jeu 25 Juin 2015 - 0:34

Elle ne remarqua pas l’infime réaction de Liloia un peu plus tôt. Pourtant, la sueur perlait dans son dos. Elle avait envie de revenir sur ce qu’elle avait affirmé. Il lui faudrait le repos des jours suivants et se morigéner devant cette répulsion que certains aspects lui instillaient pour s’apaiser. Ses nuits d’insomnie n’aidaient guère à avoir l’esprit clair de toute manière.
Une discrète expiration plus tard, Sya écouta la réponse de Fool avec intérêt, songeuse. Elle avait hâte de le découvrir à cette charge, n’ayant qu’une vision tronquée puisque ne le cotoyant guère ailleurs que dans la salle des hérauts puisqu’elle n’était jamais passée par un service au poste de garde. Enfin, ils furent libérés et le trio gagna les sièges du Haut Conseil. Elle ne manqua pas de répondre au sourire d’Alfgard qui leur offrait ainsi un bel accueil alors qu’elle n’en menait déjà plus large, passant sans cesse de l’incrédulité, au doute et à la joie. Il lui faudrait quelques temps pour digérer. Elle y serait aidée par ses frères dans les semaines qui suivraient mais elle l’ignorait encore.

Avec sobriété, Julios enchaîna avec la suite du programme de cette cérémonie atypique. Le clapotis de la rivière parvenait assourdit par les tapisseries aux couleurs de l’Ordre qui les surmontaient. Sa main gantée se posa sur sa nouvelle lame, prime rencontre, sans la regarder. En effet, les iris clairs de la jeune femme parcoururent rapidement l’assistance présente, se demandant qui serait encore là la prochaine fois, si d’autres fantômes réapparaitraient. L’avenir n’était qu’une ombre qu’ils devraient franchir ensemble pour continuer l’ouvrage, perpétuer sans oublier d’évoluer.

Une chose était sûre, c’est qu’un fin sourire se dessina sur ses traits lorsque Gauvin, Malwyn et Kantin s’avancèrent. Ravie pour eux et fière de les compter comme ses frères, elle écouta leur engagement.


_________________

*Adoratrice du vénérable maître du Groumpftibousouc*
Sya : "J'ai encore dit une bêtise ?" - Julios : "Pas plus que d'habitude"
Revenir en haut Aller en bas
http://amboise-vouvray.actifforum.com/
Kami.

avatar

Nombre de messages : 336
Date d'inscription : 18/09/2013

Feuille de personnage
Nom: Kantin
Rang de noblesse:
Rôle/grade: Errant

MessageSujet: Re: Cérémonie d'adoubements, 18 avril 1463   Jeu 25 Juin 2015 - 13:57

Kami enchaîna après Malwyn :

Sur mon honneur je déclare, qu'il n'existe nul labeur, nulle souffrance, nul mal qui puisse m'empêcher d'accomplir mon devoir.
Bien que notre royaume traverse crises, troubles, guerres, trahisons, complots et vilenies, notre Ordre s'élèvera toujours là, toujours tel un astre flamboyant pour rappeler aux hommes notre règle: justice et bravoure.
Tel un soleil au milieu des nuages, que je devienne l'élément organisateur du bien, et que je serve la veuve et l'orphelin, le faible d'esprit comme le malingre, et que je choisisse avant, parmi toutes les solutions, celles qui engagent au dialogue et au partage plutôt qu'au conflit et à la guerre.

Je jure sur mon honneur, sur ma vie, sur mon cœur, sur mon âme, de devenir un Errant de la Licorne telle que je dois l'être, à mi chemin entre Justice et Bravoure, comme il se doit.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cérémonie d'adoubements, 18 avril 1463   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cérémonie d'adoubements, 18 avril 1463
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» 7 avril : 204e anniversaire de la mort de Toussaint
» Extreme Rules - 25 avril 2010 (Résultats)
» 21 AVRIL 1971 /21 AVRIL 2010 DISPARUTION D'UN LEADER VISIONNAIRE !
» undi 27 avril 2009 FORCES OCCULTES, FORCES CULTURELLES A 969 mètres d’altitude
» [MARIAGE] Cérémonie { Tous les invités }

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ordre Royal des Chevaliers de la Licorne :: Ryes et les environs de la Forteresse :: La région de Ryes :: Ryes-
Sauter vers: